Droits voisins : les éditeurs de presse vont porter plainte contre Google

Le par  |  22 commentaire(s)
Google-News-nouvelle-icone

Les éditeurs de presse se rebiffent contre le Google et ses règles pour s'adapter à la création d'un droit voisin. Même s'ils sont largement obligés de les accepter.

C'est aujourd'hui que la transposition de la directive européenne créant un droit voisin pour des agences et éditeurs de presse est entrée en vigueur en France. Une date symbolique qui donne lieu à des représailles.

Pour se mettre en conformité, Google a fait le choix avec les résultats de recherches de ne pas afficher par défaut des aperçus d'articles avec quelques lignes ou les petites images. Les éditeurs et agences de presse peuvent donner l'autorisation d'afficher des contenus enrichis, mais sans rémunération en contrepartie.

De la sorte, Google se soustrait à un paiement pour des droits voisins. Pour cette adaptation à la nouvelle législation, des critiques ont fusé en estimant qu'elle bafoue l'esprit de la directive européenne. Le ministre de la Culture avait appelé à " une véritable négociation globale entre Google et les éditeurs. "

Résultat… les éditeurs de presse français ont décidé de porter plainte contre Google devant l'Autorité de la concurrence pour abus de position dominante.

bras-fer

Google a un levier fort à sa disposition. Son moteur de recherche est un important pourvoyeur de trafic et c'est pour cela que des éditeurs de presse ont finalement accepté que leurs extraits soient utilisés gratuitement.

Aux Échos, Marc Feuillée, directeur général du Figaro, président du Syndicat de la presse quotidienne nationale et vice-président de l'Alliance de la presse d'information générale, déclare : " L'Autorité de la concurrence doit faire cesser cet abus. Il est nécessaire de prendre des mesures conservatoires pour aller vite car il faut tout stopper, avant que la situation ne devienne irréversible. "

Du point de vue de Google, c'est un service gratuit qui est offert aux éditeurs de presse pour leur permettre de générer du trafic en aiguillant les internautes et leur permettant d'attirer un nouveau public.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2081839
Ils n'ont qu'a créer leur propre moteur de recherche ces incapables.
Même pas capable de rendre leur journaux rentables ils vivent des subventions de l'état et encore ils font la fine bouche.
Le #2081840
Jeanlucesi a écrit :

Ils n'ont qu'a créer leur propre moteur de recherche ces incapables.
Même pas capable de rendre leur journaux rentables ils vivent des subventions de l'état et encore ils font la fine bouche.


Les journaux ne sont plus rentables en grande partie à cause d'internet (et aussi de Google) donc, oui, je peux comprendre que ça les fasse chier qu'en plus Google se serve dans leur contenu gratos...
Le #2081842
Crevax a écrit :

Jeanlucesi a écrit :

Ils n'ont qu'a créer leur propre moteur de recherche ces incapables.
Même pas capable de rendre leur journaux rentables ils vivent des subventions de l'état et encore ils font la fine bouche.


Les journaux ne sont plus rentables en grande partie à cause d'internet (et aussi de Google) donc, oui, je peux comprendre que ça les fasse chier qu'en plus Google se serve dans leur contenu gratos...


Il y a aussi qu'ils ne sont pas content car Google ne voulant pas payer est prêt à les dereferencer (ou tout du moins sans le moindre résumé).

Pourtant Google est parfaitement dans la légalité ainsi

Après je nuance un peu mes propos car Google est quasi en situation de monopole en France (bien que les alternatives existent).
Le #2081846
Oui et Amazon qui fait payer 1 centime la livraison de livre est aussi dans la légalité, techniquement, mais être dans la légalité "technique", ne veux pas dire entrer dans le cadre prévu par la loi... La magie des loopholes...
Le #2081850
C'est la bataille entre le nouveau monde et l'ancien monde chacun veut son business et le pouvoir qui va avec, si j'étais dans l'un des camps je ferais pareil donc c'est à la justice de trancher afin de faire jurisprudence
Le #2081851
le manque d’intérêt des journaux et ce sentiment qu'ils écrivent la même chose.
Depuis 2005 avec le vote pour Maastricht ou la quasi totalité des journaux de tous types soutenaient le "oui" et ce coté "religieux" des journalistes qui amènent la bonne parole .
Le #2081858
Bonne chance à eux...

Ils n'ont qu'a faire le forcing pour des moteurs alternatifs...
Le #2081868
Ca sera quand même la première fois que l'on essaiera d'obliger par la loi un agent économique d'acheter quelque chose contre son gré... Personnellement cette requête, je la mettrai à la poubelle à la vitesse de l'éclair. Personne ne devrait être obligée d'acheter quoi que ce soit. Ce qui condamne au passage selon moi toutes les subventions publiques qui font que l'on oblige le citoyen acheter quelque chose comme du théâtre ou de l'opéra alors qu'il s'en moque bien.
Le #2081871
cycnus a écrit :

Ca sera quand même la première fois que l'on essaiera d'obliger par la loi un agent économique d'acheter quelque chose contre son gré... Personnellement cette requête, je la mettrai à la poubelle à la vitesse de l'éclair. Personne ne devrait être obligée d'acheter quoi que ce soit. Ce qui condamne au passage selon moi toutes les subventions publiques qui font que l'on oblige le citoyen acheter quelque chose comme du théâtre ou de l'opéra alors qu'il s'en moque bien.


Si tu réfléchissais AVANT de publier ton commentaire, tu verrais que tu paies Windows sur ton ordi, même quand tu ne le veux pas, et alors que c'est illégal (vente liée interdite).

Je te dis ça, parce que la plupart du temps , je suis sur linux, et le problème se pose pour moi. Je ne vais refaire le monde .... parce qu'en fait, ça fait chier tout le monde.

Bref, chacun voit midi à à sa porte ....
Le #2081875
Ah les crevards. Google leur fait de la pub et en plus ils veulent que Google les paye !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme