5G : l'Arcep lance une consultation publique sur les bandes 2,6 GHz et 3,5 GHz

Le par  |  12 commentaire(s)
Arcep logo vignette

L'Arcep lance une consultation publique sur les usages en bandes 2,6 GHz et 3,5 GHZ pour la 4G, la 5G et les réseaux professionnels PMR, en vue de préparer les premières attributions dès le second semestre 2017.

Préparant l'arrivée de la 5G, le régulateur français des télécommunications ouvre une nouvelle consultation publique visant cette fois plus particulièrement les usages sur les bandes 2,6 GHz et 3,5 GHz et leur partage entre différents usages : la 4G et la 5G, bien sûr, mais aussi l'Internet fixe haut débit par voie hertzienne et les réseaux PMR (réseaux mobiles professionnels), ainsi que l'Internet des objets.

Arcep logo vignetteTous ces usages doivent pouvoir cohabiter sur ces bandes et l'Arcep souhaite recueillir les avis des différents acteurs en vue du découpage des bandes de fréquences pour préparer les premières attributions dès le second semestre 2017.

Dans le prolongement d'une série de consultations publiques initiée depuis le 31 mars 2016, et alors que l'ANFR (Agence Nationale des Radiofréquences) vient également  de lancer sa propre consultation, l'Arcep indique vouloir "identifier les besoins auxquels ces fréquences pourraient répondre", en vue d'un premier découpage des bandes.

"L’Arcep propose ainsi d’identifier et de permettre l’attribution, dès le deuxième semestre 2017, de 40 MHz de la bande 2,6 GHz pour les réseaux PMR et de 40 MHz de la bande 3,5 GHz pour le très haut débit fixe par voie hertzienne dans les zones rurales.

Le reste de la bande 3,5 GHz serait rendu accessible dans un second temps pour la 5G lorsque la technologie sera plus mature. La consultation publique permettra de confirmer ce schéma ou d’établir, le cas échéant, un schéma alternatif", précise le communiqué.

La consultation publique est ouverte jusqu'au 6 mars 2017.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1942502
Que l'on commence déjà par alimenter suffisamment les équipements 4G non ?

Le #1942515
5COMM a écrit :

Que l'on commence déjà par alimenter suffisamment les équipements 4G non ?


Oui c'est le cas, là il ne s'agit que de consultations et de tests

Le #1942543
5COMM a écrit :

Que l'on commence déjà par alimenter suffisamment les équipements 4G non ?


Déjà que dans des bleds genre "Marie-Engrossée-Les-Bains" c'est déjà limite pour de la 3G
Le #1942568
Bah c'est surtout que pour un smartphone la vitesse de la 4g n'est pas assez suffisante ?

Perso j'en ai largement assez.
Le #1942582
L'horizon 5G c'est pour 2020 il me semble.
Soit, peut-être, une attribution des blocs dès 2019.
Autrement dit, c'est pour demain à l'échelle des investisseurs.

Comme ce genre d'offre se chiffre en milliards d'euros de revenu pour l'Etat (il me semble que la 4G ce fut 3,6 milliards en 2011 puis 2,8 milliards en 2015 pour le 800 MHz), on est pas prêt de voir une augmentation drastique des investissements dans la 4G (et les réseaux existants) dans les années à venir.

Je ne vais pas plaindre les opérateurs de téléphonie mobile, mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre entre l'attribution des fréquences, la TVA, la taxe culturelle et l'impôt sur les sociétés.

Si au moins il (l'Etat) s'occupait de l'implantation des poteaux pour faciliter le déploiement du reseau et les louaient aux opérateurs pour y mettre leurs antennes, la couverture s'agrandirait plus vite.

Mais le peulpe et trop con pour avoir de bonne idées je pense ...
Anonyme
Le #1942583
Elbutcher a écrit :

L'horizon 5G c'est pour 2020 il me semble.
Soit, peut-être, une attribution des blocs dès 2019.
Autrement dit, c'est pour demain à l'échelle des investisseurs.

Comme ce genre d'offre se chiffre en milliards d'euros de revenu pour l'Etat (il me semble que la 4G ce fut 3,6 milliards en 2011 puis 2,8 milliards en 2015 pour le 800 MHz), on est pas prêt de voir une augmentation drastique des investissements dans la 4G (et les réseaux existants) dans les années à venir.

Je ne vais pas plaindre les opérateurs de téléphonie mobile, mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre entre l'attribution des fréquences, la TVA, la taxe culturelle et l'impôt sur les sociétés.

Si au moins il (l'Etat) s'occupait de l'implantation des poteaux pour faciliter le déploiement du reseau et les louaient aux opérateurs pour y mettre leurs antennes, la couverture s'agrandirait plus vite.

Mais le peulpe et trop con pour avoir de bonne idées je pense ...


" mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre "

Je préfère que ce soit l'état plutôt que les opérateurs
Le #1942587
5COMM a écrit :

Elbutcher a écrit :

L'horizon 5G c'est pour 2020 il me semble.
Soit, peut-être, une attribution des blocs dès 2019.
Autrement dit, c'est pour demain à l'échelle des investisseurs.

Comme ce genre d'offre se chiffre en milliards d'euros de revenu pour l'Etat (il me semble que la 4G ce fut 3,6 milliards en 2011 puis 2,8 milliards en 2015 pour le 800 MHz), on est pas prêt de voir une augmentation drastique des investissements dans la 4G (et les réseaux existants) dans les années à venir.

Je ne vais pas plaindre les opérateurs de téléphonie mobile, mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre entre l'attribution des fréquences, la TVA, la taxe culturelle et l'impôt sur les sociétés.

Si au moins il (l'Etat) s'occupait de l'implantation des poteaux pour faciliter le déploiement du reseau et les louaient aux opérateurs pour y mettre leurs antennes, la couverture s'agrandirait plus vite.

Mais le peulpe et trop con pour avoir de bonne idées je pense ...


" mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre "

Je préfère que ce soit l'état plutôt que les opérateurs


Ah mais je ne dis pas que les opérateurs doivent se gaver comme des cochons,

Je dis juste qu'on a tendance à toujours tirer à boulet rouges sur eux pour la qualité du réseau alors que l'Etat s'en fout plein les fouilles au passage et ça plombe inévitablement les investissements.
Anonyme
Le #1942588
Elbutcher a écrit :

5COMM a écrit :

Elbutcher a écrit :

L'horizon 5G c'est pour 2020 il me semble.
Soit, peut-être, une attribution des blocs dès 2019.
Autrement dit, c'est pour demain à l'échelle des investisseurs.

Comme ce genre d'offre se chiffre en milliards d'euros de revenu pour l'Etat (il me semble que la 4G ce fut 3,6 milliards en 2011 puis 2,8 milliards en 2015 pour le 800 MHz), on est pas prêt de voir une augmentation drastique des investissements dans la 4G (et les réseaux existants) dans les années à venir.

Je ne vais pas plaindre les opérateurs de téléphonie mobile, mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre entre l'attribution des fréquences, la TVA, la taxe culturelle et l'impôt sur les sociétés.

Si au moins il (l'Etat) s'occupait de l'implantation des poteaux pour faciliter le déploiement du reseau et les louaient aux opérateurs pour y mettre leurs antennes, la couverture s'agrandirait plus vite.

Mais le peulpe et trop con pour avoir de bonne idées je pense ...


" mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre "

Je préfère que ce soit l'état plutôt que les opérateurs


Ah mais je ne dis pas que les opérateurs doivent se gaver comme des cochons,

Je dis juste qu'on a tendance à toujours tirer à boulet rouges sur eux pour la qualité du réseau alors que l'Etat s'en fout plein les fouilles au passage et ça plombe inévitablement les investissements.


Moué, c'est pas comme si les opérateurs ne roulaient pas totalement sur l'or depuis des dizaines d'années
Le #1942589
Moi je me demande comment ces fréquentes vont être utilisables en campagne. Portée super limitée non ? Et en plus ça doit avoir du mal à entrer dans les bâtiments...
Le #1942605
Elbutcher a écrit :

5COMM a écrit :

Elbutcher a écrit :

L'horizon 5G c'est pour 2020 il me semble.
Soit, peut-être, une attribution des blocs dès 2019.
Autrement dit, c'est pour demain à l'échelle des investisseurs.

Comme ce genre d'offre se chiffre en milliards d'euros de revenu pour l'Etat (il me semble que la 4G ce fut 3,6 milliards en 2011 puis 2,8 milliards en 2015 pour le 800 MHz), on est pas prêt de voir une augmentation drastique des investissements dans la 4G (et les réseaux existants) dans les années à venir.

Je ne vais pas plaindre les opérateurs de téléphonie mobile, mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre entre l'attribution des fréquences, la TVA, la taxe culturelle et l'impôt sur les sociétés.

Si au moins il (l'Etat) s'occupait de l'implantation des poteaux pour faciliter le déploiement du reseau et les louaient aux opérateurs pour y mettre leurs antennes, la couverture s'agrandirait plus vite.

Mais le peulpe et trop con pour avoir de bonne idées je pense ...


" mais honnêtement l'Etat, encore une fois, se gave comme un porc de Bigorre "

Je préfère que ce soit l'état plutôt que les opérateurs


Ah mais je ne dis pas que les opérateurs doivent se gaver comme des cochons,

Je dis juste qu'on a tendance à toujours tirer à boulet rouges sur eux pour la qualité du réseau alors que l'Etat s'en fout plein les fouilles au passage et ça plombe inévitablement les investissements.


Enfin si l'état investissait dans le déploiement des antennes pour ensuite les louer, il s'en mettrait encore plus dans les fouilles
Pas sûr aussi que ce soit en conformité avec les règles de la concurrence de l'UE.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]