Virgin Galactic : la société spatiale privée interdite de prendre des passagers

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Dvice
ss2 (2)

Malgré un ticket pour l'espace vendu 200 000 dollars, la société Virgin Galactic a enregistré un important nombre de réservations pour ses premiers vols. Or, il se pourrait que la société ne soit jamais autorisée à honorer ses commandes.

Virgin Galactic, la société spatiale privée de Richard Branson a pour vocation de proposer des vols en orbite à des particuliers, devenant ainsi la première société à lancer le tourisme spatial à grande échelle.

SS2 Pour ce faire, la firme développe depuis plusieurs années son SS2 ( SpaceShip Two), un avion équipé d'un moteur de fusée capable d'atteindre une vitesse supersonique et de proposer des vols en orbite basse ( plus de 100 km de hauteur).

Le SS2 proposerait d'embarquer 6 personnes. Le vaisseau sera attaché à un avion porteur qui l'amènera à une hauteur de 50 000 pieds, après quoi il serait largué et activerait son moteur principal pour effectuer une poussée de 6 secondes lui permettant d'atteindre l'orbite terrestre pendant quelques minutes. Puis, il effectuerait une descente en planant avant de se reposer au sol.

Malheureusement, Virgin se heurte aujourd'hui à la FAA, l'administration fédérale de l'aviation qui n'a pas encore donné son aval pour la réalisation de ces vols commerciaux, même si des accords ont été donnés pour effectuer les vols tests jusqu'ici.

Sans une autorisation de la FAA, aucun particulier ne peut embarquer au bord du SpaceShip Two en dehors des pilotes effectuant les tests. Indirectement, cela implique qu'aucun touriste, ni même Richard Branson lui-même ne peuvent pour l'instant profiter des vols proposés en précommande par la société.

Pour l'instant, Virgin Galactics a déjà vendu 700 tickets pour l'espace à hauteur de 200 000 dollars l'entrée. Autant dire que sans son permis spécifique, l'avenir de la société privée est remis en cause. D'autant qu'elle avait récemment annoncé souhaiter également proposer des vols long-courriers en profitant d'un petit passage en orbite pour réduire un peu plus les distances entre les continents et les grandes villes.

Le projet lancé depuis 2004 a pour objectif de proposer le premier vol spatial cette année en 2014. Reste à savoir ce que la FAA en dira.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1644912
Il leur suffit de changer de pays...
Le #1644992
"Malheureusement, Virgin se heurte aujourd'hui à la FAA, l'administration fédérale de l'aviation qui n'a pas encore donné son aval pour la réalisation de ces vols commerciaux, même si des accords ont été donnés pour effectuer les vols tests jusqu'ici."

heu la il est marqué pas encore, ce qui est assez différente de interdit ...

alors du coup ils ont fait une demande et ils n'ont pas eu l'autorisation?
Le #1645022
Haaaaa!! Les Lobbyings!!
Le #1645352
Se serait honteux d'encore voir un truc interdit nan mais sérieux... Ils en ont pas marre de dire non a tout et oui qu'aux politiques ? Quelque soit le pays ? Franchement ?

Ils ont vraiment intére^t à dire oui, sinon c'est encore un truc qui va aller s'installer dans un pays qui demande que ça, ou bien simplement ils vont continuer à dire que tout leur appartient, et qu'ils décident de tout ce qu'on peut faire ou non sur Terre.

J'en ai de plus en pus marre de toutes ces lois qui nous coupent nos possibilités / libertés. Bien que je puisse comprendre celle là, mais que s'ils avaient interdit dès le départ. On laisse pas faire les tests si on veut interdire après...
Le #1645472
@SyrDK

Franchement, ce marché n'est affaire que de gros sous.
inutile de s"indigner de ce "refus" de tourisme spatial puisque c'est juste une invitation à négocier divers enjeux.

Les USA ne laisseront pas ce marché à un autre pays.

Les enjeux de ce refus ne sont pas expliqués ici, ce qui rend l'article bancal.

Ce "refus" est temporaire et vise certains objectifs que nous ne connaissons pas:

- Enjeux militaires non dévoilés
- Enjeux économiques:
permettre à des sociétés concurrentes de s'installer sur ce marché pour éviter un monopole, et libérer le marché lorsqu'il sera jugé prêt
- Enjeux liés à la sécurité des vols pour les passager:
Obtenir des garanties

etc...

Bref, c'est un blocage temporaire. Le projet verra le jour une fois que tout sera négocié.
mais ce n'est pas Mme Michu qui profitera de ce tourisme spatial, hein....
Pauvres riches, ....

Le #1645992
Bonsoir
Il s'agit la de vols dans l'espace a la limite de la stratosphere.
Mais pas de mise en orbite. (pour etre en orbite il faut des vitesse de l'ordre de 65 000 km/h). Et pas de micropesanteur sans orbite !
C'est important parceque de tel vols ne sont pas des premieres, et ont deja etait fait depuis les années 60 voir 50.
C'est plus qu'une nuance pour les ferus de technologie que nous sommes.
Le #1649652
@rodo
Je n'ai pas compris ta dernière phrase
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]