Et si les capteurs de mouvement des smartphones servaient aux écoutes ?

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Wired
STMicro MEMS

Avec les révélations sur les écoutes de la NSA, on sait désormais que chaque composant peut être une source d'information pour des oreilles indiscrètes. Et il n'y a pas que les microphones qui peuvent écouter des conversations.

Les documents fournis par Edward Snowden ont mis en lumière un ensemble de méthodes permettant aux services de renseignement américains de contrôler certains éléments des téléphones portables à distance, parmi différentes techniques destinées à obtenir des informations depuis les mobiles.

Les microphones peuvent ainsi être discrètement activés pour espionner des conversations mais d'autres composants du téléphone peuvent utilisés. Le site Wired rapporte la démonstration d'une technique démontrée lors d'une conférence sécurité qui exploitent les différents capteurs de mouvement (accéléromètres, gyroscopes...)

ST capteur MEMS gyroscope Déjà sensibles aux mouvements et à leur orientation, des chercheurs de l'Université de Stanford ont développé une application Gyrophone qui utilise la capacité de ces capteurs à réagir aussi aux ondes sonores, les transformant potentiellement en micros.

Ce module de base pourrait ainsi très bien être intégré en toute discrétion dans une application et accéder aux données des capteurs de mouvement pour les "faire parler" sans que l'utilisateur puisse intervenir.

En soi, l'application de démonstration n'est qu'un PoC (Proof of Concept) ne captant que quelques mots d'une conversation mais avec un peu de travail, il doit être possible d'en améliorer l'efficacité.

Les chercheurs veulent avant tout démontrer la faisabilité technique d'une écoute depuis les capteurs de mouvement qui pourrait être intégrée dans des applications Android ou iOS, ou via des sites malicieux dans le cas d'Android, sans avoir à installer de logiciel tiers.

L'accès aux données des capteurs de mouvement des téléphones portables peut être exploitée pour divers scénarios de récupération d'informations personnelles, selon diverses expérimentations réalisées ces dernières années.

L'un des moyens de s'en prémunir est de limiter la fréquence d'accès aux données des capteurs lorsque cela n'est pas nécessaire.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1805510
"mais avec un peu de travail, "
Ça sent l'euphémisme...

"il doit être possible d'en améliorer l'efficacité."
... doublé de conditionnel.
Le #1805537

comme je le disait déjà on a l'impression d'être le voisin de la NSA
Anonyme
Le #1805543
Mon smartphone, me suit partout, même aux WC.
Il y a une sonorité exceptionnelle appelée : cathédrale
Le #1805547
Encore un autre truc qui démontre bien que tout ce qui peut être communication n'est pas fiable et rassurante.
Le #1805567
En plus, ça marche aussi pour les sourds-muets qui ont un mobile. Reste plus qu'à en trouver.
Le #1805578
Tous les téléphones de la Terre, sont ou on été mis sur écoute au moins une fois ...!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]