US : Verizon attaqué pour son lobbying de la bande 700 MHz

Le par  |  0 commentaire(s)
Frontline Wireless logo

L'opérateur américain Verizon Wireless est-il allé trop loin en essayant de faire passer ses vues auprès de la FCC à propos de l'enchère de la bande 700 MHz ? Un concurrent, Frontline Wireless, le pense.

Frontline wireless logoL'enjeu autour de la mise aux enchères de la bande 700 MHz aux Etats-Unis, prochainement libérée par les diffuseurs TV analogiques, est d'une telle importance que les sociétés intéressées sont prêtes à tout pour obtenir des conditions favorables.

Google, l'un des candidats à l'enchère, a proposé des conditions d'ouverture du futur réseau qui ont été en partie acceptées par la FCC ( Federal Communications Commission ), le régulateur américain chargé de superviser le processus.

Ce choix a fortement déplu aux opérateurs mobiles américains, habitués à contrôler étroitement les tenants et les aboutissants de leurs réseaux, et en particulier à Verizon Wireless, qui est allé jusqu'à attaquer en justice le régulateur, estimant qu'il outrepassait ses droits.


Qui intimide qui ?
Logo verizonLa manoeuvre d'intimidation semble avoir fonctionné puisque Kevin Martin, président de la FCC, pourrait revenir sur les conditions d'ouverture du réseau et faire machine arrière. Voilà qui met en colère Frontline Wireless, un autre participant probable à l'enchère, déjà passablement énervé par les modalités proposées, jugées défavorables aux petits acteurs.

Frontline estime que l'opérateur Verizon a tenté par un lobbying forcené de faire modifier en douce les conditions de l'enchère tout en prétextant un procès en façade. Verizon " veut tout à la fois ", explique les avocats de Frontline Wireless. " La tactique qui consiste à lancer des procédures pour atteindre ses objectifs devrait être fermement condamnée ", poursuivent-ils.

Frontline accuse Verizon de ne pas communiquer l'ensemble de ses échanges avec les membres de la FCC, comme l'exige pourtant la législation. A ce titre, la société demande que la FCC sanctionne durement l'opérateur, en l'interdisant de participer à l'enchère.

Si cette mesure extrême existe dans l'arsenal de la FCC, cette dernière se contente pour le moment de demander à Verizon de fournir les notes détaillées de ses réunions, ce qu'il a commencé à faire. En attendant le début de l'enchère fixé au 16 janvier 2008, la pression monte lentement mais sûrement entre les différents enchérisseurs potentiels.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]