La vague verte s'est immiscée dans de nombreux domaines et l'informatique n'en a pas été exempte. Rappelez-vous par exemple que depuis bientôt deux ans, l'association Greenpeace publie tous les semestres un classement des constructeurs high-tech éco-responsables. On peut noter un certain impact et des modifications successives en faveur de matériaux recyclables. Nombre d'entreprises se sont lancées dans la course au plus vert, tels Intel et ses processeurs dépourvus de plomb, Apple souhaitant rattraper son retard ou encore IBM avec le recyclage. Véritable conscience planétaire ou simple choix marketing, chacun en jugera.


Des matériaux différents à l'intérieur et à l'extérieur
Là où pour le moment la plupart des annonces et actes en restaient à l'invisible, voilà que c'est l'aspect extérieur de l'ordinateur qui commence à être visé. Quoi de plus naturel, et fort au niveau de l'image que d'utiliser des composants en bois?

Plusieurs prototypes, l'un par Fujitsu, l'autre par Dell, ont décidé de se vêtir de végétal. L'ordinateur de l'entreprise japonaise, baptisé le Woodshell, a été présenté il y a quelques jours à un salon international de mobilier qui a eu lieu à Milan. Visiblement pas franchement destiné à être vendu au grand public, on sait juste qu'il a été réalisé en bois de cèdre.

fujitsu_woodshell1
Le Woodshell (source : Gizmodo)


Un miniPC bientôt disponible
Plus concrète est la seconde application. Dell, à la conférence Fortune Green, a annoncé le lancement d'un miniPC dont le boîtier a été réalisé en bambou à partir de matériaux recyclés. Il ne prendrait qu'un cinquième de la place habituelle d'un ordinateur de bureau pour une consommation 70 % moins importante. Tout ce que l'on sait, c'est que cet ordinateur sera vraisemblablement commercialisé cette année dans une fourchette de prix allant de 500 à 700 $.

dell_eco_computer_green
(source : Earth2Tech)