Airbus, ADP et la RATP veulent lancer des taxis volants VTOL pour les J.O. 2024 de Paris

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Challenges.fr
Airbus RATP taxi volant VTOL

Les trois entreprises ont annoncé au salon du Bourget un partenariat qui doit permettre de proposer des taxis volants à décollage vertical pour les Jeux Olympiques 2024 de Paris.

Les Jeux Olympiques offrent une exposition médiatique de premier ordre pour faire la démonstration d'expertises et de technologies nouvelles. En 2024, les épreuves se dérouleront à Paris et plusieurs groupes français entendent mettre en avant un sujet à l'étude depuis plusieurs années et qui doit se concrétiser dans certaines grandes villes durant la prochaine décennie : les taxis volants.

Les groupes Airbus, Groupe ADP (Aéroports de Paris) et RATP annoncent ainsi à l'occasion du salon du Bourget un partenariat qui doit permettre d'assurer des démonstrations de taxis volants VTOL (à décollage / atterrissage vertical) pouvant évoluer en zone urbaine.

Vahana vignette

Prototype Airbus Vahana

Le projet a l'appui de la Région Ile-de-France et de la DGAC (Direction générale de l'aviation civile) et prévoit de développer une solution complète, des véhicules électriques volants aux "vertiports" en passant par la gestion du trafic aérien à basse altitude pour deux lignes potentielles : Roissy - Disneyland Paris et Roissy - Saint Denis, le survol de Paris intra-muros n'étant pour le moment pas prévu du fait de sa complexité.

Le coût devra rester en-dessous de celui d'un transport par hélicoptère et la RATP miserait sur un montant de 30 à 60 €, soit 1 à 2 € du kilomètre, relève le site Challenges.fr.

CityAirbus

CityAirbus

Même si Airbus a déjà présenté des concepts de taxis volants électriques comme Vahana ou CityAirbus, le défi est de taille dans le temps assez court jusqu'aux J.O. 2024, d'autant plus qu'au-delà des solutions techniques, il faudra obtenir tous les agréments des régulateurs et tenir compte des spécificités de ce mode de transport...et des nuisances potentielles qu'il pourrait générer.

Au-delà de la démonstration attendue durant les J.O 2024, le lancement d'un service commercial avant 2030 est espéré.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2068112
Donc pour 2024:

- reconstruire le toit d'une cathédrale
- légiférer le traffic a basse altitude
- créer des taxis volants
- un jardin type central park entre la tour Eiffel et le Trocadéro
- Finaliser 200 km de rails, 68 gares et 7 centres techniques pour le grand Paris
- le village Olympique de 50 hectares

Autre chose ?
Le #2068158
LinuxUser a écrit :

Donc pour 2024:

- reconstruire le toit d'une cathédrale
- légiférer le traffic a basse altitude
- créer des taxis volants
- un jardin type central park entre la tour Eiffel et le Trocadéro
- Finaliser 200 km de rails, 68 gares et 7 centres techniques pour le grand Paris
- le village Olympique de 50 hectares

Autre chose ?




On peut en rajouter, mais c'est pas pour paname...

Finir de réparer les barrages,
finir Flamanville...

Bref, les vapeurs des grands bâtisseurs sur papier...
Le #2068191
LinuxUser a écrit :

Donc pour 2024:

- reconstruire le toit d'une cathédrale
- légiférer le traffic a basse altitude
- créer des taxis volants
- un jardin type central park entre la tour Eiffel et le Trocadéro
- Finaliser 200 km de rails, 68 gares et 7 centres techniques pour le grand Paris
- le village Olympique de 50 hectares

Autre chose ?


Oui,
2 ou 3 ratons laveurs
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme