StopCovid : du tracing et rien d'autre dans l'application mobile

Le par  |  14 commentaire(s) Source : Inria
Inria logo

Le PDG de l'Inria, qui supervise le développement de l'application mobile StopCovid, décrit les ambitions et les limites d'un tel dispositif pour préserver la vie privée et participer à la prévention.

Pas si facile de créer une application mobile qui permette d'alerter les personnes ayant eu un contact potentiel avec un sujet contaminé tout en respectant les principes du RGPD sur la protection des données personnelles et sans la transformer en outil de surveillance de masse.

Le projet StopCovid est d'ailleurs encore loin d'être prêt et fait l'objet de débats parlementaires, tandis que la Commission européenne vient de fournir une boîte à outils destinée à fournir une approche commune dans toute l'Europe mais aussi des directives sur la façon de concevoir l'application et éviter les dérives.

Dans un long message, Bruno Sportisse, président de l'Inria (institut national de recherche pour les sciences et technologies du numérique) qui est en charge en France du développement de StopCovid, est revenu sur les attentes liées à une application de tracing et les écueils à éviter.

coronavirus

Il revient notamment sur la différence entre tracking, qui suit précisément les mouvements de personnes identifiées, et tracing qui ne fait que mettre en lumière des points de contacts entre personnes saines et contaminées à l'aide de la technologie Bluetooth, sans localisation ni identification précises.

StopCovid se veut une application de tracing, sans recours au positionnement et avec une identification "pseudonymisée" ne permettant pas de remonter jusqu'aux individus ni de savoir qui est notifié ou bien par qui.

On retrouve ici la nécessité de savoir qui pourra avoir accès à ces données, dans quelles circonstances et pour quels besoins. Leur gestion par une autorité de santé, et uniquement pour les besoins de santé publique induits par la pandémie, et non un Etat ou des entreprises privées, devrait prévaloir.

Par ailleurs, l'utilisation d'un tel service est volontaire et il est possible à tout moment de ne plus y participer. Un protocole ROBERT est ainsi à l'étude pour couvrir les différents aspects de l'application de tracing mais aussi le principe d'interopérabilité réclamée par la Commission européenne pour garantir un service fonctionnant dans toute la zone Europe.

Le PDG de l'Inria souligne toutefois qu'une application StopCovid ne résoudra pas touts les problèmes du déconfinement et qu'elle ne sera qu'un moyen parmi d'autres pour surmonter la crise sanitaire et éviter de violentes rechutes.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Le #2097264
Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.
Le #2097280
iFlo59 a écrit :

Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.


Ok aussi. Mais c'est clair que j'enlèverais cette app après l'épisode covid.

Sinon c'est qui ce Robert ?
Le #2097281
Pour ma part cette application reste secondaire, la multiplicité des tests sanguin serait beaucoup plus utile et nécessaire, à la fin les pays ayant opté pour ce schéma seront gagnants car l'impact sur leur économie sera moindre.
Le #2097283
iFlo59 a écrit :

Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.


sauf que d'apres ce que j'ai compris ca n'averti pas les gens de ta présence, c à posteriori.
Le #2097284
tiseult a écrit :

iFlo59 a écrit :

Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.


sauf que d'apres ce que j'ai compris ca n'averti pas les gens de ta présence, c à posteriori.


Combien de temps après le contact (si l'état infectieux était déjà connu) ?
Le #2097289
iFlo59 a écrit :

Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.


+1

De toutes façons,
- c'est uniquement sous la forme du volontariat
- c'est désinstallable quand on veut
- c'est rendu inutilisable pendant la période qu'on veut (on désactive le BT)
- Google et Apple en savent déjà bien plus sur nos déplacements (allez sur votre profil Google, c'est édifiant).
Le #2097298
skynet a écrit :

iFlo59 a écrit :

Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.


+1

De toutes façons,
- c'est uniquement sous la forme du volontariat
- c'est désinstallable quand on veut
- c'est rendu inutilisable pendant la période qu'on veut (on désactive le BT)
- Google et Apple en savent déjà bien plus sur nos déplacements (allez sur votre profil Google, c'est édifiant).


Je réagis toujours à ce dernier argument :
Google ou Apple n'ont pas pouvoir de rétorsion sur toi ; ils veulent juste te vendre des trucs.
Le #2097302
kerlutinoec a écrit :

skynet a écrit :

iFlo59 a écrit :

Perso j'adhère au projet "StopCovid", et ce, uniquement dans le but d'empêcher la propagation du virus.
On est touché, on reste chez soi et on alerte l'application "StopCovid" afin de prévenir les gens qui nous entourent. On ne respecte pas le confinement (par obligation, courses etc...), les gens seront tenus au courant de votre présence et ne vous approcheront pas dans le but de ne pas chopper le Covid19.

Mais pour que ça fonctionne, il faudra vraiment jouer le jeu, quitte à donner le plein pouvoir aux médecins (qui peuvent voir qui est touché ou non et d'écarter le danger voir signaler si besoin).

Je dis bien, uniquement dans le cadre d'enrayer la propagation du virus, et non pas par la suite, pour me tracer si j'ai des idées politiques différentes du gouvernement, ou que je ne suis pas d'accord avec un projet loi, ou encore, que je vais faire mes courses chez "les pauvres" et/ou boire un café avec les sans dents.

S'ils prévoient de faire des projets derrière, et que la France devienne un état totalitaire/policière, là, je dis oui au COVID19, empoisonnez moi bien comme il faut, je me chargerai du gouvernement.


+1

De toutes façons,
- c'est uniquement sous la forme du volontariat
- c'est désinstallable quand on veut
- c'est rendu inutilisable pendant la période qu'on veut (on désactive le BT)
- Google et Apple en savent déjà bien plus sur nos déplacements (allez sur votre profil Google, c'est édifiant).


Je réagis toujours à ce dernier argument :
Google ou Apple n'ont pas pouvoir de rétorsion sur toi ; ils veulent juste te vendre des trucs.


Tu oublies la chose suivante : L'institution judiciaire peut demander à accéder à ces données lors d'une enquête. Et donc s'il y avait à terme un plan de surveillance généralisée à l'américaine, dénoncée en son temps par le héro Snowden, plus besoin de s'emmerder à demander aux gens d'installer une appli BT alors que toutes les données précises sont bien là.

Et sinon, se référer aux point que je cite avant le dernier (pas obligatoire, désinstallable, etc ...)
Le #2097319
StopCovid ne sert à rien si certains "infectés" n'alertent pas... pourraient aller contaminer les autres. C'est dommage.
Il faut apprendre à être prudent avec qui que ce soit.
Le #2097323
Avec trois mois de retard pour le moment sans doute six mois à un an vu la contre-performance du gouvernement, vous pensez vraiment que se sois efficient ? Trois mois sans masques ou presque pour faire les courses à savoir que le masque standard ne protège pas, il empêche le malade de contaminer les autres seulement... On a tous croisé une ou plusieurs personnes contaminé pendant nos courses... C’était à faire dès le tout début de la pandémie comme dans les pays asiatiques qui l'ont mis en place.

De plus vu qu'il n'y aura pas de dépistage actif seulement les personnes qui développent les symptômes autant dire que pendant les 10/14 jours, ils ont le temps de contaminer un max de gens, sans compter les asymptomatiques qui du coup ne seront pas testé... Bref, c'est du vent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme