Un satellite européen évite une collision avec un satellite Starlink de SpaceX

Le par  |  12 commentaire(s)
aeolus-esa

Le satellite Aeolus de l'ESA a dû effectuer une manœuvre d'évitement de collision face à un risque de rencontre inopportune avec un minisatellite de la constellation Starlink de SpaceX en cours de déploiement.

L'Agence spatiale européenne (ESA) indique avoir effectué en début de semaine une manœuvre d'évitement de collision afin de protéger son satellite Aeolus d'une collision avec l'un des satellites de la constellation Starlink de SpaceX.

Lancé en août 2018, Aeolus est un satellite d'observation de la Terre. Il embarque un instrument de type lidar Doppler dénommé Aladin (Atmospheric LAser Doppler INstrument) pour des mesures précises depuis l'espace des vents à l'échelle mondiale. Une contribution à l'amélioration des prévisions météorologiques.

Fin mai, SpaceX a lancé une soixantaine de minisatellites de test pour sa constellation Starlink et son futur système d'accès à Internet par satellite depuis une orbite basse. À terme, SpaceX ambitionne une constellation de près de 12 000 minisatellites opérant dans trois coquilles orbitales à 550 km, 1 150 km et 340 km d'altitude.

Le risque de collision entre Aeolus et le minisatellite Starlink 44 avait été évalué à 1 chance sur 1 000. Il a été décidé d'allumer les propulseurs d'Aeolus pour augmenter son altitude et le faire passer au-dessus du satellite de SpaceX.

L'ESA écrit qu'il est très rare d'effectuer ce type de manœuvre d'évitement de collision avec des satellites actifs. Elle précise avoir effectué en 2018 un total de 28 manœuvres à cause d'un satellite inactif ou de débris spatiaux.

Forbes rapporte que Aelous orbite à une altitude bien inférieure à celle de la constellation Starlink actuelle, mais le minisatellite Starlink 44 était en orbite plus basse en raison de la " pratique de techniques de désorbitation. " Aelous est sur une orbite de l'ordre de 320 km d'altitude.

L'Agence spatiale européenne profite de cet incident pour déclarer qu'avec " l'augmentation du nombre de satellites en orbite, notamment due aux méga-constellations comprenant plusieurs centaines, voire milliers de satellites, il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle. "

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2076872
et oui ce n'est que le debut, on pollue notre espace a une telle vitesse ...

Le #2076877
60 sattelites : 1 collision évitée (ou plus...?)

J'ai hâte de voir le bronx que ça va être quand il y en aura 200 fois plus !!!!

Encore une riche idée de nos amis US.....


Le #2076888
Une IA qui controle la trajectoire des sats

Alors la ca commence à sentir skynet

Une IA pour les gouverner tous. Une IA pour les trouver. Une IA pour les amener tous et dans les ténèbres les lier.
Le #2076940
mickeymouse3d a écrit :

Une IA qui controle la trajectoire des sats

Alors la ca commence à sentir skynet

Une IA pour les gouverner tous. Une IA pour les trouver. Une IA pour les amener tous et dans les ténèbres les lier.


" Alors la ca commence à sentir skynet"

T'es en train de dire que je pue des pieds ?


Le #2077006
La propagande fonctionne... très facilement.
La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse.

En 2018 l'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement... sans l'annoncer à qui que ce soit. Or cette fois-ci non seulement elle annonce cela publiquement sur Twitter, mais en plus elle blâme spécifiquement SpaceX... qui se trouve à être son plus grand rival... et qui l'a déjà accusé de vivre grâce à des subventions... ce qui est vrai. Depuis 1998, Arianespace a reçu plus de 19,5 milliards d'euro en subventions et demande au gouvernement de payer 20% du coût de chaque lancement... sans quoi ces lancements seraient effectués à perte.

C'est un jeu politique contre SpaceX. Et les niais sont tombés dedans la tête la première.

La réalité c'est que les manœuvres d'évitement sont monnaie courante. Tellement courantes qu'il n'y a jamais d'annonce publique à ce sujet.

Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse.



L'ESA a aussi déclaré qu'il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle.

Ça tombe bien car les satellites Starlink, qui viennent juste d'être mis en orbite, ont déjà effectué 16 manœuvres d'évitement de collision, et cela de manière totalement autonome. Il semblerait que SpaceX ait un pas d'avance.
Le #2077035
Illuminati a écrit :

La propagande fonctionne... très facilement.
La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse.

En 2018 l'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement... sans l'annoncer à qui que ce soit. Or cette fois-ci non seulement elle annonce cela publiquement sur Twitter, mais en plus elle blâme spécifiquement SpaceX... qui se trouve à être son plus grand rival... et qui l'a déjà accusé de vivre grâce à des subventions... ce qui est vrai. Depuis 1998, Arianespace a reçu plus de 19,5 milliards d'euro en subventions et demande au gouvernement de payer 20% du coût de chaque lancement... sans quoi ces lancements seraient effectués à perte.

C'est un jeu politique contre SpaceX. Et les niais sont tombés dedans la tête la première.

La réalité c'est que les manœuvres d'évitement sont monnaie courante. Tellement courantes qu'il n'y a jamais d'annonce publique à ce sujet.

Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse.



L'ESA a aussi déclaré qu'il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle.

Ça tombe bien car les satellites Starlink, qui viennent juste d'être mis en orbite, ont déjà effectué 16 manœuvres d'évitement de collision, et cela de manière totalement autonome. Il semblerait que SpaceX ait un pas d'avance.


"La propagande fonctionne... très facilement."

Ok

je cite le tweet:

"L'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement de collision en 2018 à cause d'un satellite inactif ou des fragments d'une collision précédente."

Donc c'est bien ***la première fois*** qu'ils sont obligés de faire une manœuvre pour éviter un satellite ****fonctionnel****.
Les autres fois, c'était pour des satellites ***inactifs*** ou ***des débris*** donc pas la peine d'en parler en effet.

"Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse."

Oui il effectuent des manœuvres similaires, mais il y a un communiqué de presse car cette fois-ci la manœuvre a été faite pour ***une autre raison***.

"La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse."

je n'aurais pas mieux dit.

J'adore SpaceX, je ne vais pas le cacher, mais pour le coup ils ont foutu un de leur satellites sur la trajectoire d'un autre, et n'ont pas répondu aux sollicitations, donc c'est le satellite qui était la bien avant qui a du modifier sa trajectoire, satellite qui a une réserve de DeltaV limitée, quand cette réserve sera épuisée, le satellite sera incapable de maintenir son orbite et sera voué à cramer dans l'atmosphere à moyen terme, donc oui à cause de SpaceX, on a perdu de la durée de vie sur un satellite de plusieurs millions d'euros (481 pour être précis) qui était la avant, je comprend parfaitement que l'ESA ai les boules.

Quand bien même on effectuerait déjà des manœuvres similaires, le temps est venu de se poser la question pour savoir si une constellation de 12000 satellites ne risque pas de multiplier de manière drastique ce type de manœuvre, et a ma connaissance seul SpaceX compte avoir une telle constellation.
Donc on voit que c'est ceux qui seront responsables de la majorité des nouvelles manœuvres qui ne feront rien et ne supporteront pas les couts liés.

je résume:
- un satellite de 1,4 Tonnes, 481M€, a vocation scientifique, sur une trajectoire précise et connue
- un satellite de 227Kg (qu'on peut lancer par dizaines), a vocation commerciale, qui vient ensuite sur une trajectoire de collision

Qui ***devrait*** bouger ? réfléchis bien...

On peut voir pourquoi SpaceX n'a même pas répondu, c'est assez évident a la vue des chiffres.

Tu peux te féliciter de payer des impôts pour que l'on évite les satellites de SpaceX, moi pas (et pourtant, encore une fois, j'adore ce qu'ils font).

Ce qu'ils viennent de démontrer, c'est que contrairement à la loi de la jungle, la loi de l'espace (ou de l'orbite en l'occurence) semble indiquer que c'est le plus petit (et donc le moins cher) qui gagne, car c'est lui qui a le moins a perdre.



Le #2077078
LinuxUser a écrit :

Illuminati a écrit :

La propagande fonctionne... très facilement.
La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse.

En 2018 l'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement... sans l'annoncer à qui que ce soit. Or cette fois-ci non seulement elle annonce cela publiquement sur Twitter, mais en plus elle blâme spécifiquement SpaceX... qui se trouve à être son plus grand rival... et qui l'a déjà accusé de vivre grâce à des subventions... ce qui est vrai. Depuis 1998, Arianespace a reçu plus de 19,5 milliards d'euro en subventions et demande au gouvernement de payer 20% du coût de chaque lancement... sans quoi ces lancements seraient effectués à perte.

C'est un jeu politique contre SpaceX. Et les niais sont tombés dedans la tête la première.

La réalité c'est que les manœuvres d'évitement sont monnaie courante. Tellement courantes qu'il n'y a jamais d'annonce publique à ce sujet.

Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse.



L'ESA a aussi déclaré qu'il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle.

Ça tombe bien car les satellites Starlink, qui viennent juste d'être mis en orbite, ont déjà effectué 16 manœuvres d'évitement de collision, et cela de manière totalement autonome. Il semblerait que SpaceX ait un pas d'avance.


"La propagande fonctionne... très facilement."

Ok

je cite le tweet:

"L'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement de collision en 2018 à cause d'un satellite inactif ou des fragments d'une collision précédente."

Donc c'est bien ***la première fois*** qu'ils sont obligés de faire une manœuvre pour éviter un satellite ****fonctionnel****.
Les autres fois, c'était pour des satellites ***inactifs*** ou ***des débris*** donc pas la peine d'en parler en effet.

"Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse."

Oui il effectuent des manœuvres similaires, mais il y a un communiqué de presse car cette fois-ci la manœuvre a été faite pour ***une autre raison***.

"La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse."

je n'aurais pas mieux dit.

J'adore SpaceX, je ne vais pas le cacher, mais pour le coup ils ont foutu un de leur satellites sur la trajectoire d'un autre, et n'ont pas répondu aux sollicitations, donc c'est le satellite qui était la bien avant qui a du modifier sa trajectoire, satellite qui a une réserve de DeltaV limitée, quand cette réserve sera épuisée, le satellite sera incapable de maintenir sont orbite et sera voué à cramer dans l'atmosphere à moyen terme, donc oui à cause de SpaceX, on a perdu de la durée de vie sur un satellite de plusieurs millions d'euros (481 pour être précis) qui était la avant, je comprend parfaitement que l'ESA ai les boules.

Quand bien même on effectuerait déjà des manœuvres similaires, le temps est venu de se poser la question pour savoir si une constellation de 12000 satellites ne risque pas de multiplier de manière drastique ce type de manœuvre, et a ma connaissance seul SpaceX compte avoir une telle constellation.

je résume:
- un satellite de 1,4 Tonnes, 481M€, a vocation scientifique, sur une trajectoire précise et connue
- un satellite de 227Kg (qu'on peut lancer par dizaines), a vocation commerciale, qui vient ensuite sur une trajectoire de collision

Qui ***devrait*** bouger ? réfléchis bien...

On peut voir pourquoi SpaceX n'a même pas répondu, c'est assez évident a la vue des chiffres.

Tu peux te féliciter de payer des impôts pour que l'on évite les satellites de SpaceX, moi pas (et pourtant, encore une fois, j'adore ce qu'ils font).

Ce qu'ils viennent de démontrer, c'est que contrairement à la loi de la jungle, la loi de l'espace (ou de l'orbite en l'occurence) semble indiquer que c'est le plus petit (et donc le moins cher) qui gagne, car c'est lui qui a le moins a perdre.


Et tu va faire quoi dans l'espace c le plus fort qui gagne et maintenant le moins cher

Tu vas boycotté les Tesla (pour ma part j'ai pas les moyens pour une donc le boycott est vite fait)

Quand starlink sera opérationnel tu prendra surtout pas d'abonnement (prefere 1000 fois la fibre ou la 5G qu'un sat même a basse altitude)

Si tu savais ce qu'ils en on a foutre de l' ESA, de l' Europe et même de nous

Alors d'un satellite de l' ESA Elon il se torche avec

Le #2077087
mickeymouse3d a écrit :

LinuxUser a écrit :

Illuminati a écrit :

La propagande fonctionne... très facilement.
La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse.

En 2018 l'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement... sans l'annoncer à qui que ce soit. Or cette fois-ci non seulement elle annonce cela publiquement sur Twitter, mais en plus elle blâme spécifiquement SpaceX... qui se trouve à être son plus grand rival... et qui l'a déjà accusé de vivre grâce à des subventions... ce qui est vrai. Depuis 1998, Arianespace a reçu plus de 19,5 milliards d'euro en subventions et demande au gouvernement de payer 20% du coût de chaque lancement... sans quoi ces lancements seraient effectués à perte.

C'est un jeu politique contre SpaceX. Et les niais sont tombés dedans la tête la première.

La réalité c'est que les manœuvres d'évitement sont monnaie courante. Tellement courantes qu'il n'y a jamais d'annonce publique à ce sujet.

Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse.



L'ESA a aussi déclaré qu'il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle.

Ça tombe bien car les satellites Starlink, qui viennent juste d'être mis en orbite, ont déjà effectué 16 manœuvres d'évitement de collision, et cela de manière totalement autonome. Il semblerait que SpaceX ait un pas d'avance.


"La propagande fonctionne... très facilement."

Ok

je cite le tweet:

"L'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement de collision en 2018 à cause d'un satellite inactif ou des fragments d'une collision précédente."

Donc c'est bien ***la première fois*** qu'ils sont obligés de faire une manœuvre pour éviter un satellite ****fonctionnel****.
Les autres fois, c'était pour des satellites ***inactifs*** ou ***des débris*** donc pas la peine d'en parler en effet.

"Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse."

Oui il effectuent des manœuvres similaires, mais il y a un communiqué de presse car cette fois-ci la manœuvre a été faite pour ***une autre raison***.

"La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse."

je n'aurais pas mieux dit.

J'adore SpaceX, je ne vais pas le cacher, mais pour le coup ils ont foutu un de leur satellites sur la trajectoire d'un autre, et n'ont pas répondu aux sollicitations, donc c'est le satellite qui était la bien avant qui a du modifier sa trajectoire, satellite qui a une réserve de DeltaV limitée, quand cette réserve sera épuisée, le satellite sera incapable de maintenir sont orbite et sera voué à cramer dans l'atmosphere à moyen terme, donc oui à cause de SpaceX, on a perdu de la durée de vie sur un satellite de plusieurs millions d'euros (481 pour être précis) qui était la avant, je comprend parfaitement que l'ESA ai les boules.

Quand bien même on effectuerait déjà des manœuvres similaires, le temps est venu de se poser la question pour savoir si une constellation de 12000 satellites ne risque pas de multiplier de manière drastique ce type de manœuvre, et a ma connaissance seul SpaceX compte avoir une telle constellation.

je résume:
- un satellite de 1,4 Tonnes, 481M€, a vocation scientifique, sur une trajectoire précise et connue
- un satellite de 227Kg (qu'on peut lancer par dizaines), a vocation commerciale, qui vient ensuite sur une trajectoire de collision

Qui ***devrait*** bouger ? réfléchis bien...

On peut voir pourquoi SpaceX n'a même pas répondu, c'est assez évident a la vue des chiffres.

Tu peux te féliciter de payer des impôts pour que l'on évite les satellites de SpaceX, moi pas (et pourtant, encore une fois, j'adore ce qu'ils font).

Ce qu'ils viennent de démontrer, c'est que contrairement à la loi de la jungle, la loi de l'espace (ou de l'orbite en l'occurence) semble indiquer que c'est le plus petit (et donc le moins cher) qui gagne, car c'est lui qui a le moins a perdre.


Et tu va faire quoi dans l'espace c le plus fort qui gagne et maintenant le moins cher

Tu vas boycotté les Tesla (pour ma part j'ai pas les moyens pour une donc le boycott est vite fait)

Quand starlink sera opérationnel tu prendra surtout pas d'abonnement (prefere 1000 fois la fibre ou la 5G qu'un sat même a basse altitude)

Si tu savais ce qu'ils en on a foutre de l' ESA, de l' Europe et même de nous

Alors d'un satellite de l' ESA Elon il se torche avec




En fait, Starlink n'a besoin que de 5000 satellites pour fonctionner mais ils en envoient 7000 de plus pour faire le ménage sur "leur" orbite....


Le #2077111
mickeymouse3d a écrit :

LinuxUser a écrit :

Illuminati a écrit :

La propagande fonctionne... très facilement.
La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse.

En 2018 l'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement... sans l'annoncer à qui que ce soit. Or cette fois-ci non seulement elle annonce cela publiquement sur Twitter, mais en plus elle blâme spécifiquement SpaceX... qui se trouve à être son plus grand rival... et qui l'a déjà accusé de vivre grâce à des subventions... ce qui est vrai. Depuis 1998, Arianespace a reçu plus de 19,5 milliards d'euro en subventions et demande au gouvernement de payer 20% du coût de chaque lancement... sans quoi ces lancements seraient effectués à perte.

C'est un jeu politique contre SpaceX. Et les niais sont tombés dedans la tête la première.

La réalité c'est que les manœuvres d'évitement sont monnaie courante. Tellement courantes qu'il n'y a jamais d'annonce publique à ce sujet.

Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse.



L'ESA a aussi déclaré qu'il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle.

Ça tombe bien car les satellites Starlink, qui viennent juste d'être mis en orbite, ont déjà effectué 16 manœuvres d'évitement de collision, et cela de manière totalement autonome. Il semblerait que SpaceX ait un pas d'avance.


"La propagande fonctionne... très facilement."

Ok

je cite le tweet:

"L'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement de collision en 2018 à cause d'un satellite inactif ou des fragments d'une collision précédente."

Donc c'est bien ***la première fois*** qu'ils sont obligés de faire une manœuvre pour éviter un satellite ****fonctionnel****.
Les autres fois, c'était pour des satellites ***inactifs*** ou ***des débris*** donc pas la peine d'en parler en effet.

"Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse."

Oui il effectuent des manœuvres similaires, mais il y a un communiqué de presse car cette fois-ci la manœuvre a été faite pour ***une autre raison***.

"La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse."

je n'aurais pas mieux dit.

J'adore SpaceX, je ne vais pas le cacher, mais pour le coup ils ont foutu un de leur satellites sur la trajectoire d'un autre, et n'ont pas répondu aux sollicitations, donc c'est le satellite qui était la bien avant qui a du modifier sa trajectoire, satellite qui a une réserve de DeltaV limitée, quand cette réserve sera épuisée, le satellite sera incapable de maintenir sont orbite et sera voué à cramer dans l'atmosphere à moyen terme, donc oui à cause de SpaceX, on a perdu de la durée de vie sur un satellite de plusieurs millions d'euros (481 pour être précis) qui était la avant, je comprend parfaitement que l'ESA ai les boules.

Quand bien même on effectuerait déjà des manœuvres similaires, le temps est venu de se poser la question pour savoir si une constellation de 12000 satellites ne risque pas de multiplier de manière drastique ce type de manœuvre, et a ma connaissance seul SpaceX compte avoir une telle constellation.

je résume:
- un satellite de 1,4 Tonnes, 481M€, a vocation scientifique, sur une trajectoire précise et connue
- un satellite de 227Kg (qu'on peut lancer par dizaines), a vocation commerciale, qui vient ensuite sur une trajectoire de collision

Qui ***devrait*** bouger ? réfléchis bien...

On peut voir pourquoi SpaceX n'a même pas répondu, c'est assez évident a la vue des chiffres.

Tu peux te féliciter de payer des impôts pour que l'on évite les satellites de SpaceX, moi pas (et pourtant, encore une fois, j'adore ce qu'ils font).

Ce qu'ils viennent de démontrer, c'est que contrairement à la loi de la jungle, la loi de l'espace (ou de l'orbite en l'occurence) semble indiquer que c'est le plus petit (et donc le moins cher) qui gagne, car c'est lui qui a le moins a perdre.


Et tu va faire quoi dans l'espace c le plus fort qui gagne et maintenant le moins cher

Tu vas boycotté les Tesla (pour ma part j'ai pas les moyens pour une donc le boycott est vite fait)

Quand starlink sera opérationnel tu prendra surtout pas d'abonnement (prefere 1000 fois la fibre ou la 5G qu'un sat même a basse altitude)

Si tu savais ce qu'ils en on a foutre de l' ESA, de l' Europe et même de nous

Alors d'un satellite de l' ESA Elon il se torche avec


Rien de tout cela, il n'y a pas grand chose a faire.
Par contre, si demain un nouvel acteur fait une constellation de 150 000 cubesats en LEO, la politique de SpaceX risque de se retourner contre eux (et parions qu'il y aura forcément des projets en ce sens dans quelques années).
Bon normalement la FCC veille à l’occupation des orbites, mais ya moyen de prendre le gauche
https://www.numerama.com/sciences/334972-une-startup-americaine-a-mis-4-satellites-en-orbite-sans-autorisation.html
Le #2077130
LinuxUser a écrit :

mickeymouse3d a écrit :

LinuxUser a écrit :

Illuminati a écrit :

La propagande fonctionne... très facilement.
La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse.

En 2018 l'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement... sans l'annoncer à qui que ce soit. Or cette fois-ci non seulement elle annonce cela publiquement sur Twitter, mais en plus elle blâme spécifiquement SpaceX... qui se trouve à être son plus grand rival... et qui l'a déjà accusé de vivre grâce à des subventions... ce qui est vrai. Depuis 1998, Arianespace a reçu plus de 19,5 milliards d'euro en subventions et demande au gouvernement de payer 20% du coût de chaque lancement... sans quoi ces lancements seraient effectués à perte.

C'est un jeu politique contre SpaceX. Et les niais sont tombés dedans la tête la première.

La réalité c'est que les manœuvres d'évitement sont monnaie courante. Tellement courantes qu'il n'y a jamais d'annonce publique à ce sujet.

Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse.



L'ESA a aussi déclaré qu'il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle.

Ça tombe bien car les satellites Starlink, qui viennent juste d'être mis en orbite, ont déjà effectué 16 manœuvres d'évitement de collision, et cela de manière totalement autonome. Il semblerait que SpaceX ait un pas d'avance.


"La propagande fonctionne... très facilement."

Ok

je cite le tweet:

"L'ESA a effectué 28 manœuvres d'évitement de collision en 2018 à cause d'un satellite inactif ou des fragments d'une collision précédente."

Donc c'est bien ***la première fois*** qu'ils sont obligés de faire une manœuvre pour éviter un satellite ****fonctionnel****.
Les autres fois, c'était pour des satellites ***inactifs*** ou ***des débris*** donc pas la peine d'en parler en effet.

"Par exemple, Matt Desch, le PDG d'Iridium, le propriétaire et l'exploitant de l'une des plus grandes constellations de satellites positionnés en LEO, a déclaré que ses satellites Iridium NEXT effectuent des manœuvres similaires pratiquement chaque semaine, sans avoir besoin d'émettre un communiqué de presse."

Oui il effectuent des manœuvres similaires, mais il y a un communiqué de presse car cette fois-ci la manœuvre a été faite pour ***une autre raison***.

"La naïveté des gens est à sont plus haut... et le QI est en baisse."

je n'aurais pas mieux dit.

J'adore SpaceX, je ne vais pas le cacher, mais pour le coup ils ont foutu un de leur satellites sur la trajectoire d'un autre, et n'ont pas répondu aux sollicitations, donc c'est le satellite qui était la bien avant qui a du modifier sa trajectoire, satellite qui a une réserve de DeltaV limitée, quand cette réserve sera épuisée, le satellite sera incapable de maintenir sont orbite et sera voué à cramer dans l'atmosphere à moyen terme, donc oui à cause de SpaceX, on a perdu de la durée de vie sur un satellite de plusieurs millions d'euros (481 pour être précis) qui était la avant, je comprend parfaitement que l'ESA ai les boules.

Quand bien même on effectuerait déjà des manœuvres similaires, le temps est venu de se poser la question pour savoir si une constellation de 12000 satellites ne risque pas de multiplier de manière drastique ce type de manœuvre, et a ma connaissance seul SpaceX compte avoir une telle constellation.

je résume:
- un satellite de 1,4 Tonnes, 481M€, a vocation scientifique, sur une trajectoire précise et connue
- un satellite de 227Kg (qu'on peut lancer par dizaines), a vocation commerciale, qui vient ensuite sur une trajectoire de collision

Qui ***devrait*** bouger ? réfléchis bien...

On peut voir pourquoi SpaceX n'a même pas répondu, c'est assez évident a la vue des chiffres.

Tu peux te féliciter de payer des impôts pour que l'on évite les satellites de SpaceX, moi pas (et pourtant, encore une fois, j'adore ce qu'ils font).

Ce qu'ils viennent de démontrer, c'est que contrairement à la loi de la jungle, la loi de l'espace (ou de l'orbite en l'occurence) semble indiquer que c'est le plus petit (et donc le moins cher) qui gagne, car c'est lui qui a le moins a perdre.


Et tu va faire quoi dans l'espace c le plus fort qui gagne et maintenant le moins cher

Tu vas boycotté les Tesla (pour ma part j'ai pas les moyens pour une donc le boycott est vite fait)

Quand starlink sera opérationnel tu prendra surtout pas d'abonnement (prefere 1000 fois la fibre ou la 5G qu'un sat même a basse altitude)

Si tu savais ce qu'ils en on a foutre de l' ESA, de l' Europe et même de nous

Alors d'un satellite de l' ESA Elon il se torche avec


Rien de tout cela, il n'y a pas grand chose a faire.
Par contre, si demain un nouvel acteur fait une constellation de 150 000 cubesats en LEO, la politique de SpaceX risque de se retourner contre eux (et parions qu'il y aura forcément des projets en ce sens dans quelques années).
Bon normalement la FCC veille à l’occupation des orbites, mais ya moyen de prendre le gauche
https://www.numerama.com/sciences/334972-une-startup-americaine-a-mis-4-satellites-en-orbite-sans-autorisation.html


Purée ça craint ça !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme