Airbus A380 : si Emirates n'en commande pas, ce sera la fin de l'avion géant

Le par  |  10 commentaire(s) Source : AFP
Airbus_A380

Faute de nouveaux acheteurs et si la compagnie Emirates ne confirme pas de nouvelles commandes, l'Airbus A380 sortira du catalogue du constructeur.

L'Airbus A380 constitue, avec ses deux ponts, un géant des airs capable d'embarquer des centaines de passagers et a été justement pensé pour répondre à la forte augmentation prévue du trafic aérien ces prochaines années.

plusieurs centaines d'appareils ont déjà été livrés et une variante A380plus a été présentée en 2017, capable d'embarquer plus de sièges et de réduire sa consommation de carburant avec l'ajout de winglets élargies, mais le programme pourrait bien s'arrêter plus tôt que prévu, bien loin des 1400 commandes espérées sur 20 ans.

Airbus A380

Airbus a indiqué qu'il lui fallait produire un minimum de 6 exemplaires annuellement pour maintenir le programme à flot et que l'entrerprise ne trouvait pas de compagnie aérienne prête à s'engager pour acheter ces (coûteux) avions.

Seule la compagnie Emirates serait en mesure de supporter un tel effort d'acheter 6 Airbus A380 par an par 8 ou 10 ans et les négociations se poursuivent pour tenter de garantir des commandes fermes.

Si les discussions venaient à échouer, les perspectives du maintien de la production de l'Airbus A380 seraient beaucoup plus compliquées, aucune compagnie n'ayant affiché de volonté de passer de grandes commandes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1995778
La seule bonne nouvelle dans tout ça c'est que même si le programme s'arrête les employés seront aussitôt reclassés dans un autre programme, la demande de A320NEO explosant ...
Le #1995791
Vivement que la Chine se mette à concurrencer fortement Airbus (ça commence à peine la concurrence sur certains segments) pour diviser per 2 ou 3 le prix de ces appareils et enfin payer le vrai prix (donc le vrai prix aussi du transport aérien). Ca évitera aussi que les travailleurs de Airbus ne fassent exploser les prix de l'immobilier sur Toulouse en étant trop nombreux (pour le boulot à faire) et trop payés (par rapport aux autres travailleurs). Le monopole c'est toujours désastreux. Au moins autant, si ce n'est plus, que le chômage.
Le #1995795
cycnus a écrit :

Vivement que la Chine se mette à concurrencer fortement Airbus (ça commence à peine la concurrence sur certains segments) pour diviser per 2 ou 3 le prix de ces appareils et enfin payer le vrai prix (donc le vrai prix aussi du transport aérien). Ca évitera aussi que les travailleurs de Airbus ne fassent exploser les prix de l'immobilier sur Toulouse en étant trop nombreux (pour le boulot à faire) et trop payés (par rapport aux autres travailleurs). Le monopole c'est toujours désastreux. Au moins autant, si ce n'est plus, que le chômage.


Ce sont eux qui sont trop payés, ou les autres qui ne le sont pas assez ?
Le #1995796
cycnus a écrit :

Vivement que la Chine se mette à concurrencer fortement Airbus (ça commence à peine la concurrence sur certains segments) pour diviser per 2 ou 3 le prix de ces appareils et enfin payer le vrai prix (donc le vrai prix aussi du transport aérien). Ca évitera aussi que les travailleurs de Airbus ne fassent exploser les prix de l'immobilier sur Toulouse en étant trop nombreux (pour le boulot à faire) et trop payés (par rapport aux autres travailleurs). Le monopole c'est toujours désastreux. Au moins autant, si ce n'est plus, que le chômage.


Ca devrait pas tarder vu tous les "transferts de technologie" que ces spécialistes de la contrefaçon nous ont +/- imposés. Le protectionisme occidental c'est mal, mais l'ultra-protectionisme chinois tout le monde trouve ça normal... Facile de baisser les coûts quand ont ne paye pas soi-même les armées de PhD qui conçoivent les avions
Le #1995840
Quelle autre entreprise se lance dans un programme qui coute des millions dans l'espoir de le rentabiliser avec un seul hypothétique client ?
Le #1995848
kerlutinoec a écrit :

Quelle autre entreprise se lance dans un programme qui coute des millions dans l'espoir de le rentabiliser avec un seul hypothétique client ?


Quand le programme a été lancé il y a de très nombreuses années ils ne savaient pas encore que ça se vendrait si peu ....
Le #1995863
cycnus a écrit :

Vivement que la Chine se mette à concurrencer fortement Airbus (ça commence à peine la concurrence sur certains segments) pour diviser per 2 ou 3 le prix de ces appareils et enfin payer le vrai prix (donc le vrai prix aussi du transport aérien). Ca évitera aussi que les travailleurs de Airbus ne fassent exploser les prix de l'immobilier sur Toulouse en étant trop nombreux (pour le boulot à faire) et trop payés (par rapport aux autres travailleurs). Le monopole c'est toujours désastreux. Au moins autant, si ce n'est plus, que le chômage.


Et bien entendu, il en serait de même pour toi ?

J'imagine que tu es prêt à diviser ton salaire par deux, mais qu'attends-tu pour le faire ?

Il est honteux de demander aux autres ce qu'on est pas capable de faire soi-même...


Le #1995930
C'est la course dans les aéroports pour y atterrir : les créneaux ne sont pas extensibles. Quand l'Inde, la Chine, l'Afrique s'y mettront vraiment, des tonnes d'avions vont débarquer.
La solution c'est moins d'avions, mais plus gros.
Ce serait con que l'A380 ait raison trop tôt...
Le #1995966
odysseus a écrit :

C'est la course dans les aéroports pour y atterrir : les créneaux ne sont pas extensibles. Quand l'Inde, la Chine, l'Afrique s'y mettront vraiment, des tonnes d'avions vont débarquer.
La solution c'est moins d'avions, mais plus gros.
Ce serait con que l'A380 ait raison trop tôt...


C'est pas con
Le #1996045
odysseus a écrit :

C'est la course dans les aéroports pour y atterrir : les créneaux ne sont pas extensibles. Quand l'Inde, la Chine, l'Afrique s'y mettront vraiment, des tonnes d'avions vont débarquer.
La solution c'est moins d'avions, mais plus gros.
Ce serait con que l'A380 ait raison trop tôt...


C'est clair, d'ailleurs, ce fut la même chose avec le concorde !

Il n'a jamais été très rentable, mais aujourd'hui, on parle de relancer le même type d'avion.

En même temps, quand on regarde le nombre de millionnaires/milliardaires aujourd'hui, qui serait prêt à payer un peu plus cher pour se déplacer rapidement, je pense qu'ils peuvent relancer le même type d'avion sans soucis...

C'est sur qu'un Paris-New-York en 3h30, c'était vraiment rapide, quand aujourd'hui il faut 9h pour faire le même trajet...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme