Télécoms : moins de réclamations en 2010

Le par  |  1 commentaire(s)
dgccrf-logo

Dans le bilan 2010 de son action, la Direction de la générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes note une diminution du nombre des plaintes, y compris pour le secteur des télécoms.

dgccrf-logoEn 2010, le Baromètre des Réclamations de la DGCCRF a enregistré 92 253 réclamations de la part des consommateurs, soit une baisse de 17 % par rapport à 2009 où 110 701 réclamations avait été enregistrées.

Quatre secteurs ont concentré l'essentiel des réclamations ( plus de 70 % ) avec dans l'ordre décroissant la commercialisation des produits non alimentaires dont le commerce électronique ( 24,5 % ), la communication-téléphonie ( 18,2 % ), les travaux et réparations à domicile ( 16,7 % ), le secteur transports/véhicules ( 12,1 % ).

Le secteur des télécoms est un habitué des réclamations à la DGCCRF. Le bilan 2010 montre toutefois pour ce secteur une baisse en un an. En 2009, ce secteur comptait pour 21 % des réclamations contre 18,2 % en 2010.

On peut penser qu'en 2011, on aurait assisté à un boom des réclamations pour ce secteur avec les possibilités de résiliations sans frais ouvertes par la hausse de la TVA sur certains forfaits mobiles et pour lesquelles les opérateurs concernés rechignaient. La situation a néanmoins brusquement changé avec SFR et Orange qui ont fait machine arrière. La DGCCRF a éclairci quelques points à ce sujet.

Pour 2011, le secrétaire d'État chargé de la Consommation a demandé à la DGCCRF d'intervenir sur de nouvelles thématiques via des enquêtes spécifiques sur notamment les pratiques des opérateurs de télécommunications suite à la hausse de la TVA. Pour les offres Internet, la possibilité de résiliation sans frais demeure puisque les opérateurs ont décidé de répercuter cette hausse sur la facture de l'abonné ( modification des conditions de contrat ).

Frédéric Lefebvre a par ailleurs donné comme priorité à la DGCCRF la régulation du commerce électronique qui englobe la protection des données personnelles, la lutte contre les faux avis des consommateurs, une meilleure lutte contre le spam, plus de contrôles sur la sécurité des produits ( dont médicaux ) mis en vente sur Internet.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #749151
"Pour 2011, le secrétaire d'État chargé de la Consommation a demandé à la DGCCRF"
Voilà le problème, la DGCCRF attend de recevoir des ordres "d'en haut".
ils reçoivent des plaintes, mais les traitent-ils ou sont -ils juste utilisées pour établir des stats et donner de la lecture aux secrétaires d'état ?
Et le secrétaire d'état lobbyiste, mr lefevbre serait-il intervenu si ces conseillers ne scrutaient pas les forums et sites spécialisés pour entendre la grogne.
Et TF1 en aurait-il fait une journaliserie de 10 secondes si mr lefevbre n'avait pas alerté la DGCCRF. TF1 attendent -ils des infos de l'état ? attendent-ils l'action de l'état, un coup de fil, un mail avant d'en faire une ch'ti news ?
ben oui c'est comme ça que ça marche !
j'aimareai une étude comparative entre les stats de la DGCCRF et ufc que choisir.
La dgccrf qui était pour moi une organisation reconnue, je la mets au même niveau que la Cnil. A eux d'apporter leur droit de réponse.
A eux d'apporter des changements, c'est facile il suffit de lire les nombreuses plaintes qu'on retrouve ici :

http://www.lesarnaques.com/

les class actions, y'a que ça de vrai.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]