Airbus A380 : la commande d'Emirates qui sauverait le géant des airs de nouveau incertaine

Le par  |  9 commentaire(s) Source : La Tribune
Airbus_A380

La commande de la compagnie Emirates portant sur 36 Airbus A380, vitale pour le maintien en production de l'avion de ligne géant, est de nouveau remise en cause.

L'Airbus A380 est un géant des airs avec ses deux ponts mais son coût et les contraintes associées à son gabarit et à sa maintenance ne le mettent qu'à portée d'un petit nombre de compagnies aériennes.

De fait, sans commandes régulières, son cycle de commercialisation pourrait s'arrêter beaucoup plus tôt qu'espéré et constituer une sérieuse difficulté pour son constructeur Airbus.

D'où l'importance de la validation des 36 exemplaires (20 commandes fermes et 16 en option) commandés par la compagnie Emirates et qui semblait en bonne voie en début d'année.

Toutefois, le journal La Tribune signale que la compagnie aérienne ne serait pas satisfaite des performances des moteurs Rolls Royce proposés sur les modèles, au point de remettre en cause l'achat des avions.

Airbus_A380

Emirates souhaiterait retourner à un équipement par Engine Alliance (moteurs General Electric et Pratt & Whitney) mais ce dernier ne pourra lui proposer que les moteurs actuels, faute d'avoir investi dans des améliorations puisqu'il n'était plus susceptible d'équiper des Airbus A380.

La remise en cause de la commande ferme de 20 exemplaires décidée en janvier pourrait donc affecter sérieusement les espérances de faire perdurer l'Airbus A380 et de trouver d'autres compagnies prêtes à l'acheter, voire de parvenir à lancer le futur Airbus A380 Neo qui devait prendre le relais après 2020.

Malgré tout, Emirates, tout en cherchant à négocier, n'a pas vraiment intérêt à voir la production de l'Airbus A380 s'arrêter trop vite, faute de trouver sur le marché des alternatives offrant des capacités aussi importantes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2036040
Encore dans la merde à cause des Anglais. Et dire qu'ils veulent se débrouiller seuls !
Le #2036055
"La remise en cause de la commande ferme de 20 exemplaires"

Pas si ferme que ca faut-il croire...
Le #2036070
LinuxUser a écrit :

"La remise en cause de la commande ferme de 20 exemplaires"

Pas si ferme que ca faut-il croire...


On a p't'êtr'du retard dans les livraisons...

http://www.rfi.fr/france/20180405-ventes-armes-francaises-yemen-vers-une-commission-enquete-parlementaire-sebastien-na


deathscythe0666 Hors ligne VIP 6082 points
Le #2036078
On appréciera tout de même la schizophrénie des médias : un jour c'est l'alerte absolue sur le climat, le lendemain on s'inquiète parce qu'on ne vend pas assez de gros porteurs (qui contribuent bien au changement climatique) et le surlendemain, on se félicite du rebond des ventes de SUV premium chez tel ou tel constructeur automobile ...
Le #2036089
deathscythe0666 a écrit :

On appréciera tout de même la schizophrénie des médias : un jour c'est l'alerte absolue sur le climat, le lendemain on s'inquiète parce qu'on ne vend pas assez de gros porteurs (qui contribuent bien au changement climatique) et le surlendemain, on se félicite du rebond des ventes de SUV premium chez tel ou tel constructeur automobile ...


Et le sursurlendemain on va nous dire que Tesla vend à foison et que c'est bon pour l'écologie. :-)
Le #2036151
deathscythe0666 a écrit :

On appréciera tout de même la schizophrénie des médias : un jour c'est l'alerte absolue sur le climat, le lendemain on s'inquiète parce qu'on ne vend pas assez de gros porteurs (qui contribuent bien au changement climatique) et le surlendemain, on se félicite du rebond des ventes de SUV premium chez tel ou tel constructeur automobile ...


Le bilan écologique de l'A380 est meilleur que celui d'autres avion plus petits. (à pleine capacité, du moins)
Le #2036159
C'est un avion qui semble coûter cher à tout le monde, à Airbus comme au client, alors pourquoi ne pas passer à autre chose ?

Selon les compagnies, un A380 c'est entre 409 et 538 passagers. Un A350-1000, c'est 440 passagers maximum. La différence n'est pas énorme, même si on s'entend, il ne faut pas se baser sur la capacité maximale.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 6082 points
Le #2036220
Crevax a écrit :

deathscythe0666 a écrit :

On appréciera tout de même la schizophrénie des médias : un jour c'est l'alerte absolue sur le climat, le lendemain on s'inquiète parce qu'on ne vend pas assez de gros porteurs (qui contribuent bien au changement climatique) et le surlendemain, on se félicite du rebond des ventes de SUV premium chez tel ou tel constructeur automobile ...


Le bilan écologique de l'A380 est meilleur que celui d'autres avion plus petits. (à pleine capacité, du moins)


Pas vraiment :
- A380 :256000 litres de kérosère, 15200 km autonomie, 615 passagers en 2 classes (ce qui est un cas favorable, je suis quasi certain que la plupart des A380 sont en 3 classes, donc max. 550 passagers), ça donne du 2.74 L/100 km par passager.
- A320 NEO : 23725 L de kérosène, 150 passagers (2 classes), 8000 à 11000 km (je prends 8000 pour faire le pire cas) : 1.92 L/100 km par passager.

Clairement, l'A320 NEO est bien plus économe.

Edit : ma remarque portait surtout sur le fait que produire, vendre et faire fonctionner toujours plus d'avions (et de plein d'autres choses aussi), c'est tout, sauf un bon pas vers la résolution du problème principal qui nous guette d'ici qql décennies.
Le #2036344
deathscythe0666 a écrit :

Crevax a écrit :

deathscythe0666 a écrit :

On appréciera tout de même la schizophrénie des médias : un jour c'est l'alerte absolue sur le climat, le lendemain on s'inquiète parce qu'on ne vend pas assez de gros porteurs (qui contribuent bien au changement climatique) et le surlendemain, on se félicite du rebond des ventes de SUV premium chez tel ou tel constructeur automobile ...


Le bilan écologique de l'A380 est meilleur que celui d'autres avion plus petits. (à pleine capacité, du moins)


Pas vraiment :
- A380 :256000 litres de kérosère, 15200 km autonomie, 615 passagers en 2 classes (ce qui est un cas favorable, je suis quasi certain que la plupart des A380 sont en 3 classes, donc max. 550 passagers), ça donne du 2.74 L/100 km par passager.
- A320 NEO : 23725 L de kérosène, 150 passagers (2 classes), 8000 à 11000 km (je prends 8000 pour faire le pire cas) : 1.92 L/100 km par passager.

Clairement, l'A320 NEO est bien plus économe.

Edit : ma remarque portait surtout sur le fait que produire, vendre et faire fonctionner toujours plus d'avions (et de plein d'autres choses aussi), c'est tout, sauf un bon pas vers la résolution du problème principal qui nous guette d'ici qql décennies.


Certes, mais il n'y a pas vraiment de A320 Neo en service, je comparais aux avions actuellement utilisés, sinon, compare avec l'A380 Neo...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme