Enchère 5G : un prix plancher à 2,17 milliards d'euros, que dira l'Arcep ?

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Les Echos
5G logo

Le détail de l'enchère pour les fréquences 5G se précise peut-être mais la mise en service risque bien d'être reportée à fin 2020.

On en sait désormais un peu plus sur le processus d'enchère pour les fréquences 5G qui doit être mis en place au printemps 2020, et non plus à l'automne 2019 comme prévu initialement.

L'Arcep a transmis au gouvernement le cahier des charges concernant le double système d'une attribution d'un bloc à chaque opérateur à prix fixe et d'un complément à obtenir par un système d'enchères.

5G

On sait déjà que chacun des quatre opérateurs aura la possibilité d'obtenir un bloc de 50 MHz qu'ils pourront ensuite étoffer par blocs de 10 MHz aux enchères, jusqu'à un maximum de 100 MHz...mais que tous ne pourront pas atteindre ce total.

Agnès Pannier-Runnacher, secrétaire d'Etat pour l'Economie et les Finances, a indiqué dans un entretien aux Echos que le prix plancher de l'enchère 5G a finalement été fixé par la commission des participations et des transferts à 2,17 milliards d'euros, ce qui reste bien au-delà des 1,5 milliard d'euros qu'envisageait le régulateur pour ne pas freiner les capacités d'investissement des opérateurs.

L'Arcep avait prévenu qu'elle se montrait "vigilante" quant à ce prix plancher et il reste à voir l'orientation de son avis sur cette question. Avec la part du spectre mise aux enchères, le processus pourrait grimper vers 4 milliards d'euros à débourser pour les opérateurs, même si le gouvernement refuse pour le moment d'envisager des estimations.

C'est moins que les 6 milliards d'euros des enchères dans les pays voisins (Italie, Allemagne) mais finalement dans la moyenne des enchères précédentes, et donc pas forcément très en ligne avec l'objectif de protéger l'investissement des opérateurs dans leurs réseaux.

Ceux-ci ont par ailleurs d'autres motifs d'inquiétude. Le choix d'un bloc fixe de 50 MHz est inférieur à leurs attentes et à ce que souhaitait l'Arcep (60 MHz) tandis que l'accès potentiel aux équipements du groupe Huawei est toujours dans le flou, malgré la "loi Huawei" promulguée durant l'été.

Cette loi va de toute façon compliquer le travail des opérateurs puisqu'il faudra obtenir des autorisations spéciales dans certains cas de déploiement. Entre l'enchère 5G qui n'arrivera pas avant le printemps et la résolution des différentes problématiques, la 5G en France pourrait ne pas être disponible avant le second semestre de l'année prochaine...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2084366
Ne pas s'y tromper, ce n'est rien d'autre qu'un impôt déguisé. Les opérateurs payent cette somme qui sera ensuite payée par le client. marre de vivre dans le pays où les prélèvements obligatoires sont les plus élevés au monde. Il est grand temps de réduire drastiquement toutes les dépenses publiques (si possible les inutiles voire négatives).
Le #2084383
cycnus a écrit :

Ne pas s'y tromper, ce n'est rien d'autre qu'un impôt déguisé. Les opérateurs payent cette somme qui sera ensuite payée par le client. marre de vivre dans le pays où les prélèvements obligatoires sont les plus élevés au monde. Il est grand temps de réduire drastiquement toutes les dépenses publiques (si possible les inutiles voire négatives).


.
Tu as de la chance, tu ne payeras pas cet "impôt déguisé",
puisque tu n'utiliseras pas la 5G !!!
.
Le #2084397
cycnus a écrit :

Ne pas s'y tromper, ce n'est rien d'autre qu'un impôt déguisé. Les opérateurs payent cette somme qui sera ensuite payée par le client. marre de vivre dans le pays où les prélèvements obligatoires sont les plus élevés au monde. Il est grand temps de réduire drastiquement toutes les dépenses publiques (si possible les inutiles voire négatives).


En l’occurrence le pognon récupéré ira dans les caisses de l'état, c'est à dire pour tous.
L'abonnement 5G n'est pas obligatoire...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme