Sony BMG poursuit son fournisseur de rootkits

Le par  |  7 commentaire(s)
Sony BMG logo

La maison de disques poursuit en justice le groupe Amergence, anciennement SunnComm International, accusant ce dernier de lui avoir fourni des protections contre le piratage non conformes à ce qu'il était demandé.

Sony bmg logoSony BMG a déclaré jeudi qu'il allait tenter de récupérer les pertes réalisées suite à la grande affaire des rootkits présents sur ses CD en traduisant en justice la firme responsable de cette technologie controversée.

Dans le cadre de l'affaire déposée dans l'Etat de New York le 3 juillet dernier, le label demande une indemnisation de 12 millions de dollars à The Amergence Group. Ce dernier est accusé d'avoir proposé à Sony BMG des applications qui ne fonctionnaient pas comme promis - ce qui constitue une enfreinte au contrat liant les deux entreprises.

La major accuse également la firme, anciennement connue sous le nom de SunnComm International, de négligence et de pratiques commerciales déloyales. Du côté de Amergence relayée par Betanews, détentrice de la technologie de protection des contenus appelée MediaMax, on estime que les réclamations de Sony sont " sans garanties ".

Amergence a souhaité rappeler à Sony BMG que les personnes ayant poursuivi Sony pour l'utilisation de ces rootkits - des applications s'installant automatiquement lors de l'insertion d'un CD dans la platine de l'ordinateur - mettaient en cause des problèmes techniques non relatifs à la technologie MediaMax. Le japonais a utilisé celle-ci sur environ 4 millions de disques en 2005.

Suite à la découverte de l'utilisation de rootkits dans ces CD, Sony avait du débourser 5,75 millions de dollars pour régler diverses plaintes de consommateurs dans pas moins de 41 Etats des Etats-Unis. En mai 2006, Sony était jugé responsable et coupable dans cette affaire des rootkits.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #177522
manque pas de culot
Le #177523
Faut bien trouver un bouc emissaire. Faut les comprendre, les pauvres!!
Le #177527
biz d'avenir ça.
je fais un cd alacon, je le protège via une techno alacon-que -je-sais-ça-va-sauter-dans-pas-longtemps, les clients portent plaintes contre moi, je porte plainte contre la boite qui m'a fourni les protections, et j'empoche le blé, cool... <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #177530
ils avaient demandé un rootkit indétectable, comme ils se sont fait griller, ils portent pleinte pour produit livré non conforme au contrat
Le #177534
C'est l'hopital qui se fout de la charité...ils me font bien rire !
Le #177545
Si les éditeurs de soft devaient payer à chaque fois que leur soft ne fonctionne pas comme prévu, je connais une société qui serait pas aussi riche qu'aujourd'hui
Le #177628
@redmail : bien vu mais là il s'agit d'un soft fait sur mesure pour sony et pas d'un produit standard sans garantie. Si je me rappelle bien la licence des produits micro$oft il y a marqué dedans que le produit n'est pas censé fonctionner sans problèmes et que de toute façon micro$oft n'est pas responsable si le produit plante ou occasionne des pertes de données ou tout autre problème. Un truc comme ça. Forcement c'est pas le cas de la licence de tous les softs. T'imagine les fournisseurs de softs pour les avions
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]