Enchère 5G : vers un prix de réserve limité à 1,5 milliard d'euros mais des engagements en retour

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Le Figaro
5G

Le prix de réserve de l'enchère pour les fréquences 5G devrait rester mesuré en France mais le gouvernement entend imposer des objectifs de couverture stricts aux opérateurs en contrepartie.

Après les montants dantesques des enchères pour les fréquences 5G de nos voisins européens, le gouvernement français se dit prêt à modérer ses attentes financières pour ne pas pénaliser le modèle économique et les investissements nécessaires pour le déploiement et l'amélioration des réseaux.

Le prix de réserve, qui doit être décidé par la Commission des participations et transferts, devrait rester raisonnable, vers 1,5 milliard d'euros, ce qui donnera de la marge pour laisser les opérateurs s'affronter sans grimper trop haut (à moins d'une surprise).

Mais si l'Etat accepte de limiter ces précieuses rentrées fiscales, il n'est pas question non plus de faire cadeau du patrimoine immatériel aux opérateurs. Le gouvernement devrait donc imposer des conditions strictes, notamment en matière de couverture.

5G logo

La tentative de réduction de la fracture numérique au sein du territoire par le New Deal Mobile annoncé en début d'année doit servir de rappel pour ne pas voir une situation semblable se développer avec la 5G.

Il s'agira donc de réaliser un déploiement rapide de la 5G dans certaines zones, notamment pour répondre rapidement aux besoins des industriels et de leur permettre de profiter rapidement du potentiel économique des nouveaux réseaux mobiles en matière de communication mais aussi de contrôle à distance et de maintenance au sein des sites.

Cet accès à la 5G devra aussi se faire dans des conditions tarifaires raisonnables. Sans pouvoir vraiment influer sur les stratégies commerciales des opérateurs, le gouvernement ne veut pas voir de point de blocage à ce niveau.

Selon Le Figaro, la 5G doit être préparée dans le contexte d'un marché à quatre opérateurs. Les rêves de consolidation télécom de certains devront donc attendre. Il faudra également obtenir l'aval des régulateurs pour le choix des équipements, dans la ligne du projet de loi Huawei devant préserver la sécurité nationale mais qui pose aux opérateurs de sérieux problèmes de logistique si elle venait à passer telle quelle.

Et n'oubliez pas de consulter les forfaits mobiles en promotions chez SFR, RED, Free, Sosh, B&YOU, NRJ, Auchan, Prixtel et Cdiscount !

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2069164
Même ce prix est une arnaque.
Si c'était moins élevé peut-être que les opérateurs mettraient beaucoup plus d'antenne même en zone blanche.
Le #2069209
PapounetUT a écrit :

Même ce prix est une arnaque.
Si c'était moins élevé peut-être que les opérateurs mettraient beaucoup plus d'antenne même en zone blanche.


Et encore.... Faudrait-il déjà que les riverains que se trouvent dans ces zones "blanche" acceptent l’implantation d'antennes
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme