Sony et la NASA en partenariat autour des casques de réalité virtuelle pour contrôler des robots

Le par  |  0 commentaire(s)
robonaut

La NASA et Sony viennent d'annoncer s'être rapprochées dans le but de mettre au point un système de réalité virtuelle permettant de contrôler des robots à distance.

On le sait, la NASA a de plus en plus recours à des sondes robotiques pour mener ses diverses missions, et notamment celles impliquant une exploration sur une planète distante. Mais dans les années à venir, la robotique s'invitera plus largement dans l'espace, notamment pour limiter les actions risquées des astronautes.

Pour profiter d'une interface de contrôle plus précise, il est désormais question de miser sur la réalité virtuelle, et la sortie des casques spécialisés dans le domaine dès l'année prochaine participera à cette évolution.

  

La NASA s'est ainsi rapprochée de Sony pour développer un jeu vidéo en réalité virtuelle qui permet de former les ingénieurs à prendre le contrôle à distance de robots. Baptisé Mighty Morphenaut, le jeu est déjà compatible avec le PlayStation VR de la marque.

Le jeu met l'opérateur face à un ensemble de problèmes auxquels il pourrait être confronté et notamment celle de faire évoluer un robot humanoïde dans un environnement sans gravité. Il est également question de transposer la latence entre l'ordre donné et son exécution, la distance entre les contrôles au sol et les robots dans l'espace imposant un temps d'attente proportionnelle à l'éloignement. À titre d'exemple, il faut entre 3 et 20 minutes pour envoyer un signal vers Mars, en fonction de la position des planètes. Les ingénieurs devront donc apprendre à compenser et à anticiper les actions envoyées aux robots.

Le projet pourrait permettre de favoriser l'envoi de robots vers des missions lointaines plutôt que des humains, ce qui permettrait de réaliser des économies de temps et d'argent : plus question d'envisager un programme de retour sur Terre, pas de mission de ravitaillement, formation limitée, absence de protection et de système de survie propre à la vie humaine...

Grâce à ces nouvelles interfaces, la robotique elle-même pourrait progresser, jusqu'à ce qu'une véritable intelligence artificielle ne soit en mesure de prendre le relai.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]