Amazon Go : 3000 boutiques sans caisses dès 2021 ?

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Bloomberg
Amazon Go

Ouvertes depuis peu à Seattle et désormais à New York, les boutiques sans caisses Amazon Go pourraient constituer un réseau de 3000 magasins d'ici deux ans.

Faire ses courses en prenant simplement les articles dans les rayons et en les scannant avec son smartphone, avec des caméras et une intelligence artificielle pour comptabiliser les articles, sans passer par une caisse et en étant facturé sur son compte Amazon, c'est ce que propose le concept Amazon Go de boutique sans caisses.

Amazon-GoCe nouveau genre de magasin qui a ouvert ses portes à Seattle et vient de s'étendre à New York, et il s'agirait bien plus qu'une simple expérimentation puisque l'agence Bloomberg affirme que le groupe d'e-commerce compte déployer 3000 boutiques Amazon Go d'ici 2021.

Les espaces de vente devraient toujours se concentrer sur l'alimentaire et les produits de première nécessité, concurrençant frontalement le secteur de l'alimentaire du quotidien (sandwichs, salades...)

Pour un groupe tourné initialement vers l'e-commerce, ouvrir des boutiques physiques est un défi de taille mais aussi coûteux puisque l'on retrouve les contraintes du "brick and mortar" là où le commerce en ligne permettait justement de s'en exonérer.

En se concentrant sur l'alimentaire et en raffinant ses technologies qui nécessiteront à l'avenir moins de caméras, Amazon espère atteindre un équilibre et une meilleure rentabilité des boutiques Amazon Go.

La rumeur du déploiement d'un réseau de boutiques Amazon Go, s'il ne fait pas l'objet de commentaires de la part de l'intéressé, est cependant suffisamment inquiétant pour influer à la baisse sur le cours en Bourse des grandes enseignes américaines telles que Walmart ou Target.

Mais il reste encore à concrétiser la dizaine d'ouvertures programmées pour la fin de l'année et la cinquantaine durant l'année prochaine. Il est essentiellement question du marché US mais Amazon pourrait aussi ouvrir quelques boutiques Amazon Go en Europe.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2032320
chomage de masse en approche
Le #2032324
belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/
Le #2032332
skynet a écrit :

belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/


Autant que le geek profond en moi ait envie de croire à l'inverse, jusqu'à présent la robotisation a fait disparaitre bien plus d'emplois qu'elle n'en a créé, en grande partie parce que les grands patrons restent toujours aussi proche de leur argent et utilisent les bénéfices de la robotisation sans réellement investir (de l'humain) dedans. Je ne vois pas pourquoi cela serait différent avec l'IA.

Beaucoup de gens se foutaient de la gueule de Hamon quand il a parlé de Revenus Universels lors de sa campagne présidentielle. La plupart des arguments tournant autour du fait que ça ne peut pas marcher dans un pays comme la France, à cause des mentalités.
Sur le fond, je suis d'accord, je pense que beaucoup vont en profiter pour ne plus rien glander mais si on réfléchit sur le très long terme, a-t-on vraiment le choix ? Combien de temps va-t-on devoir attendre avant de sérieusement réfléchir à ce genre de solutions ? 70% de chômage ?

A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot.
Il va simplement falloir que les gens se posent les bonnes questions et élisent des politiques qui se les posent également.
Le #2032334
Nerthazrim a écrit :

skynet a écrit :

belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/


Autant que le geek profond en moi ait envie de croire à l'inverse, jusqu'à présent la robotisation a fait disparaitre bien plus d'emplois qu'elle n'en a créé, en grande partie parce que les grands patrons restent toujours aussi proche de leur argent et utilisent les bénéfices de la robotisation sans réellement investir (de l'humain) dedans. Je ne vois pas pourquoi cela serait différent avec l'IA.

Beaucoup de gens se foutaient de la gueule de Hamon quand il a parlé de Revenus Universels lors de sa campagne présidentielle. La plupart des arguments tournant autour du fait que ça ne peut pas marcher dans un pays comme la France, à cause des mentalités.
Sur le fond, je suis d'accord, je pense que beaucoup vont en profiter pour ne plus rien glander mais si on réfléchit sur le très long terme, a-t-on vraiment le choix ? Combien de temps va-t-on devoir attendre avant de sérieusement réfléchir à ce genre de solutions ? 70% de chômage ?

A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot.
Il va simplement falloir que les gens se posent les bonnes questions et élisent des politiques qui se les posent également.


"A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot."

La solution est là, pas dans un revenu provenant d'une taxe sur des machines qui feraient tout et profitant à des gens qui ne font plus rien.

La formation ! Tout est là !
Il faut la réformer et la rendre accessible à tous, y compris ceux qui n'ont pas été gâtés par la vie, qui n'ont pas les moyens intellectuels ou que sais-je ...
Il faut aller vers des métiers où l'on peut accompagner l'IA, ou dans des métiers où l'IA n'ira pas !
Anonyme
Le #2032336
On pourra toujours demander où sont les oeufs à un mec de la sécurité j'espère !

Parce que si ils commencent à casser les prix car pas de salariés à charge, ce sont les autres commercent qui vont fermer.

La bonne nouvelle, c'est qu'on saura tous quel aliment nous a intoxiqué quand on ne mangera plus que via amazon.

Allé, restons optimistes et commerçons avec tout le monde pour éviter cela.
Le #2032349
skynet a écrit :

Nerthazrim a écrit :

skynet a écrit :

belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/


Autant que le geek profond en moi ait envie de croire à l'inverse, jusqu'à présent la robotisation a fait disparaitre bien plus d'emplois qu'elle n'en a créé, en grande partie parce que les grands patrons restent toujours aussi proche de leur argent et utilisent les bénéfices de la robotisation sans réellement investir (de l'humain) dedans. Je ne vois pas pourquoi cela serait différent avec l'IA.

Beaucoup de gens se foutaient de la gueule de Hamon quand il a parlé de Revenus Universels lors de sa campagne présidentielle. La plupart des arguments tournant autour du fait que ça ne peut pas marcher dans un pays comme la France, à cause des mentalités.
Sur le fond, je suis d'accord, je pense que beaucoup vont en profiter pour ne plus rien glander mais si on réfléchit sur le très long terme, a-t-on vraiment le choix ? Combien de temps va-t-on devoir attendre avant de sérieusement réfléchir à ce genre de solutions ? 70% de chômage ?

A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot.
Il va simplement falloir que les gens se posent les bonnes questions et élisent des politiques qui se les posent également.


"A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot."

La solution est là, pas dans un revenu provenant d'une taxe sur des machines qui feraient tout et profitant à des gens qui ne font plus rien.

La formation ! Tout est là !
Il faut la réformer et la rendre accessible à tous, y compris ceux qui n'ont pas été gâtés par la vie, qui n'ont pas les moyens intellectuels ou que sais-je ...
Il faut aller vers des métiers où l'on peut accompagner l'IA, ou dans des métiers où l'IA n'ira pas !


Concernant la taxe robot, c'est typiquement le genre d'idée de Hamon à laquelle je n'ai pas du tout adhéré, je parlais de lui simplement pour mentionner le fait que c'est le seul "de gauche" qui ait eu les couilles de pousser un RU.

Je n'ai pas d'étude à citer pour ce qui suit, c'est donc mon point de vue uniquement.

Je ne pense pas que ça soit réaliste.
On le voit avec l'IT et la vitesse à laquelle elle a évolué ces 25 dernières années, de mon point de vue on ne créera jamais autant d'emplois qu'on en "détruit" avec la robotisation.
On peut trouver des exemples à la pelle, le plus parlant pour moi étant dans l'agriculture, avec des moissonneuses de plus en plus smart et autonomes. On parle de centaines d'emplois dont on avait besoin avant qui ont disparu. Une fois les chaines de R&D et de production rationalisées au niveau mondial, même en comptant le technicien de surface des bureaux où sont produits les algos de guidage de ces moissonneuses, je ne pense pas qu'on couvre tous les emplois disparus car maintenant inutiles. Il ne faut pas oublier qu'une fois les machines créées, elles vont être vendues partout sur la planète et s'occuper de milliers d'hectares, seules. Reste la maintenance à assurer, c'est tout.

Dans tous les cas, l'avenir nous le dira ... Mais on peut former autant de gugusses qu'on veut, selon moi il n'y aura pas assez de postes pour tout le monde.
D'autant que là on oublie complètement le fait que tout le monde n'ait pas forcément envie de travailler dans ce genre de domaines mais préféreraient faire du social, par exemple ...

Quant au fait de former les moins "gâtés", je suis bien moins optimiste que toi ...
Non pas sur le fait qu'on ne peut pas apprendre à quelqu'un plus lent qu'un autre mais plus à cause du fait qu'on peut remarquer une sorte de nivellement par le bas dans la motivation de certains jeunes à apprendre et se former ...
Le #2032357
Nerthazrim a écrit :

skynet a écrit :

Nerthazrim a écrit :

skynet a écrit :

belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/


Autant que le geek profond en moi ait envie de croire à l'inverse, jusqu'à présent la robotisation a fait disparaitre bien plus d'emplois qu'elle n'en a créé, en grande partie parce que les grands patrons restent toujours aussi proche de leur argent et utilisent les bénéfices de la robotisation sans réellement investir (de l'humain) dedans. Je ne vois pas pourquoi cela serait différent avec l'IA.

Beaucoup de gens se foutaient de la gueule de Hamon quand il a parlé de Revenus Universels lors de sa campagne présidentielle. La plupart des arguments tournant autour du fait que ça ne peut pas marcher dans un pays comme la France, à cause des mentalités.
Sur le fond, je suis d'accord, je pense que beaucoup vont en profiter pour ne plus rien glander mais si on réfléchit sur le très long terme, a-t-on vraiment le choix ? Combien de temps va-t-on devoir attendre avant de sérieusement réfléchir à ce genre de solutions ? 70% de chômage ?

A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot.
Il va simplement falloir que les gens se posent les bonnes questions et élisent des politiques qui se les posent également.


"A noter que je ne me sens pas concerné par le gros risque de perte d'emploi dans les 20 ans qui viennent, travaillant dans une spécialité qu'il est (a priori) très difficile de remplacer par une IA ou un robot."

La solution est là, pas dans un revenu provenant d'une taxe sur des machines qui feraient tout et profitant à des gens qui ne font plus rien.

La formation ! Tout est là !
Il faut la réformer et la rendre accessible à tous, y compris ceux qui n'ont pas été gâtés par la vie, qui n'ont pas les moyens intellectuels ou que sais-je ...
Il faut aller vers des métiers où l'on peut accompagner l'IA, ou dans des métiers où l'IA n'ira pas !


Concernant la taxe robot, c'est typiquement le genre d'idée de Hamon à laquelle je n'ai pas du tout adhéré, je parlais de lui simplement pour mentionner le fait que c'est le seul "de gauche" qui ait eu les couilles de pousser un RU.

Je n'ai pas d'étude à citer pour ce qui suit, c'est donc mon point de vue uniquement.

Je ne pense pas que ça soit réaliste.
On le voit avec l'IT et la vitesse à laquelle elle a évolué ces 25 dernières années, de mon point de vue on ne créera jamais autant d'emplois qu'on en "détruit" avec la robotisation.
On peut trouver des exemples à la pelle, le plus parlant pour moi étant dans l'agriculture, avec des moissonneuses de plus en plus smart et autonomes. On parle de centaines d'emplois dont on avait besoin avant qui ont disparu. Une fois les chaines de R&D et de production rationalisées au niveau mondial, même en comptant le technicien de surface des bureaux où sont produits les algos de guidage de ces moissonneuses, je ne pense pas qu'on couvre tous les emplois disparus car maintenant inutiles. Il ne faut pas oublier qu'une fois les machines créées, elles vont être vendues partout sur la planète et s'occuper de milliers d'hectares, seules. Reste la maintenance à assurer, c'est tout.

Dans tous les cas, l'avenir nous le dira ... Mais on peut former autant de gugusses qu'on veut, selon moi il n'y aura pas assez de postes pour tout le monde.
D'autant que là on oublie complètement le fait que tout le monde n'ait pas forcément envie de travailler dans ce genre de domaines mais préféreraient faire du social, par exemple ...

Quant au fait de former les moins "gâtés", je suis bien moins optimiste que toi ...
Non pas sur le fait qu'on ne peut pas apprendre à quelqu'un plus lent qu'un autre mais plus à cause du fait qu'on peut remarquer une sorte de nivellement par le bas dans la motivation de certains jeunes à apprendre et se former ...


Je fais hélas le même constat que toi (je suis dans l'éducation). Même ceux à qui on donne pourtant les meilleures chances ne sont pas les plus motivés.

Malgré tout il faut sans cesse remettre notre ouvrage sur le métier, ne pas se satisfaire de cet état de fait, former, informer, corriger (pas physiquement), réformer.

Après en effet il y en a qui resteront sur le carreau, comme à chaque virage d'une nouvelle révolution industrielle.
Le #2032360
skynet a écrit :

belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/


Et tu crois un de ces guignols d'IBM ?
Le #2032361
belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


Et en plus, des magasins qui vont encore augmenter les achats compulsifs.... car la caisse reste quand même un frein à l'achat impulsif"....
C'est pour cela qu'il est indispensable de le maintenir ... .l'acte de payer rattache encore un peu les gens à la valeur des choses....
La les gens iront se servir.... et découvriront 1 mois plus tard qu'ils sont à découvert !
Le #2032370
Magic2016 a écrit :

skynet a écrit :

belaid12002 a écrit :

chomage de masse en approche


https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1211088-david-kenny-ibm-watson/


Et tu crois un de ces guignols d'IBM ?


Donne moi un argument, un fait réel qui permet de dire qu'il ne faut pas les croire ...

Quand mes 1200 jeunes sortent de l'école, ils ont en moyenne 3 à 4 proposition de travail, en CDI, bien payés. leur seul embarra c'est le choix de la boite.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme