Avast et vente de données de navigation d'utilisateurs : une enquête est ouverte

Le par  |  0 commentaire(s)
avast-logo

Dans l'affaire de la vente d'informations sur les utilisateurs de son antivirus gratuit, Avast fait désormais l'objet d'une enquête par l'autorité tchèque de protection des données personnelles.

L'autorité tchèque en charge de la protection des données personnelles a annoncé en début de semaine l'ouverture d'une enquête préliminaire concernant Avast. L'éditeur de solutions de sécurité - également propriétaire d'AVG - est basé à Prague en République tchèque.

" Sur la base des informations révélées décrivant les pratiques d'Avast Software, qui était censé vendre des données sur les activités des utilisateurs d'antivirus via sa filiale Jumpshot, une enquête préliminaire sur l'affaire a été ouverte ", peut-on lire dans un communiqué.

L'autorité tchèque précise que pour le moment, il s'agit de recueillir des informations sur l'ensemble de cette affaire qui avait fait parler d'elle fin 2019, puis à la suite d'une enquête conjointe de Motherboard et PCMag.

Les deux publications s'étaient penchées sur la collecte de données de navigation des utilisateurs de l'antivirus gratuit Avast et leur revente à des clients de Jumpshot. De premiers éléments avaient attiré l'attention avec le retrait d'extensions pour Firefox et Google Chrome.

avast-antivirus-gratuit

" Il y a une suspicion d'une violation grave et étendue de la protection des données personnelles des utilisateurs. Sur la base des conclusions, des mesures supplémentaires seront prises et le grand public sera informé en temps utile ", déclare la présidente de l'autorité tchèque de la protection des données personnelles.

Cette affaire tombe sous le coup du Règlement général européen sur la protection des données. Dans une réaction obtenue par Motherboard, Avast indique avoir reçu une demande de l'autorité tchèque et collaborera.

Avast a défendu une conformité avec le RGPD et une collecte de données dans un format anonymisé, ainsi qu'un partage de données agrégées et statistiques par Jumpshot. Des experts en protection de la vie privée ont néanmoins affirmé qu'il était possible de relier les informations vendues à des tiers par Jumpshot à l'identité réelle des personnes en associant plusieurs éléments.

Le mois dernier, le patron d'Avast a annoncé la fin de la collecte de données par Jumpshot et la fermeture progressive des activités en rapport avec cette société d'analyse marketing.

L'enquête préliminaire est évidemment un coup dur pour Avast dans son opération de reconquête de la confiance des utilisateurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme