5G : selon l'Idate, l'Europe creuse son retard par rapport aux Etats-Unis

Le par  |  11 commentaire(s) Source : La Tribune
5G logo

En matière de 5G, l'Europe apparaît de plus en plus comme à la traîne par rapport à d'autres régions, notamment les Etats-Unis.

Si l'Europe était en pointe en matière de 3G, elle a marqué le pas sur la 4G en laissant d'autres régions du monde prendre les devants. Le scénario devrait se reproduire sur la 5G, et peut-être dans des proportions encore plus importantes.

Qualcomm 5GPour l'Idate, les investissements en Europe pour la prochaine génération de réseaux mobiles sont largement insuffisants par rapport à d'autres zones géographiques, comme les Etats-Unis, au point que "le retard que prend l'Europe dans la 5G est grave".

Il faudrait pas moins de 50 milliards d'euros d'investissement supplémentaire par an pour espérer se mettre au niveau de l'Amérique du Nord.

Or, rien n'indique une volonté de progresser sur ce point, ce qui risque d'avoir des conséquences significatives sur l'économie européenne à plus long terme, note le quotidien économique La Tribune.

C'est notamment lié au fait que la 5G ne sera pas qu'une simple augmentation des débits et une amélioration des latences sur les smartphones. Elle sous-tendra des évolutions profondes dans l'industrie et fera émerger des secteurs qui n'existent pas encore aujourd'hui.

Faute de réseaux suffisants en Europe, "les grands groupes industriels iront s'installer là où les infrastructures se trouvent", fait valoir Jean-Luc Lemmens, directeur du pôle médias et télécoms.

On retrouve là les inquiétudes de l'Arcep et de son président Sébastien Soriano sur un certain attentisme des opérateurs télécom français sur cette question et leur focalisation sur la convergence télécom ou la guerre des prix.

Mais justement, les opérateurs ont-ils les moyens de ces investissements nécessaires dans un contexte de baisse continue des prix des forfaits depuis cinq ans, interroge La Tribune.

Lors de notre passage à Hong Kong fin octobore pour suivre les dernières annonces sur la 5G du groupe Qualcomm, ce flottement sur la position de l'Europe vis à vis des réseaux de nouvelle génération était palpable. De fait, bon nombre des avancées présentées à cette occasion ne concerneront guère les principaux marchés européens avant 2020 (et encore, ponctuellement), hormis quelques marchés précoces.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2039978
L'Europe? En retard? Meuh naaaaaaaan jamais...
Le #2039990
Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)
Le #2040007
Chitzitoune a écrit :

Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)


L'impact de la latence sera profitable aux véhicules autonomes dont le marché va exploser dans les années à venir, et ce n'est qu'un exemple.

Sinon pour Mme Michu, en effet peu d'intérêt.
Le #2040024
skynet a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)


L'impact de la latence sera profitable aux véhicules autonomes dont le marché va exploser dans les années à venir, et ce n'est qu'un exemple.

Sinon pour Mme Michu, en effet peu d'intérêt.


Y'a un "soucis": même si la voiture "autonome" existait , pas définition.... elle serait autonome, donc non connecté à un réseau pour fonctionner.... (surtout un réseau mobile, soumis à couverture hasardeuse)

Tout ceux qui se servent d'un GPS sur téléphone sans mode offline comprendront.....: Le soucis n'est pas la latence, mais la couverture
Le #2040027
Chitzitoune a écrit :

skynet a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)


L'impact de la latence sera profitable aux véhicules autonomes dont le marché va exploser dans les années à venir, et ce n'est qu'un exemple.

Sinon pour Mme Michu, en effet peu d'intérêt.


Y'a un "soucis": même si la voiture "autonome" existait , pas définition.... elle serait autonome, donc non connecté à un réseau pour fonctionner.... (surtout un réseau mobile, soumis à couverture hasardeuse)

Tout ceux qui se servent d'un GPS sur téléphone sans mode offline comprendront.....: Le soucis n'est pas la latence, mais la couverture


Non la voiture autonome le sera vis-à-vis du conducteur, pas complétement refermée sur elle-même.
Typiquement l'intérêt de la 5G sera d'interconnecter tous les véhicules entre eux pour adapter le trafic en temps réel, ou encore pour éviter de ne faire reposer que sur des capteurs la présence des véhicules dans le périmètre (c'est pas terrible le brouillard pour une caméra...) (Ex : https://www.industrie-techno.com/la-5g-une-co-pilote-en-devenir-pour-les-vehicules-autonomes.53839)

Évidemment pour cela il ne faudra pas organiser le réseau de la même manière que la 3G/4G avec des antennes qui arrosent une zone, il faut plutôt s'attendre à ce que chaque device soit récepteur mais également émetteur en zone proche d'un paquet de données - d'où l'intérêt de faire drastiquement baisser la latence
Le #2040045
Kiriito a écrit :

Chitzitoune a écrit :

skynet a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)


L'impact de la latence sera profitable aux véhicules autonomes dont le marché va exploser dans les années à venir, et ce n'est qu'un exemple.

Sinon pour Mme Michu, en effet peu d'intérêt.


Y'a un "soucis": même si la voiture "autonome" existait , pas définition.... elle serait autonome, donc non connecté à un réseau pour fonctionner.... (surtout un réseau mobile, soumis à couverture hasardeuse)

Tout ceux qui se servent d'un GPS sur téléphone sans mode offline comprendront.....: Le soucis n'est pas la latence, mais la couverture


Non la voiture autonome le sera vis-à-vis du conducteur, pas complétement refermée sur elle-même.
Typiquement l'intérêt de la 5G sera d'interconnecter tous les véhicules entre eux pour adapter le trafic en temps réel, ou encore pour éviter de ne faire reposer que sur des capteurs la présence des véhicules dans le périmètre (c'est pas terrible le brouillard pour une caméra...) (Ex : https://www.industrie-techno.com/la-5g-une-co-pilote-en-devenir-pour-les-vehicules-autonomes.53839)

Évidemment pour cela il ne faudra pas organiser le réseau de la même manière que la 3G/4G avec des antennes qui arrosent une zone, il faut plutôt s'attendre à ce que chaque device soit récepteur mais également émetteur en zone proche d'un paquet de données - d'où l'intérêt de faire drastiquement baisser la latence


Tu m'as volé les mots de la bouche
Le #2040049
Kiriito a écrit :

Chitzitoune a écrit :

skynet a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)


L'impact de la latence sera profitable aux véhicules autonomes dont le marché va exploser dans les années à venir, et ce n'est qu'un exemple.

Sinon pour Mme Michu, en effet peu d'intérêt.


Y'a un "soucis": même si la voiture "autonome" existait , pas définition.... elle serait autonome, donc non connecté à un réseau pour fonctionner.... (surtout un réseau mobile, soumis à couverture hasardeuse)

Tout ceux qui se servent d'un GPS sur téléphone sans mode offline comprendront.....: Le soucis n'est pas la latence, mais la couverture


Non la voiture autonome le sera vis-à-vis du conducteur, pas complétement refermée sur elle-même.
Typiquement l'intérêt de la 5G sera d'interconnecter tous les véhicules entre eux pour adapter le trafic en temps réel, ou encore pour éviter de ne faire reposer que sur des capteurs la présence des véhicules dans le périmètre (c'est pas terrible le brouillard pour une caméra...) (Ex : https://www.industrie-techno.com/la-5g-une-co-pilote-en-devenir-pour-les-vehicules-autonomes.53839)

Évidemment pour cela il ne faudra pas organiser le réseau de la même manière que la 3G/4G avec des antennes qui arrosent une zone, il faut plutôt s'attendre à ce que chaque device soit récepteur mais également émetteur en zone proche d'un paquet de données - d'où l'intérêt de faire drastiquement baisser la latence


Un véhicule "connecté" n 'est pas autonome par définition
(en plus d’être excessivement dangereux justement car ça capte pas partout)

Quand y'a un tunnel, tu arrêtes ta voiture ?


Et sinon, non, chaque appareil ne pourra pas émettre comme il veut n'importe comment.... l'utilisation des fréquences est réglementé

Le #2040064
Chitzitoune a écrit :

Kiriito a écrit :

Chitzitoune a écrit :

skynet a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Et sinon, à part le discours de marketeux, y'a des exemples concrets de ces "évolutions profondes dans l'industrie" ou encore des nouveaux secteurs ?

Parceque techniquement, pour l'utilisateur, la 5G,c 'est bien ça: une augmentation de débit et une latence réduite.... (mais une portée et une pénétration des batiments bien moindre pour ces avantages, sinon, c'est sur les mêmes fréquences que la 3/4G, donc aucun avantage en pratique)


Parceque vendre de l'accès mobile aussi rapide que de la fibre, c'est du pur théorique et dans le mielleur des cas, en pratique, on en est loins

L'amélioration de la latence, on passe 10 à 1 ms théorique, la encore, aucun impact significatif pour les usages... (en pratique, c'est toujours "pire, la latence 4G est la même qu'en ADSL en pratique)


L'impact de la latence sera profitable aux véhicules autonomes dont le marché va exploser dans les années à venir, et ce n'est qu'un exemple.

Sinon pour Mme Michu, en effet peu d'intérêt.


Y'a un "soucis": même si la voiture "autonome" existait , pas définition.... elle serait autonome, donc non connecté à un réseau pour fonctionner.... (surtout un réseau mobile, soumis à couverture hasardeuse)

Tout ceux qui se servent d'un GPS sur téléphone sans mode offline comprendront.....: Le soucis n'est pas la latence, mais la couverture


Non la voiture autonome le sera vis-à-vis du conducteur, pas complétement refermée sur elle-même.
Typiquement l'intérêt de la 5G sera d'interconnecter tous les véhicules entre eux pour adapter le trafic en temps réel, ou encore pour éviter de ne faire reposer que sur des capteurs la présence des véhicules dans le périmètre (c'est pas terrible le brouillard pour une caméra...) (Ex : https://www.industrie-techno.com/la-5g-une-co-pilote-en-devenir-pour-les-vehicules-autonomes.53839)

Évidemment pour cela il ne faudra pas organiser le réseau de la même manière que la 3G/4G avec des antennes qui arrosent une zone, il faut plutôt s'attendre à ce que chaque device soit récepteur mais également émetteur en zone proche d'un paquet de données - d'où l'intérêt de faire drastiquement baisser la latence


Un véhicule "connecté" n 'est pas autonome par définition
(en plus d’être excessivement dangereux justement car ça capte pas partout)

Quand y'a un tunnel, tu arrêtes ta voiture ?


Et sinon, non, chaque appareil ne pourra pas émettre comme il veut n'importe comment.... l'utilisation des fréquences est réglementé


"Tout cela sera rendu possible grâce à la 5G et à la technologie Vehicle-to-Everything (V2X). La 5G, avec son débit ultrarapide, sa faible latence et sa fiabilité accrue, permettra également aux véhicules de bénéficier de données en temps réel pour enrichir les expériences de conduite entièrement autonome. Les communications grâce à la technologie V2X serviront de base pour l'interaction sécurisée entre les véhicules, les piétons, les infrastructures et le Cloud.

Bien que les nouvelles technologies telles que le radar, la télédétection par laser (LiDAR) ou les systèmes de caméras représentent un pas de plus vers la conduite autonome, ces capteurs fonctionnent tous en visibilité directe, ce qui limite leur application pratique. La technologie V2X améliore les capacités de ces solutions en permettant une vision à 360 degrés au-delà de la portée optique. Cela permet au véhicule de collecter des informations plus loin sur la route, améliorant ainsi sa connaissance de son environnement - même à un croisement offrant peu de visibilité ou par mauvais temps, comme les fortes pluies ou le brouillard épais, ce qui aurait un impact évident sur la visibilité.

Bonne nouvelle, la technologie V2X est déjà disponible."

Lis la suite ici : https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-167671-vehicules-autonomes-le-role-de-la-5g-2073272.php
Le #2040086
Est-ce vraiment étonnant? A part taxer les GAFA pour engraisser ses eurodéputés, que sait faire l'Europe?
Le #2040114
Elle est où la photo de Stephane Richard la larme à l'oeil disant que à cause des prix bas ils ne peuvent plus investir ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme