Apple Car : le véhicule pourrait utiliser la plate-forme modulaire électrique E-GMP de Hyundai

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s) | Source : Apple Insider
Apple car

Dans la lignée des rumeurs concernant une future Apple Car, l'analyste Ming-Chi Kuo évoque l'utilisation de la plate-forme électrique modulaire E-GMP de Hyundai comme base du véhicule.

Le secret autour du développement d'un véhicule électrique chez Apple reste dense mais de nouvelles pistes ont été lancées autour d'un éventuel rapprochement avec le groupe Hyundai en vue d'une production d'ici quelques années.

Le projet pourrait incomber à la filiale Kia ou bien les discussions pourraient encore ne pas aboutir mais l'analyste Ming-Chi Kuo ajoute sa pierre à l'édifice des rumeurs en affirmant que l'Apple Car sera construite à partir de la plate-forme modulaire électrique E-GMP de Hyundai, dévoilée en décembre dernier.

Le constructeur serait à la manoeuvre au design et à la production du véhicule d'Apple tandis que Kia en assurera la production aux Etats-Unis, selon le projet en cours.

Les constructeurs sont passés de la phase de l'adaptation de véhicules thermiques à une motorisation électrique à celle d'une plate-forme pensée dès l'origine pour l'électrique.

Une base électrique Hyundai ?

E-GMP permet de disposer directement d'une structure avec jusqu'à deux moteurs, les essieux, la suspension, le coffrage pour les batteries et le câblage, à partir de laquelle peuvent être créés toutes sortes de véhicules, et elle sera utilisée pour les gammes de Hyundai et Kia.

Hyundai E-GMP

Plate-forme E-GMP de Hyundai / Kia

Lors de sa présentation, le constructeur a évoqué ses caractéristiques avec une autonomie pouvant aller jusqu'à 310 miles (500 km), une charge rapide à 80% en 18 minutes, une capacité d'accélération 0-60 mph en 3,5 secondes et une vitesse maximale (plafonnée) de 160 km/h.

L'analyste continue de penser qu'Apple est bien en train de développer une voiture électrique, connectée et autonome mais que, ne disposant pas de tout le savoir-faire requis, il faudra forcément faire appel à un ou plusieurs constructeurs pour lancer le véhicule dans un délai raisonnable.

Ming-Chi Kuo n'espère pas voir concrètement l'Apple Car sur les routes avant 2025 au plus tôt, ce qui serait déjà beau pour une entreprise s'aventurant dans un tout nouveau domaine redoutable de complexité technique, logistique et réglementaire.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire