Si Apple a basculé vers ARM, c'est la faute de Skylake

Le par Christian D.  |  22 commentaire(s) Source : PCGamer
Apple Mac ARM 01

Les problèmes rencontrés avec l'architecture Skylake d'Intel serait l'une des raisons ayant poussé Apple à migrer vers des processeurs ARM.

Pour son événement WWDC 2020, Apple a fait comme d'habitude la présentation de la nouvelle évolution de son OS mobile iOS 14 mais a aussi annoncé la migration d'ici deux ans des ses ordinateurs Mac vers des processeurs ARM développés en interne.

Après avoir conçu sa propre gamme de SoC mobiles, la firme de Cupertino étend donc son savoir-faire aux processeurs pour ordinateurs portables et de bureau, abandonnant l'utilisation des solutions d'Intel.

Apple Mac ARM 03

Un tel changement est le fruit de plusieurs années de travaux et la conclusion d'une stratégie mûrement réfléchie mais l'une des causes l'ayant entraînée viendrait de l'insatisfaction d'Apple vis à vis des processeurs sous architecture Skylake d'Intel.

François Piednoël, ex-ingénieur d'Intel, a indiqué à PCGamer qu'Apple a fait remonter de nombreux problèmes et bugs, évoquant un sérieux souci d'assurance qualité.

Apple Mac ARM applications

La firme à la pomme serait ainsi devenue l'un des principaux pourvoyeurs de signalements de bugs concernant l'architecture Skylake et cette situation est vue comme l'un des éléments ayant contribué à accélérer les travaux sur une transition vers ARM.

Sans en être la raison principale, les problèmes rencontrés avec Skylake ont sans doute incité Apple à prendre son indépendance en matière de processeur et à changer complètement d'architecture, ce qui n'est pas sans conséquences sur son écosystème logiciel, comme on a pu le voir durant la présentation avec de multiples outils assurant la conversion et la compatibilité des applications pour tourner sous ARM.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Trier par : date / pertinence
Le #2102382
L'explication est beaucoup plus simple. En panne d'innovation depuis quasiment la sortie de l'iPhone, Apple qui est l'une des entreprises les plus dépendant au bénéfice au monde (car son bénéfice immédiat est quasiment l'unique instrument de mesure des investisseurs), a commencé par augmenter le prix à chaque génération. Arrivé au bout de cette stratégie depuis un an ou deux, il ne reste que la réduction des coûts. Mais cette réduction des coûts se fera forcément au détriment de la qualité de l'image. Or cette entreprise reposant uniquement sur l'image, puisqu’offrant finalement rien de plus que ses concurrents à prix parfois doublés, c'est clairement le début de la fin. L'histoire se répète puisque l'entreprise était quasiment en faillite dans les années 90 et sauvée par Microsoft parce qu'elle lui permettait de ne plus être vue comme en position de monopole. la question étant de savoir si Google sauvera pour la même raison que Microsoft l'a sauvée. de toute façon, une stratégie basée sur l'image est une stratégie de moyen terme. Je ne connais aucune entreprise basée sur l'image qui a pu survivre plus de quelques décennies. Par ce que naturellement, quand les générations changent l'image se renverse, pour se distinguer des générations précédentes. aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer : quand quelqu'un sort le dernier iPhone, beaucoup voient davantage un pigeon du siècle dernier que quelqu'un qui a réussi...
Le #2102389
cycnus a écrit :

L'explication est beaucoup plus simple. En panne d'innovation depuis quasiment la sortie de l'iPhone, Apple qui est l'une des entreprises les plus dépendant au bénéfice au monde (car son bénéfice immédiat est quasiment l'unique instrument de mesure des investisseurs), a commencé par augmenter le prix à chaque génération. Arrivé au bout de cette stratégie depuis un an ou deux, il ne reste que la réduction des coûts. Mais cette réduction des coûts se fera forcément au détriment de la qualité de l'image. Or cette entreprise reposant uniquement sur l'image, puisqu’offrant finalement rien de plus que ses concurrents à prix parfois doublés, c'est clairement le début de la fin. L'histoire se répète puisque l'entreprise était quasiment en faillite dans les années 90 et sauvée par Microsoft parce qu'elle lui permettait de ne plus être vue comme en position de monopole. la question étant de savoir si Google sauvera pour la même raison que Microsoft l'a sauvée. de toute façon, une stratégie basée sur l'image est une stratégie de moyen terme. Je ne connais aucune entreprise basée sur l'image qui a pu survivre plus de quelques décennies. Par ce que naturellement, quand les générations changent l'image se renverse, pour se distinguer des générations précédentes. aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer : quand quelqu'un sort le dernier iPhone, beaucoup voient davantage un pigeon du siècle dernier que quelqu'un qui a réussi...


Quand tu vois que "tous" les américains ont un iphone, je ne suis pas sur qu'ils se considèrent entre eux comme des pigeons

Au contraire, pour eux, ce sont les autres qui sont des pigeons, avec des smartphones jamais mis à jour et obsolètes au bout de 2 ans...
Le #2102392
saepho a écrit :

cycnus a écrit :

L'explication est beaucoup plus simple. En panne d'innovation depuis quasiment la sortie de l'iPhone, Apple qui est l'une des entreprises les plus dépendant au bénéfice au monde (car son bénéfice immédiat est quasiment l'unique instrument de mesure des investisseurs), a commencé par augmenter le prix à chaque génération. Arrivé au bout de cette stratégie depuis un an ou deux, il ne reste que la réduction des coûts. Mais cette réduction des coûts se fera forcément au détriment de la qualité de l'image. Or cette entreprise reposant uniquement sur l'image, puisqu’offrant finalement rien de plus que ses concurrents à prix parfois doublés, c'est clairement le début de la fin. L'histoire se répète puisque l'entreprise était quasiment en faillite dans les années 90 et sauvée par Microsoft parce qu'elle lui permettait de ne plus être vue comme en position de monopole. la question étant de savoir si Google sauvera pour la même raison que Microsoft l'a sauvée. de toute façon, une stratégie basée sur l'image est une stratégie de moyen terme. Je ne connais aucune entreprise basée sur l'image qui a pu survivre plus de quelques décennies. Par ce que naturellement, quand les générations changent l'image se renverse, pour se distinguer des générations précédentes. aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer : quand quelqu'un sort le dernier iPhone, beaucoup voient davantage un pigeon du siècle dernier que quelqu'un qui a réussi...


Quand tu vois que "tous" les américains ont un iphone, je ne suis pas sur qu'ils se considèrent entre eux comme des pigeons

Au contraire, pour eux, ce sont les autres qui sont des pigeons, avec des smartphones jamais mis à jour et obsolètes au bout de 2 ans...


Les américains ont de la merde dans les yeux ?

3 ans que j'ai mon smartphone et il est à jour avec la toute dernière version d'Android.
Le #2102395
cycnus a écrit :

L'explication est beaucoup plus simple. En panne d'innovation depuis quasiment la sortie de l'iPhone, Apple qui est l'une des entreprises les plus dépendant au bénéfice au monde (car son bénéfice immédiat est quasiment l'unique instrument de mesure des investisseurs), a commencé par augmenter le prix à chaque génération. Arrivé au bout de cette stratégie depuis un an ou deux, il ne reste que la réduction des coûts. Mais cette réduction des coûts se fera forcément au détriment de la qualité de l'image. Or cette entreprise reposant uniquement sur l'image, puisqu’offrant finalement rien de plus que ses concurrents à prix parfois doublés, c'est clairement le début de la fin. L'histoire se répète puisque l'entreprise était quasiment en faillite dans les années 90 et sauvée par Microsoft parce qu'elle lui permettait de ne plus être vue comme en position de monopole. la question étant de savoir si Google sauvera pour la même raison que Microsoft l'a sauvée. de toute façon, une stratégie basée sur l'image est une stratégie de moyen terme. Je ne connais aucune entreprise basée sur l'image qui a pu survivre plus de quelques décennies. Par ce que naturellement, quand les générations changent l'image se renverse, pour se distinguer des générations précédentes. aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer : quand quelqu'un sort le dernier iPhone, beaucoup voient davantage un pigeon du siècle dernier que quelqu'un qui a réussi...


Assez d'accord avec ça...

saepho>>>Les américains sont abrutis par une surconsommation de médias, ce qui altère gravement leur jugement... On n'est pas obligé de suivre le même chemin...
Le #2102399
cycnus a écrit :

L'explication est beaucoup plus simple. En panne d'innovation depuis quasiment la sortie de l'iPhone, Apple qui est l'une des entreprises les plus dépendant au bénéfice au monde (car son bénéfice immédiat est quasiment l'unique instrument de mesure des investisseurs), a commencé par augmenter le prix à chaque génération. Arrivé au bout de cette stratégie depuis un an ou deux, il ne reste que la réduction des coûts. Mais cette réduction des coûts se fera forcément au détriment de la qualité de l'image. Or cette entreprise reposant uniquement sur l'image, puisqu’offrant finalement rien de plus que ses concurrents à prix parfois doublés, c'est clairement le début de la fin. L'histoire se répète puisque l'entreprise était quasiment en faillite dans les années 90 et sauvée par Microsoft parce qu'elle lui permettait de ne plus être vue comme en position de monopole. la question étant de savoir si Google sauvera pour la même raison que Microsoft l'a sauvée. de toute façon, une stratégie basée sur l'image est une stratégie de moyen terme. Je ne connais aucune entreprise basée sur l'image qui a pu survivre plus de quelques décennies. Par ce que naturellement, quand les générations changent l'image se renverse, pour se distinguer des générations précédentes. aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer : quand quelqu'un sort le dernier iPhone, beaucoup voient davantage un pigeon du siècle dernier que quelqu'un qui a réussi...


Selon mon opinion, tu t'écartes un peu du sujet.
Le #2102400
Je pense surtout que tout le marché commence à s'intéresser à ARM pour les usages "ordinateur".
Windows commence à s'y intéresser aussi, simplement ils achètent du matériel existant et ne le fabrique pas.

Le marché de l'ordinateur est en stagnation voire en baisse, les coûts de R&D vont devenir compliqués à absorber pour le x86, alors que du côté d'ARM la demande explose et il semble y avoir de la marge pour imaginer des performances équivalentes (sous réserve des usages certainement).

Au final, développement unifié, économies d'échelle, poursuite du rapprochement desktop/smartphone... N'importe qui ferait pareil aujourd'hui.
Le #2102401
Bonjour,

Réduire Apple à une stratégie d'image de marque me semble exagéré.. Les solutions iPhone présentent des atouts et inconvénients, qui font qu'elles ont leurs supporters et détracteurs. Utilisateur des deux univers (1 pro, 1 perso), je ne peux malheureusement pas dire que l'un l'emporte sur l'autre dans tous les cas : cela dépend beaucoup de l'usage. Android est bien plus versatile et ouvert, mais à contrario, IOS est souvent plus simple à utiliser pour le profane et dans mon cas les applications sont souvent un peu plus abouties ergonomiquement parlant. Bref, là n'était pas le sujet.

Il est vrai qu'une stratégie de réduction des coûts est sûrement un critère. Mais travaillant dans l'industrie, la règle générale est que l'investissement de départ pour passer sur une autre techno, voire carrément la produire, est très élevé. Sans parler du coût de migration et des erreurs de "jeunesse" auxquelles même avec une politique Qualité stricte on a du mal à échapper

En revanche, je ne suis pas dans les petits secrets de Apple, mais changer pour, à terme, réduire le coût du support du fait des bugs dans Skylake ferait sens. On dit que corriger un problème coûte 10 lors de la conception, mais 100 en production et 1000 une fois le produit diffusé...

Merci pour votre lecture.
Le #2102404
Si même le marché des serveurs s'intéresse à l'architecture ARM ce n'est pas pour rien. Son rendement énergétique est bien meilleur.
Même le supercalculateur le plus puissant Fugaku est sous ARM.

D'autre part, ayant été usager Android et IOS, et étant développeur Android, je peux dire qu'a puissance de calcul égale, les performance sous Android sont bien moindre du fait de l'utilisation d'une machine virtuel JAVA et de la disparité du parc (Android est une machine à gaz), là où Apple peut optimiser du fait du nombre fini de terminaux supportés et de l'exécution de code natif.
Certes les fonctionnalité sont similaires, mais sur Android ça ramouille et la RAM est surconsommée.
Le #2102405
N'empêche qu'Intel doit se bouffer les couilles de n'avoir pas assez investi dans la recherche, s'être reposé sur ses lauriers.. Amd devant, Apple qui se casse ...
Le #2102429
L'architecture x86 n'est pas en cause AMD le démontre.
Pourquoi passer sous ARM, pour fermer encore plus car bientôt tout sera maison.
Apple est un écosystème fermé, ce que Jobs a toujours défendu.
Ils auraient peut-être pu basculer sur Risk V 128 bits pour bénéficier a terme de la recherche universitaire et attirer les meilleurs mais ils pourront changer d'architecture une fois de plus. On sait que ça ne leur fait pas peur...
Pour les PC portable, ARM consomme moins c'est un fait mais c'est pour un poids de 100g de batterie, plutôt du marketing.
Pour les versions bureau, de l'ARM massivement parallèle c'est pas compliqué une fois que vous savez gérer 16 cœurs de passer à 64 ou 256. AMD prend ce chemin aussi...
Intel est dans les choux comme IBM l'a été, et n'est plus que l'ombre d'elle-même. On pourrait en ajouter d'autres comme Nokia, Kodak...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme