5G : un observatoire des déploiements par l'Arcep

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
5g

C'est officiellement le 18 novembre prochain que les opérateurs vont pouvoir proposer la 5G dans la bande 3,5 GHz. L'Arcep publiera un observatoire pour le suivi des déploiements.

Dans la foulée du lancement des premières offres commerciales par les opérateurs, l'Arcep mettra en ligne un observatoire sur la 5G qui permettra de suivre et rendre compte de l'avancée des déploiements en France.

L'autorité des télécoms met ainsi en avant un outil d'information et de transparence pour les élus et les citoyens. Dans un contexte où le déploiement de la 5G peut rencontrer certaines résistances, avec par exemple un moratoire demandé par des élus en attendant les résultats de l'Anses.

C'est au premier trimestre 2021 que l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail doit publier un avis sur l'évaluation des risques sanitaires en lien à l'exposition des populations aux champs électromagnétiques émis par la 5G dans les bandes de fréquences 3,5 GHz et 26 GHz (la bande de fréquences millimétrique pas encore expérimentée).

antenne-mobile
Un outil de suivi et contrôle

L'observatoire de l'Arcep va répertorier le nombre de sites 5G mis en service par opérateur et par type de fréquences utilisées (bandes 3,5 GHz, bandes basses, bandes intermédiaires), une cartographie par région, le nombre de sites 5G mis en service dans les territoires d'industrie ou en zone de déploiement prioritaire.

Il comprendra également la part de sites 4G montés en débit à 240 Mbps (4G+) et la cartographie par région des sites en 4G+. Début 2021, l'observatoire sera complété par des données sur les déploiements prévisionnels à trois mois de chaque opérateur.

Rappelons qu'avec l'attribution de la bande 3,5 GHz, les opérateurs ont des obligations de couverture. Ils doivent notamment déployer 3 000 sites 5G en 2022, 8 000 sites en 2024 et 10 500 sites en 2025 sur les fréquences de la bande 3,4 - 3,8 GHz (ou bande cœur 5G).

arcep-5g-encheres-positionnement
La phase principale de la procédure d'attribution des fréquences 5G aux opérateurs mobiles de la bande 3,4 - 3,8 GHz a été bouclée le 1er octobre. La phase d'enchères pour le positionnement des fréquences (voir ci-dessus) a eu lieu le 20 octobre. L'Arcep a fixé au 18 novembre la date d'autorisation pour émettre (après la fin des expérimentations 5G).

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire