L'opérateur Orange se prépare à l'arrivée de la 5G d'ici quelques années et étend son expérimentation à la ville de Marseillle, après Lille et Douai. Elle vient en effet de recevoir l'agrément de l'Arcep pour tester l'utilisation de la bande 3,7-3,8 GHz.

Orange-logoC'est avec l'équipementier Nokia que l'opérateur mène ses essais techniques dans la ville qui avait été la première couverte en 4G LTE en 2012, avant même Paris où se discutait une charte de la Ville visant à s'assurer d'un faible taux d'émission des antennes-relais, reportant de quelques mois les premiers déploiements.

Cinq ans plus tard, c'est la nouvelle génération de réseaux mobiles qui se prépare avec une révolution dans certains usages présentée en début d'année lors d'une conférence sur la thématique "Génération 5G".

Ce fut l'occasion de rappeler les trois grands axes stratégiques pour la 5G  chez Orange : débits mobiles encore améliorés, nouvelles possibilités pour les professionnels et émergence d'uages par les objets connectés dans divers domaines comme la santé et l'automobile connectée / autonome. L'opérateur compte toujours commencer à déployer la 5G à partir de 2020.