Airbus A380 : encore huit avions commandés annulés chez Quantas

Le par  |  11 commentaire(s) Source : La Tribune
Airbus_A380

Déjà suspendue au maintien de la dernière tranche des commandes d'Emirates, la survie du programme A380 est encore mise à mal par l'annulation de la commande de 8 exemplaires par la compagnie Quantas.

Le maintien de la production de l'Airbus A380 sur les dix prochaines années est conditionné à la commande de dizaines d'exemplaires par la compagnie Emirates. Or cette dernière est train de reconsidérer la question pour la dernière tranche de sa commande, à savoir 20 exemplaires, avec l'éventualité d'une bascule vers des modèles A350.

Airbus a déjà subi un premier revers avec l'annulation d'une commande de 10 avions A380 par Hong Kong Airlines, qui a rendu la commande d'Emirates encore plus essentielle à la survie du programme sur 5 à 10 ans.

Airbus A380 Emirates

Toutefois, les difficultés se poursuivent avec l'annonce d'une nouvelle annulation, portant cette fois sur 8 Airbus A380 commandés initialement par la compagnie australienne Quantas.

Le journal La Tribune note que le carnet de commandes se réduit désormais à 79 appareils, dont 53 pour Emirates, avec un total qui tomberait à 59 exemplaires si cette dernière annulait 20 exemplaires.

En intégrant l'incertitude des commandes d'autres compagnies et le très faible espoir de trouver de nouveaux acquéreurs, il ne resterait qu'environ six années de production à un rythme minimal de production, soit 6 appareils par an.

Il reste toujours l'hypothèse d'une possible commande venant de compagnies chinoises mais au vu des tensions internationales, cette possibilité reste très mince.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2050342
"Il reste toujours l'hypothèse d'une possible commande venant de compagnies chinoises mais au vu des tensions internationales, cette possibilité reste très mince."

Merci Trump !
Le #2050345
Sont marrant, ils veulent pas de la techno asiat' pour la 5G mais ils veulent bien que les chinois nous achètent des zincs.....
Le #2050350
Ils n'avaient pas fait d'étude de marché, chez Airbus ?
Le #2050358
cycnus a écrit :

Ils n'avaient pas fait d'étude de marché, chez Airbus ?


Le problème de l'étude de marché c'est que ça n'intègre pas tous les facteurs.

On parle quand même pas d'un produit lancé en 2 ans, wikipédia situe les premières études de marché en 1991 ! Au niveau de la société, on est avant internet, qui a du réduire le volume de trajets business de façon drastique, avant les préoccupations sur le réchauffement climatique...

Alors évidemment ça a été ajusté par la suite et l'A380 a fait son effet à sa sortie, mais il s'est passé tellement de choses entre temps ! Après aux dernières nouvelles l'A380plus est toujours d'actualité ?
Le #2050359
lebonga a écrit :

Sont marrant, ils veulent pas de la techno asiat' pour la 5G mais ils veulent bien que les chinois nous achètent des zincs.....


Le jour où l'on mettra les cons sur orbite, Trump ne finira pas de tourner.
Le #2050380
skynet a écrit :

"Il reste toujours l'hypothèse d'une possible commande venant de compagnies chinoises mais au vu des tensions internationales, cette possibilité reste très mince."

Merci Trump !


Rien à voir avec le président. Les États-Unis nous livrent une guerre économique depuis les années 70, bouffant un par un tous les fleurons stratégiques européens (avec le consentement des élites collaboratrices, et du système politique et monétaire vassalisant, UE/euro). Airbus est dans le collimateur, les mauvaises nouvelles vont s'accumuler. Et on laissera faire, par religion, l'européisme en étant une pour certains.
Le #2050382
TroudhuK a écrit :

skynet a écrit :

"Il reste toujours l'hypothèse d'une possible commande venant de compagnies chinoises mais au vu des tensions internationales, cette possibilité reste très mince."

Merci Trump !


Rien à voir avec le président. Les États-Unis nous livrent une guerre économique depuis les années 70, bouffant un par un tous les fleurons stratégiques européens (avec le consentement des élites collaboratrices, et du système politique et monétaire vassalisant, UE/euro). Airbus est dans le collimateur, les mauvaises nouvelles vont s'accumuler. Et on laissera faire, par religion, l'européisme en étant une pour certains.


j'aurais pas dit mieux...

le concorde en a fait les frais à l'époque... un accident, hop, avion dangereux..avec un éclat d'avion américain Continental sur la piste soit dis-en-passant..
Le #2050388
cycnus a écrit :

Ils n'avaient pas fait d'étude de marché, chez Airbus ?


N/A
Le #2050389
yusdaforce a écrit :

TroudhuK a écrit :

skynet a écrit :

"Il reste toujours l'hypothèse d'une possible commande venant de compagnies chinoises mais au vu des tensions internationales, cette possibilité reste très mince."

Merci Trump !


Rien à voir avec le président. Les États-Unis nous livrent une guerre économique depuis les années 70, bouffant un par un tous les fleurons stratégiques européens (avec le consentement des élites collaboratrices, et du système politique et monétaire vassalisant, UE/euro). Airbus est dans le collimateur, les mauvaises nouvelles vont s'accumuler. Et on laissera faire, par religion, l'européisme en étant une pour certains.


j'aurais pas dit mieux...

le concorde en a fait les frais à l'époque... un accident, hop, avion dangereux..avec un éclat d'avion américain Continental sur la piste soit dis-en-passant..


Arrêtez de dire n'importe quoi, rien à voir avec Trump, les gros bimoteurs actuels comme le Boeing 777 transportent quasi autant que les A380 sans avoir les coûts de maintenance et la conso qu'un quadrimoteur, c'est ce qui a plombé l'A380, d’ailleurs l'ultime version du Boeing 747 ne se vend pas non plus, c'est la fin de l'époque des quadrimoteurs. Airbus pensait faire mieux que le 777 en transportant +500 passagers, sauf que c'est quasi impossible à remplir sur des lignes quotidiennes pour les compagnies en dehors des périodes touristiques...donc le reste de l'année l'avion est remplis à 70% et donc non rentable, alors qu'un bimoteur à 400 places est remplis toute l'année en étant moins cher à exploiter.
Le #2050408
Une commande non ferme n'est pas une commande mais une annonce pour les investisseurs...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme