5G : la Commission européenne va évaluer la sécurité des réseaux

Le par  |  3 commentaire(s)
5G europe

"Toute vulnérabilité dans les réseaux 5G ou toute cyberattaque qui ciblerait les futurs réseaux dans un État membre affecterait l'Union dans son ensemble."

Sans céder totalement aux pressions des USA sur le danger pour la sécurité que représenteraient les équipementiers chinois, la Commission européenne établit un cadre commun pour garantir la sécurité des futurs réseaux 5G.

drapeau Europe UEAnnoncé le 26 mars, ce programme prend en compte le fait que la 5G doit relier des milliards d'objets connectés dans de nombreux secteurs industriels dont beaucoup sont stratégiques, mais aussi dans d'autres domaines sensibles : "Les processus démocratiques, tels que les élections, s'appuient de plus en plus sur les infrastructures numériques et les réseaux 5G, d'où la nécessité de remédier à toute vulnérabilité dans ce domaine et l'importance des recommandations formulées par la Commission dans la perspective des élections au Parlement européen en mai prochain."

La Commission propose donc une série de mesures "visant à évaluer les risques de cybersécurité qui pèsent sur les réseaux 5G et à renforcer la prévention". Elle recommande notamment à chaque Etat membre de mener une évaluation nationale des risques d'ici fin juin 2019 et d'inscrire une obligation de sécurité des réseaux pour les fournisseurs et opérateurs.

5G logoCes évaluations de chaque pays serviront à mettre en place le cadre commun européen et la Commission précise bien que "les États membres de l'UE ont le droit d'exclure de leurs marchés, pour des raisons de sécurité nationale, des entreprises qui ne respectent pas leurs normes et leur législation."

L'évaluation coordonnée devra être terminée début octobre 2019 permettra de dessiner le contour des "mesures d'atténuation" qui seront prises en retour au niveau national, avec le soutien de l'ENISA (agence européenne de cybersécurité).

L'objectif reste de pouvoir fournir une réponse collective aux défis de la sécurité des réseaux et des certifications validant les niveaux de sécurité attendus, avec d'ici 2020 l'ajout éventuel de mesures supplémentaires.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2057045
Quel tapage sur la 5G alors que la 4G reste indisponible pour beaucoup. Disons que sur le coup, nos organisations européennes essayent de justifier leurs mirobolants salaires. Faut bien s'occuper...
Le #2057070
Ulysse2K a écrit :

Quel tapage sur la 5G alors que la 4G reste indisponible pour beaucoup. Disons que sur le coup, nos organisations européennes essayent de justifier leurs mirobolants salaires. Faut bien s'occuper...


Ce n'est pas vraiment lié, le futur met du temps à s'établir et il est normal de voir les balbutiements de la 5G faire la une, et ce même si la 4G n'est pas 100% présente partout. La 5G mettra encore bien 5-6 ans à s'établir, de quoi avoir une bonne couverture 4G au delà des 90%.
D'ailleurs, le fonctionnement de la 5G est bien différent de celui de la 4G (les possibilités également). In fine, c'est pas comparable immédiatement en terme d'implantation et de contraintes. Et ça n'a stricto censu rien à voir avec leurs salaires mirobolants que je préfère voir investi dans la sécurité des réseaux plutôt que sur l'article 13 . (Nb: Je ne suis qu'un simple consommateur, soyez rassuré )
Le #2057072
Sécurité de l'IoT...

Une belle utopie !!!

Surtout quand on imagine l'"évaluation nationale"...

Bref, 2 mois de lobbying et ça sera "hyper-blindé que personne peut rentrer..."
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme