C'était une petite astuce de certains opérateurs télécom que de ne pas inclure dans leurs communications publicitaires le coût de la location de la box. Les tarifs mis en avant en gros caractères étaient donc amputés de quelques euros et créaient un désavantage pour les acteurs, tels que Free, qui respectaient pleinement la législation en affichant le prix total.

BboxAprès une mise en demeure en septembre 2017 et un rappel de la réglementation en vigueur, la DGCCRF n'avait pu que constater que certains opérateurs continuaient de ne pas jouer le jeu.

Si SFR s'est mis en conformité avant la date-butoir  du 1er février 2018, Orange et Bouygues Telecom ont continué d'afficher des tarifs tronqués, ne rajoutant qu'en petits caractères la mention du coût de la location de la box en sus.

Insuffisant pour la répression des fraudes qui a décidé de sanctionner les deux opérateurs à hauteur de 315 000 € chacun. Soit 15 000 € par support publicitaire...au nombre de 21.

Source : Les Echos