La France ordonne à Google de retirer des clichés des ébats de Max Mosley, ancien patron de la FIA

Le par  |  6 commentaire(s) Source : The Verge
max mosley

La Justice Française vient d'ordonner à Google d'opérer un filtrage automatique concernant 9 photographies issues d'une vidéo publiée en 2008, montrant Max Mosley, l'ancien patron de la FIA lors d'ébats sadomasochistes.

Il y a cinq années de cela en 2008, les tabloïds anglais se régalaient d'une vidéo présentant une petite fête dans laquelle Max Mosley, alors patron de la Fédération Internationale de l'Automobile, s'affichait dans des jeux sadomasochistes accompagnés de plusieurs prostituées. le News of the World, à l'origine de la publication, décrivait la scène comme une " orgie nazie malsaine", s'appuyant sur le fait que certaines prostituées étaient vêtues de tenues de prisonniers de camps de concentration.

Google-nouveau-logo  L'affaire avait fait grand bruit à l'époque et la justice anglaise et française avaient condamnés la publication pour atteinte à la vie privée et diffamation. Google avait également été poursuivi dans le but de faire disparaître les photos en question et de les rendre inaccessibles depuis les recherches effectuées par le public.

Le tribunal de Grande Instance de Paris a donc récemment ordonné à la société de publication de retirer les clichés en question dans un délai de deux mois suivants la signification de la décision, avec une interdiction de republication pendant 5 ans, sous astreinte de 1000 euros d'amende par manque constaté.

Google a été condamné à 1 euro de dommages et intérêts ainsi que 5000 euros au titre des frais de justice, et là encore, ordonné de filtrer les résultats de recherche afin d'éviter l'affichage des clichés en question.

Le géant de la recherche sur Internet s'est consternée de la décision " qui devrait inquiéter tous ceux qui défendent la liberté d'expression sur Internet", tout en précisant qu'elle ferait appel de cette décision.

Pendant l'ensemble du procès, Google a orienté sa défense sur le fait qu'elle avait systématiquement retiré les images en question lorsque les adresses des sites les affichant lui étaient communiquées , mais qu'il n'était pour autant pas de son devoir de surveiller l'intégralité d'Internet pour filtrer ou bloquer les contenus.

La firme avait mis en avant son refus de " faire la police sur Internet" en rappelant qu'aujourd'hui, aucune obligation ne pèse sur la société pour la forcer à surveiller les contenus qu'elle indexe.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1552072
"La firme avait mis en avant son refus de " faire la police sur Internet" en rappelant qu'aujourd'hui, aucune obligation ne pèse sur la société pour la forcer à surveiller les contenus qu'elle indexe."

Purée, surtout que JAMAIS Google ne fasse la police sur Internet !!
Le #1552142
Okay, je pense qu'on est tous d'accord, la justice française souhaite nous sodomiser sec.
Quid d'un petit effet Streisand pour leur montrer qu'on ne rigole pas avec Internet?
Le #1552152
frèzetagada a écrit :

"La firme avait mis en avant son refus de " faire la police sur Internet" en rappelant qu'aujourd'hui, aucune obligation ne pèse sur la société pour la forcer à surveiller les contenus qu'elle indexe."

Purée, surtout que JAMAIS Google ne fasse la police sur Internet !!


Il le fait déjà. Sur un de mes sites le traffic est soumis aux bonnes volontés de Google, j'ai notamment eu une baisse de 50% pendant 3 mois suite à une disparition quasi-totale (~ -90%) des visites en provenance de Google, puis ça a fini par revenir, sans que je fasse aucun changement pourtant. S'ils se permettent de faire la pluie et le beau temps selon leur bon vouloir, qu'ils ne viennent pas pleurer quand les gouvernements les forcent à faire la pluie et le beau temps pour eux.
Le #1552192
Barium a écrit :

frèzetagada a écrit :

"La firme avait mis en avant son refus de " faire la police sur Internet" en rappelant qu'aujourd'hui, aucune obligation ne pèse sur la société pour la forcer à surveiller les contenus qu'elle indexe."

Purée, surtout que JAMAIS Google ne fasse la police sur Internet !!


Il le fait déjà. Sur un de mes sites le traffic est soumis aux bonnes volontés de Google, j'ai notamment eu une baisse de 50% pendant 3 mois suite à une disparition quasi-totale (~ -90%) des visites en provenance de Google, puis ça a fini par revenir, sans que je fasse aucun changement pourtant. S'ils se permettent de faire la pluie et le beau temps selon leur bon vouloir, qu'ils ne viennent pas pleurer quand les gouvernements les forcent à faire la pluie et le beau temps pour eux.


C'est exactement ce que je disais : On n'a pas besoin d'une police de la pensée sur internet !

Que Google assume de fait la fonction sans le dire, c'est pas terrible, mais c'est bien moins grave que s'ils en ont officiellement le pouvoir, parce que là, plus personne ne peut les arrêter ... ou simplement contester les méthodes, les "valeurs" etc.
Le #1552212
Bah moi j'aurais bien voulu la voir cette vidéo :-D
Décidemment ils sont tous pareils ces vieux porcs en costard, pratiques sexuelles décallées courantes ( pédophillie sadomazo snuff...)
Le #1552572
frèzetagada a écrit :

Barium a écrit :

frèzetagada a écrit :

"La firme avait mis en avant son refus de " faire la police sur Internet" en rappelant qu'aujourd'hui, aucune obligation ne pèse sur la société pour la forcer à surveiller les contenus qu'elle indexe."

Purée, surtout que JAMAIS Google ne fasse la police sur Internet !!


Il le fait déjà. Sur un de mes sites le traffic est soumis aux bonnes volontés de Google, j'ai notamment eu une baisse de 50% pendant 3 mois suite à une disparition quasi-totale (~ -90%) des visites en provenance de Google, puis ça a fini par revenir, sans que je fasse aucun changement pourtant. S'ils se permettent de faire la pluie et le beau temps selon leur bon vouloir, qu'ils ne viennent pas pleurer quand les gouvernements les forcent à faire la pluie et le beau temps pour eux.


C'est exactement ce que je disais : On n'a pas besoin d'une police de la pensée sur internet !

Que Google assume de fait la fonction sans le dire, c'est pas terrible, mais c'est bien moins grave que s'ils en ont officiellement le pouvoir, parce que là, plus personne ne peut les arrêter ... ou simplement contester les méthodes, les "valeurs" etc.


Personnellement je préfère que les choses soient claires. Alors quand Google censure en douce à sa guise, j'aime pas parce que les moutons s'en aperçoivent même pas et chantent les louanges de "Google est ton ami". Par contre quand Google et le gouvernement censurent officiellement, certes j'aime pas non plus mais au moins ça réveille une partie des moutons, pour qui soudainement là ça dépasse les bornes alors que ce n'est pas pire, limite mieux: reconnaître qu'il y a un problème (la censure), c'est la première étape vers sa résolution...

Ca va bien qu'il s'agissait d'un site perso qui ne me rapporte rien (enfin, même pas de quoi payer le quart de l'hébergement), mais imagine le pro sur qui un tel déréférencement tombe: ya des chances pour que ça lui fasse mettre la clé sous la porte, ou a minima que ça lui plombe sa trésorerie pour un bout de temps...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]