Marty : la DeLorean qui drifte en conduite autonome

Le par  |  2 commentaire(s)
Stanford Marty Delorean drift

Pour étudier de nouvelles manoeuvres d'évitement automatiques dans les véhicules du futur, l'Université de Stanford a appris à une DeLorean en conduite autonome à drifter toute seule.

MARTY DeLoreanPour éviter une collision, un véhicule peut se lancer dans un drift (une glissade contrôlée) qui permettra de prendre des virages serrés, voire de le faire tourner le long d'un cercle resserré.

A moins d'avoir profité d'une formation de conduite sportive ou d'être un pilote né à la Fast and Furious, le conducteur lambda n'est pas censé savoir lancer son véhicule dans une telle manoeuvre face à une situation d'urgence pouvant l'exiger.

Un véhicule autonome pourrait en revanche déclencher ce type de réaction et le contrôler avec précision le temps nécessaire à l'évitement. Pour étudier les réactions des véhicules dans ces manoeuvres extrêmes, la plate-forme de test utilisée par les chercheurs de l'Université de Stanford (une Audi TTS) s'est avérée insuffisante, obligeant à chercher un véhicule qui pourrait être plus adapté aux besoins.

Ils ont jeté leur dévolu sur une DeLorean, la désormais mythique voiture des films Retour vers le Futur qu'ils ont équipée en électronique et en système électrique capable de réagir dans les quelques fractions de seconde nécessaires pour contrôler finement la trajectoire du véhicule.

  

Le résultat de cette expérience se nomme MARTY, pour Multiple Actuator Research Test bed for Yaw control...et surtout en référence au héros des films, et se compose d'une DeLorean capable de conduite autonome qui, à défaut de pouvoir voyager dans le temps, va surtout permettre de tester les limites du contrôle d'une conduite sortant du cadre habituel en vue d'éviter une collision.

Le comportement des véhicules autonomes en situation de danger (ou même d'incertitude) consistant essentiellement à freiner ou à s'arrêter, ce qui peut parfois surprendre les conducteurs à proximité, ces travaux pourraient apporter une plus grande fluidité de conduite et servir de système de sécurité supplémentaire à des véhicules autonomes ou même semi-autonomes. en constituant une forme suprême de système anti-collision. A terme, MARTY pourra être confronté à un vrai pilote humain pour tester ses limites en drift...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1864765
Loop: JSR DRIVE
DEX
BNE Loop
Le #1865093
Moui enfin ça pourra pas être appliqué à toutes les voitures hein, voire même peu en fait. Il y'a quand même 2 grosses limitations à ça:
- il faut une propulsion
- et avec un moteur assez costaud.

Une traction (la majorité de la production actuelle excepté les allemandes haut de gamme) ne fera jamais un donut, on peut faire un travers en lançant la bagnole mais à moins d'être sur la neige c'est pas possible de le maintenir bien longtemps, la voiture décélère forcément. (Validé en 205)

Une twingo 3 à beau être en propulsion sont petit 1L n'est pas assez coupleux pour faire cirer les pneus

La Delorean est bien une propulsion et a un moteur assez gros: un V6 PRV, un 2.7L franco-suedois (Peugeot-Renault-Volvo). Et il y'a pas besoin d'électronique pour drifter, je confirme validé avec ma 504

Mais j'aime beaucoup l'initiative, ça change des procédés pseudo-sécuritaire tout lisse de "faut aller doucement et tout piler dès qu'une mouche s'approche du pare-brise"
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]