Comparateur de prix : la concurrence fustige le remède de Google

Le par  |  2 commentaire(s)
Google-Shopping

Plus d'un an après la mise en place de son système d'enchères, les services concurrents de Google Shopping estiment que Google abuse toujours de sa position dominante.

Dans une lettre ouverte à la commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager, quatorze services européens de comparaison de prix concurrents de Google Shopping* écrivent que le comportement illégal de Google s'est poursuivi sans relâche.

En juin 2017, la Commission européenne a infligé à Google une amende de 2,42 milliards d'euros pour abus de position dominante avec son moteur de recherche et le fait de favoriser son propre service de comparaison de prix Google Shopping.

Google-Shopping-Commission-europenne
Pour se conformer à la sanction européenne (qui est contestée en appel), Google a ultérieurement mis en place un système d'enchères entre les comparateurs. En somme, des espaces publicitaires où figurent les offres des divers comparateurs. Google Shopping participe lui-même à ces enchères, en étant traité comme une entité à part entière.

Plus d'un an après cette mise en place, les concurrents de Google Shopping jugent qu'un tel système d'enchères est " fondamentalement incompatible " avec le concept de comparateur de prix ou autre forme de recherche verticale.

" Tant que le placement est déterminé par enchères plutôt que par pertinence, peu importe que des concurrents occupent aucun, une partie ou même la totalité des créneaux disponibles. Dans tous les cas, Google est le principal bénéficiaire des revenus générés et les consommateurs sont les principaux perdants. "

Google abuserait donc toujours de sa position dominante et ses concurrents demandent à la Commission européenne un remède plus efficace. À cela vient s'ajouter des accusations selon lesquelles Google aurait incité des agences publicitaires à placer de faux sites de comparaison de prix.

En réponse à la lettre ouverte, Google assure permettre à tous les services de comparaison de prix d'être en concurrence de manière égale pour afficher des annonces de produits sur la page des résultats de recherche.

* Acheter-moins-cher.com, Comparado, Foundem, Idealo, KuantoKusta, LionsHome, PriceRunner, Prisjakt / PriceSpy, RedBrain.com, Solute, StyleLounge, Vergelijk, Visual Meta, Yroo.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2041869
A noter que le site Acheter-moins-cher.com n'existe plus à cause de Google Shopping..
Le #2041900
Si Google file de l'argent à Google pour figurer en haut, honnêtement, c'est se foutre du monde. Je pense que tout le monde le comprend bien. De quoi selon moi justifier une amende record pour se foutre de la gueule des gens. En effet seule la pertinence semble acceptable. encore faut-il définir la pertinence (nombre de sites comparés, note des clients, etc.?)...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme