Les vols habités de navettes spatiales conçues par des sociétés privées prennent un peu de retard. Boeing devrait officiellement réaliser ses essais cette année  avec sa capsule CST-100 Starliner, mais ses responsables ont laissé entendre qu'ils pourraient glisser à 2010. Et c'est au tour de SpaceX de voir le calendrier des premiers vols de la capsule Dragon retardés.

ISS-DragonOfficiellement, les vols restent maintenus pour 2018 mais avec un vol de test inhabité en août, suivi d'un vol avec équipage repoussé à décembre, sans préciser les raisons de ce report.

SpaceX précise cependant que le programme Crew Dragon de capsule habitée a bien avancé tout au long de 2017 et que l'entreprise est en mesure de le compléter pour réaliser les premiers essais dès cette année, précédés des tests de qualification des moteurs de la capsule, des ses parachutes mais aussi de l'étanchéité des combinaisons spatiales, dévoilées l'an dernier.

Dans le même temps, la NASA vient d'emettre un rapport dans lequel elle indique ne pas envisager d'utiliser des capsules privées pour amener des astronautes à bord de la station spatiale internationale avant le printemps 2019 au mieux.

L'agence spatiale veut s'assurer que les vols seront sûrs mais les critères imposés (pas plus d'un accident fatal tous les 270 vols) vont être difficiles à tenir, obligeant à déterminer de nouveaux risques statistiques.

Par ailleurs, elle ne semble toujours pas être très rassurée par les pratiques de SpaceX concernant certaines procédures comme le remplissage des réservoirs du lanceur, et ces points devront être validés avant d'envoyer des astronautes dans l'espace à l'aide d'un lanceur Falcon 9.

Source : Spacenews.com