SFR racheté par Bouygues : la rumeur enflamme le cours d'Altice

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Bloomberg
SFR-logo

Une nouvelle rumeur attribuant un intérêt du groupe Bouygues pour un rachat de SFR fait bondir le cours d'Altice en Bourse.

Depuis l'effondrement du cours d'Altice en novembre dernier après la publication des résultats financiers trimestriels de SFR inférieurs aux attentes, l'heure est à la rationalisation de la stratégie avec la réorganisation de l'équipe dirigeante et la redéfinition des priorités.

Bouygues-Telecom-logoDans ce contexte, et même avant cet événement, Patrick Drahi aurait sondé l'intérêt du groupe Bouygues pour l'opérateur SFR en échange d'une participation dans Orange qui lui aurait permis de continuer de peser sur le marché télécom français.

Le retour d'une rumeur diffusée par l'agence Bloomberg prêtant à Bouygues l'intention de racheter Altice France, et par extension SFR, avec l'appui de plusieurs investisseurs relance logiquement les spéculations, même si Altice a déjà indiqué que SFR était un actif de long terme.

Bouygues aurait ainsi commencé à discuter avec des partenaires à ce sujet mais il reste difficile de savoir si l'intention est réelle. La question d'une consolidation télécom, qui ramènerait le marché français à trois acteurs, reste une possibilité souhaitée par les opérateurs pour réduire en principe la guerre des prix qui les oppose mais difficile à mettre en place.

Céder SFR serait pour Altice un moyen de se libérer de l'énorme dette qui continue de peser sur son activité depuis le rapprochement entre SFR et Numericable et qui inquiète régulièrement les investisseurs.

Sans surprise, la rumeur lancée par Bloomberg a aussitôt fait bondir le cours d'Altice de 8%, tandis que celui de Bouygues a légèrement reculé. A noter également que la valeur d'Iliad, maison-mère de Free / Free Mobile, a aussi progressé de plus de 5%.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2009804
A suivre; tout est possible.
Le #2009818
En vérité, la consolidation est déjà faite, SFR n'est plus considéré comme un acteur des télécom
Le #2009824
ahtur a écrit :

En vérité, la consolidation est déjà faite, SFR n'est plus considéré comme un acteur des télécom.


Depuis Janvier des rumeurs circulent.....Mais je n'achète pas la rumeur pour vendre la nouvelle !
Le #2009826
A mon avis, ça serait pas pire...
Le #2009829
Drahi est assez intelligent pour se rapprocher en douce, pour ébruiter (en douce) afin de faire remonter le cours. Ca s'appelle manipuler le marché. Sinon je suis chez SFR depuis 2 ans, je paye 5 euros pour 30 Go et ça fonctionne bien. Rien à reprocher pour le moment. Là où j’habite même Orange ne fait pas mieux (et même il fait moins bien).

Ah, au fait, pour ceux qui soutiennent les cheminots, on voit bien dans les télécoms à quel point la privatisation a été positive. Sans privatisation et mise en concurrence, on payerait notre abonnement non pas 5 mais entre 50 et 100 euros. Et c'est un fonctionnaire qui parle (en connaissance de cause).
Le #2009830
cycnus a écrit :

Drahi est assez intelligent pour se rapprocher en douce, pour ébruiter (en douce) afin de faire remonter le cours. Ca s'appelle manipuler le marché. Sinon je suis chez SFR depuis 2 ans, je paye 5 euros pour 30 Go et ça fonctionne bien. Rien à reprocher pour le moment. Là où j’habite même Orange ne fait pas mieux (et même il fait moins bien).

Ah, au fait, pour ceux qui soutiennent les cheminots, on voit bien dans les télécoms à quel point la privatisation a été positive. Sans privatisation et mise en concurrence, on payerait notre abonnement non pas 5 mais entre 50 et 100 euros. Et c'est un fonctionnaire qui parle (en connaissance de cause).


Le secteur des télécoms n'a pas grand chose à voir avec un secteur aussi lourd que le rail. Et concernant une éventuelle baisse des prix liées à la présence d'une concurrence, les contre-exemples sont légions où cela n'a guère d'impact sur les prix (autoroutes, streaming musical, etc.). D'ailleurs dans certains pays, le prix des billets a considérablement augmenté (Allemagne).

Ensuite il ne vous aura pas échappé que les promotions actuelles faussent totalement la donne et ignorent le prix réel des télécommunications. Ces braderies intempestives peuvent mettre en péril les investissements massifs futurs (5G, fibre optique) s'en émeuvent l'ARCEP et les opérateurs.

Et là où une compagnie nationale de chemin de fer a été privatisée, ça a été une catastrophe (Royaume-Uni).

Bref, vous dites beaucoup de conneries en fait.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme