Blue Origin refait voler (et atterrir) New Shepard avec une capsule d'équipage 2.0

Le par  |  2 commentaire(s)
Blue-Origin-lancement

Reprise des essais pour Blue Origin avec son lanceur New Shepard et une capsule d'équipage afin de préparer de prochains vols suborbitaux.

Après de nombreux mois de silence, la société aérospatiale de Jeff Bezos (patron d'Amazon) retrouve de la voix pour annoncer et montrer le septième vol de sa fusée réutilisable New Shepard. Cette dernière n'avait plus effectué d'essai de ce type depuis octobre 2016.

D'après les données fournies par Blue Origin, une fusée New Shepard a décollé mardi depuis un site de lancement situé dans l'ouest du Texas. Un booster de nouvelle génération et le premier vol d'une capsule d'équipage dite 2.0.

Cette deuxième version de la capsule d'équipage, qui doit envoyer des passagers à la frontière entre la Terre et l'espace, comprend des hublots de 1,1 m de haut et près de 73 cm de large. Personne n'a toutefois pu admirer le paysage, sauf un mannequin installé à l'intérieur.

Blue-Origin-New-Shepard-Mission-7-Crew-Capsule-2.0

La capsule inhabitée a atteint une altitude de 98,27 km par rapport au niveau de la terre, soit un peu plus que les 98,16 km du booster qui est revenu se poser à la verticale sur le plancher des vaches. Le retour de la capsule 2.0 a lui eu lieu grâce à des parachutes.

Lors de cet essai, Blue Origin a embarqué des charges utiles à bord. Il est simplement précisé une douzaine d'expériences commerciales, pour la recherche et l'éducation. Les premiers essais habités devraient avoir lieu en 2018. Blue Origin ambitionne un premier vol avec des touristes en 2019. Le prix du billet demeure une inconnue…

Pour ce projet avec New Shepard, il est question de vol suborbital qui durera un peu plus d'une dizaine de minutes et avec quatre minutes en microgravité lorsqu'une altitude de plus de 100 km sera atteinte.

Rappelons que Blue Origin vise bien plus que le tourisme suborbital, comme avec un lanceur lourd réutilisable New Glenn qui a déjà décroché quelques clients pour l'envoi de satellites.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1992131
En fait il fait juste des longs vols zéro-G... C'est un peu petit pour se qualifier d'"agence spatiale".
Le #1992137
jujubibi a écrit :

En fait il fait juste des longs vols zéro-G... C'est un peu petit pour se qualifier d'"agence spatiale".


Mais ils préparent un gros moteur pour la ULA, le BE-4
https://fr.wikipedia.org/wiki/BE-4

Resta à voir s'ils auront leur propre bébé un jour capable de plus que des sauts de crapaud.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme