Antivirus : Trend Micro ne serait pas contre un rachat

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Digitimes
TrendMicro

Le rachat de McAfee par Intel marque un temps nouveau dans l'industrie avec la mise en avant de l'aspect sécuritaire. Une aubaine pour les éditeurs d'antivirus qui voient des sociétés prêtes à payer le prix fort pour les acquérir. Trend Micro pourrait être le prochain.

Trend-MicroLe rachat de l'éditeur d'antivirus McAfee par le fondeur américain Intel pour 7,7 milliards de dollars a créé un nouveau temps fort dans l'industrie et mis le projecteur sur les éditeurs d'antivirus. Avec un argumentaire plaçant la sécurité comme l'un des piliers de sa stratégie dans les microprocesseurs, Intel donne en quelque sorte ses lettres de noblesse à cette activité, ce qui devrait générer d'autres acquisitions.

Parmi les éditeurs qui pourraient faire l'objet d'un rachat prochainement, Trend Micro a fait savoir qu'il avait été approché par plusieurs acteurs IT de première importance dernièrement. Tout en restant sur une ligne indépendante, sa présidente, Eva Chen, a indiqué qu'elle ne refuserait pas une proposition attractive.

Et alors qu' Intel a fait une offre supérieure de 60% par rapport à la valeur de McAfee, Eva Chen a souligné que sa société pourrait valoir encore bien plus. Elle n'a pas précisé si Intel avait fait une offre pour Trend Micro avant de se tourner vers McAfee mais sa vision de la sécurité n'est de toute façon pas la même que celle d' Intel, ce dernier voulant placer les bases de la sécurité dans les puces quand Trend Micro voit son avenir dans le cloud computing.


Cap sur le cloud computing
L'éditeur a d'ailleurs dépensé plus de 300 millions de dollars l'an dernier dans cette direction et a sensiblement augmenté ses équipes d'ingénieurs. Elle a également réalisé des acquisitions pour des solutions de stockage en cloud, dont on a vu le rôle stratégique lors de la bataille entre HP et Dell pour le rachat de 3Par.

Ces gros efforts financiers, portant sur le long terme, ont retenti sur les performances de Trend Micro, au risque d'agacer les actionnaires, d'autant plus que les objectifs de chiffre d'affaires pourraient ne pas être tenus sur les trois prochaines années.

Une acquisition par un grand groupe constituerait alors une porte de sortie honorable et rapide. En misant sur le cloud computing, Trend Micro ne peut manquer d'attirer l'attention des acteurs de ce domaine, parmi lesquels on trouve les fabricants de serveurs, à moins qu'un autre fondeur souhaite suivre les traces d' Intel.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]