Droits voisins et articles de presse : Google fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence

Le par Jérôme G.  |  8 commentaire(s)
google-news-logo

Le moteur de recherche Google a fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence sur les droits voisins pour les éditeurs et agences de presse.

Au mois d'avril dernier, l'Autorité de la concurrence en France a donné trois mois à Google pour mener des négociations dites de bonne foi avec les éditeurs et agences de presse sur la question de la rémunération de la reprises de leurs contenus protégés.

Avec effet rétroactif, cette négociation doit couvrir les droits voisins dont la directive européenne a été transposée dans la législation française avec une entrée en vigueur en octobre 2019.

À l'AFP, Google a indiqué avoir fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence dans le but d'obtenir " plus de clarté juridique sur certains éléments. " Dans le même temps, Google assure que sa priorité est de poursuivre les discussions avec les éditeurs français.

bras-fer

Google a fait le choix pour ses résultats de recherche de ne pas afficher par défaut des aperçus d'articles comprenant quelques lignes ou des vignettes. Les éditeurs et agence de presse peuvent donner leur autorisation d'afficher de tels contenus enrichis, mais sans rémunération en contrepartie.

Des éditeurs de presse ont critiqué la manœuvre qui permet à Google de se soustraire à un paiement pour les droits voisins et ils avaient porté plainte auprès de l'Autorité de la concurrence pour abus de position dominante.

Hors du cadre des négociations avec les éditeurs de presse en France fixé par l'Autorité de la concurrence, des éditeurs comme le groupe Spiegel en Allemagne, InQueensland et InDaily en Australie, Diarios Associados au Brésil ont signé des partenariats avec Google.

Ces partenariats reposent sur un programme de licence avec le paiement aux éditeurs pour des contenus de haute qualité sur Google News et Discover. " Nous sommes actuellement en discussion avec de nombreux autres partenaires et prévoyons de signer d'autres partenariats dans les mois à venir. " De quoi brouiller les cartes...

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2103321
Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !
Le #2103442
kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie
Le #2103474
saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie


et donc c'est devenu obligatoire de reprendre une partie d'article ? (pour pouvoir ensuite les payer...)
Le #2103481
kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie


et donc c'est devenu obligatoire de reprendre une partie d'article ? (pour pouvoir ensuite les payer...)


Non.
C'est juste que quand on fait quelque chose, c'est bien d'en assumer les conséquences.
Et quand on se fait du fric sur le travail d'un autre, c'est bien d'en partager le bénéfice...
Le #2103484
saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie


et donc c'est devenu obligatoire de reprendre une partie d'article ? (pour pouvoir ensuite les payer...)


Non.
C'est juste que quand on fait quelque chose, c'est bien d'en assumer les conséquences.
Et quand on se fait du fric sur le travail d'un autre, c'est bien d'en partager le bénéfice...


Conséquences (obligations) qui n'existaient pas au moment où ça a eu lieu !

Mais ce qui est demandé maintenant c'est que Google soit obligé de cité un extrait d'article (et donc obligé de payer). C'est limite mafieux comme système !
Le #2103493
kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie


et donc c'est devenu obligatoire de reprendre une partie d'article ? (pour pouvoir ensuite les payer...)


Non.
C'est juste que quand on fait quelque chose, c'est bien d'en assumer les conséquences.
Et quand on se fait du fric sur le travail d'un autre, c'est bien d'en partager le bénéfice...


Conséquences (obligations) qui n'existaient pas au moment où ça a eu lieu !

Mais ce qui est demandé maintenant c'est que Google soit obligé de cité un extrait d'article (et donc obligé de payer). C'est limite mafieux comme système !


C'est vrai, même si, un système mafieux de pauvres contre une entreprise extrêmement riche.

De plus, Google continuera de se faire de l'argent sur eux !
Car n'oublie pas qu'il y aura toujours la publicité google autour.

Si google avait accepté de travailler en coopération dès le début, il n'y aurait pas d'obligation derrière...
Le #2103557
saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie


et donc c'est devenu obligatoire de reprendre une partie d'article ? (pour pouvoir ensuite les payer...)


Non.
C'est juste que quand on fait quelque chose, c'est bien d'en assumer les conséquences.
Et quand on se fait du fric sur le travail d'un autre, c'est bien d'en partager le bénéfice...


Conséquences (obligations) qui n'existaient pas au moment où ça a eu lieu !

Mais ce qui est demandé maintenant c'est que Google soit obligé de cité un extrait d'article (et donc obligé de payer). C'est limite mafieux comme système !


C'est vrai, même si, un système mafieux de pauvres contre une entreprise extrêmement riche.

De plus, Google continuera de se faire de l'argent sur eux !
Car n'oublie pas qu'il y aura toujours la publicité google autour.

Si google avait accepté de travailler en coopération dès le début, il n'y aurait pas d'obligation derrière...


Les méchants riches et les gentils pauvres...
Le #2103593
kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

saepho a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Ils se plaignent qu'on reprend une partie de leurs articles. Et quand on arrête ils se plaignent de ne pas avoir eu de pognon !


Ils ne se plaignent pas qu'on reprend une partie de leurs articles.
Ils se plaignent qu'on reprenne une partie de leurs articles sans donner de rémunération en contrepartie


et donc c'est devenu obligatoire de reprendre une partie d'article ? (pour pouvoir ensuite les payer...)


Non.
C'est juste que quand on fait quelque chose, c'est bien d'en assumer les conséquences.
Et quand on se fait du fric sur le travail d'un autre, c'est bien d'en partager le bénéfice...


Conséquences (obligations) qui n'existaient pas au moment où ça a eu lieu !

Mais ce qui est demandé maintenant c'est que Google soit obligé de cité un extrait d'article (et donc obligé de payer). C'est limite mafieux comme système !


C'est vrai, même si, un système mafieux de pauvres contre une entreprise extrêmement riche.

De plus, Google continuera de se faire de l'argent sur eux !
Car n'oublie pas qu'il y aura toujours la publicité google autour.

Si google avait accepté de travailler en coopération dès le début, il n'y aurait pas d'obligation derrière...


Les méchants riches et les gentils pauvres...


Tout n'est pas noir et blanc, mais quand une boite se fait de l'argent sur le travail de milliers de personnes, c'est pour moi normal qu'elles les rémunère...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme