Sites en .vin et .wine : la France monte d'un ton

Le par  |  6 commentaire(s)
axelle lemaire

Après des tentatives de négociations infructueuses entre les viticulteurs d'Europe et l'ICANN, la France avait demandé la suspension de l'attribution des suffixes en .vin et .wine. Face à un nouveau refus, le ton monte entre la France et la société américaine.

Malgré des demandes réalisées auprès de l'ICANN suite aux requêtes des viticulteurs portées par Axelle Lemaire jusqu'au sein de la réunion de concertation de l'organisme à Londres, l'entreprise californienne a annoncé qu'elle commercialiserait prochainement les nouvelles extensions en .vin comme prévu.

vigne C'est dans un communiqué officiel émanent du ministère de l'Économie qu'il est indiqué qu'aucun accord n'a été trouvé entre la France et l'ICANN pour stopper ou même ralentir l'attribution des nouveaux suffixes actuellement critiqués par les viticulteurs Européens bénéficiaires d'une AOC.

En réponse, la France remet désormais en cause la légitimité de l'ICANN, Axelle Lemaire déclarant qu'elle " n'est plus aujourd'hui l'enceinte adéquate pour discuter de la gouvernance de l'Internet."

La secrétaire d'État aura tout fait lors de la 50e réunion de l'ICANN pour faire valoir le point de vue des viticulteurs français et Européens, ainsi que les risques de la mise à disposition des suffixes en .vin auprès de gestionnaires peu en clin à faire respecter l'encadrement légal affairant aux AOC ( Appelation d'origine contrôlée.) et IGP ( Indication géographique protégée).

Le communiqué de presse du ministère est clair : " Les autorités françaises prennent acte à regret du refus de l'ICANN de prendre en considération les mesures de sauvegarde proposées par les organisations de protection des indications géographiques." , la France souhaite donc désormais " examiner toutes les mesures et actions propres à assurer aux producteurs de vins d'appellation d'origine comme aux consommateurs la protection indispensable contre les abus sur Internet " et appelle désormais la Commission Européenne à se saisir du dossier et " à prendre les initiatives appropriées."

Le ministère de l'Économie évoque également une incapacité de l'autorité californienne à " prendre en compte les préoccupations légitimes des États." et invite les autres pays d'Europe à se concerter quant à une " réflexion sur l'avenir de la gouvernance de l'Internet fondée sur la transparence, la recevabilité et l'égalité des parties prenantes."

De son côté, l'eurodéputé Éric Andrieu a partagé un avis tranché sur l'organisme qu'il qualifie comme adoptant une attitude proaméricaine : " Cette décision est absolument inacceptable : d'un côté les producteurs risquent d'être rackettés et, de l'autre, les consommateurs trompés. Des personnes pourront, sans être inquiétées, s'approprier des noms de domaine, comme « languedoc.wine », en mettant à la vente sur Internet des produits qui n'ont rien à voir avec cette région de production ".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1778002
C'est peut être moi, mais à lire le communiqué, j'ai l'impression de comprendre que la France n'a pas réussi à négocier et que donc... ben voilà, on peut rien faire.

C'est très très caricatural ce que je vais dire mais.. est-ce là toute la puissance d'un pays (pour ne pas bientôt dire plusieurs pays et même l'Europe) face à une entreprise Américaine ? Ne rien pouvoir faire ?
Le #1778232
Ce n'est pas une "simple" entreprise américaine, c'est l' ICANN ! Sa fonction est précisément de décider quelles extensions sont --- ou non ! --- admises, par exemple le célèbre .xxx .

Pour info : http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Corporation_for_Assigned_Names_and_Numbers
Le #1778282
l'icann sort tout un pannel de .qqchose pour "obliger" les entreprises à les acheter pour ne pas se les faire voler et utiliser à des fins illégales . Ca s'appelle du racket pur et simple.
Le #1778302
D'un autre côté, on peut comprendre que l'ICANN ne veuille pas se lancer dans le 'contrôle' de ce qui est respecté ou pas :
par ex. l'extension .com renvoie à une structure commerciale, et n'importe qui peut avoir un site en .com .... même si c'est une association de protection des dragons de Komodo, à but non lucratif ;
de même, comment pourraient-ils s'assurer que les sites en .vin ne comporteraient que des sites respectant les AOC ... ???? [déjà que les américains savent pas ce que c'est qu'une AOC !! ... et 95% des personnes hors Europe non plus ! ]

Aujourd'hui, je peux créer le site jevends_dubon_pinard.com, et dedans je mets en ligne un catalogue de grosses daubes soi-disant AOC ; qu'est-ce que ça change,si demain je mets en ligne les mêmes merdes dans un site jevends_dubon-pinard.wine ???

Et surtout comment est-ce que l' ICANN pourrait éviter que les fraudeurs fraudent ?!?
Le #1778552
frèzetagada a écrit :

D'un autre côté, on peut comprendre que l'ICANN ne veuille pas se lancer dans le 'contrôle' de ce qui est respecté ou pas :
par ex. l'extension .com renvoie à une structure commerciale, et n'importe qui peut avoir un site en .com .... même si c'est une association de protection des dragons de Komodo, à but non lucratif ;
de même, comment pourraient-ils s'assurer que les sites en .vin ne comporteraient que des sites respectant les AOC ... ???? [déjà que les américains savent pas ce que c'est qu'une AOC !! ... et 95% des personnes hors Europe non plus ! ]

Aujourd'hui, je peux créer le site jevends_dubon_pinard.com, et dedans je mets en ligne un catalogue de grosses daubes soi-disant AOC ; qu'est-ce que ça change,si demain je mets en ligne les mêmes merdes dans un site jevends_dubon-pinard.wine ???

Et surtout comment est-ce que l' ICANN pourrait éviter que les fraudeurs fraudent ?!?


ce qui change c que si tu as un site en dubonvin.com (où tu vends du bon vin) et que qqn achete dubonvin.vin avant que t'y penses (et oui y'a pas que des technophyles qui ont des sites web) pour vendre de la daube en faisant plus ou moins croire que ca vient du chateau dubonvin, ben tu l'as dans l'os.
Et ca c que l'exemple du vin. c pareil pour toutes les nouvelles extensions qui servent à rien.
Et contrairement à ce que tu dis si l'icann sort une extension special .vin ou .wine, il serait logique qu'elle controle ce qui s'y passe, sinon autant laisser les extensions génériques où c premier arrivé premier servi
Le #1778822
Encore une société Américaine...............
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]