Test Battlefield Bad Company

Le par  |  0 commentaire(s)
Très orienté action, Battlefield : Bad Company se résume souvent à transformer les Russes en passoire, détruire leurs équipements lourds ou encore prendre leurs territoires. Notre quatuor sera toujours expédié en première ligne, histoire de se la jouer kamikaze en attendant d’hypothétiques soutiens aériens. On se retrouve donc très souvent au plein cœur d’un véritable enfer entre les balles qui sifflent, les grenades et obus qui retentissent, voire les gravats qui s’abattent violemment sur des contrées désolées par les incessants affrontements. On se retrouve vite en position de difficulté à cause de ses deux coéquipiers particulièrement insouciants, n’hésitant pas à se jeter à corps perdu dans un village neutre pour y faire le ménage, risquant pour le coup une impitoyable cour martiale dès leur retour de mission.

Malgré tout, notre escouade de l’impossible trouve très vite leur compte dans ce bourbier lorsqu’ils tombent sur des mercenaires payés par le gouvernement russe en lingots d’or massif. Outre les objectifs fixés par l’armée par radio, il faudra donc tâcher de récolter tout l’or possible sur les dépouilles, ainsi que dans des coffres dissimulés ça et là dans le jeu. Ne croyez pas que cela sera tâche aisée, au vu de la taille impressionnante des cartes qui, sauf restrictions dues à la mission, se montrent libre d’accès pour prendre l’ennemi à revers à son aise. C’est d’ailleurs sur ce point qu’il est tout d’abord nécessaire de porter l'attention, nous rappelant sans nul doute nos premières parties de Battlefield 1942.

Battlefield : Bad Company   5 Battlefield : Bad Company   6

On apprendra donc qu’en plus de proposer un premier coup d'œil a priori primaire, il est possible d’opter pour une approche stratégique grâce à la richesse des niveaux. La taille des aires aidant, il est souvent conseillé d’attaquer sur les flancs des camps ennemis, aidé par la complexité des environnements. La faune permet par exemple de se dissimuler, au même titre que les nombreuses bâtisses en ruine des différents villages que vous côtoierez. Néanmoins, l’IA ennemie ne favorise en aucun cas l’approche en douceur puisqu’elle vous repère à des lieues et ce, que vous soyez discret ou non. Ce détail a priori bénin énervera à coup sûr de nombreux joueurs, friands de se la jouer infiltration et ce, même si l’idée motrice du soft ne s’y prête pas. En sus, on dénigrera le comportement des ennemis, s’évertuant à focaliser leurs tirs sur vous et vous seul, laissant allègrement vos coéquipiers gambader fièrement où bon leur semblera. De ce fait, l’intérêt se veut étouffé, nous donnant presque l’envie de se cacher le temps que la clique fasse le ménage sans que l’ennemi bronche. Désolant.

L'autre idée directrice de ce Bad Company se situe dans la possibilité de destruction des décors. En effet, il suffira de lancer des explosifs sur des arbres ou des bâtiments pour que ces derniers volent en éclats dans un nuage de fumée particulièrement dense. Cela rajoute une certaine immersion au soft, nous obligeant souvent à être mobile sous peine de voir voler sa planque en mille morceaux avec quelques précieux points de vie à la trappe. Malgré tout, derrière cet aspect particulièrement impressionnant se cache une certaine limite. Par exemple, il est impossible de détruire totalement un bâtiment, les cloisons porteuses restant invulnérables à vos puissants assauts. N’espérez pas non plus pouvoir traverser les décors à l’aide de vos balles, même les moins solides. Dommage.

Battlefield : Bad Company   7 Battlefield : Bad Company   8
Dans le même style
  • Test Battlefield Bad Company 2
    En 2008, EA Digital Illusions CE a surpris son monde et suscité de nombreuses réactions positives. Il a entre autres permis aux joueurs de concilier beauté et destructibilité, chose autrefois impossible dans les traditionnels FPS. En ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]