Droit voisin de la presse : Facebook ne rémunérera pas non plus pour les liens enrichis

Le par  |  5 commentaire(s)
facebook

Facebook fait part de son interprétation du droit voisin de la presse en France. Le résultat est grosso modo le même que pour Google. En test, un onglet Facebook News est progressivement déployé aux USA et pourrait ultérieurement concerner la France.

Des éditeurs de presse en France ont décidé de porter plainte contre Google auprès de l'Autorité de la concurrence pour abus de position dominante. Dans le collimateur, l'adaptation du moteur de recherche à la nouvelle législation créant un droit voisin pour la presse.

Par défaut, Google a fait le choix de ne pas afficher des liens enrichis pour des articles (avec aperçus des articles et petites images). Les éditeurs et agences de presse peuvent donner leur autorisation pour ces contenus enrichis, mais sans rémunération en contrepartie.

Facebook
Du côté de Facebook, le réseau social fait aussi le choix de ne pas rémunérer pour les liens enrichis dans la mesure où ce sont les éditeurs de presse qui décident eux-mêmes de la publication sur sa plateforme et donnent de facto leur autorisation.

Pour ce qui est présenté comme " une très petite part des contenus " avec le partage des utilisateurs " sans avoir reçu le consentement des éditeurs de presse ", Facebook écrit que les éditeurs de presse " auront la possibilité de nous donner leur accord et de nous informer de leur volonté que ces liens soient affichés dans un format enrichi. " Sinon, ce sera un lien avec un titre.

L'un dans l'autre, il est au final à retenir que Facebook ne veut pas non plus rémunérer la presse pour les liens ou formats enrichis.

Dans le même temps, Facebook précise qu'il discutera avec les éditeurs de presse pour " créer un espace dédié aux actualités. " Un onglet Facebook News qui fait aujourd'hui l'objet d'un lancement aux États-Unis dans le cadre d'un test.

Pour les débuts de ce test sur l'application mobile de Facebook, le déploiement sera progressif aux États-Unis et ne concernera que quelques utilisateurs avec des informations générales, thématiques, diverses et locales. Une partie mais pas tous les éditeurs partenaires recevront une rémunération.

Avec des options de personnalisation et de contrôle pour les utilisateurs, Facebook News fait appel à une sélection d'articles par une équipe spécialement formée en fonction de directives publiques et avec une " indépendance éditoriale. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2082011
Je me marre.

Étape 1 : "Ouain on nous paye pas alors qu'on cite la première phrase de notre article"
Étape 2 ´ intervention de l'état pour aider leurs amis journalistes.
Etape 3 : Google ne cite plus la première phrase des articles
Étape 4 : "Ouain plus personne ne vient lire nos articles ! On veut que Google cite la première phrase de notre article et aussi être payés par Google !"

Mais que va faire l'état providence ?
Le #2082033
kerlutinoec a écrit :

Je me marre.

Étape 1 : "Ouain on nous paye pas alors qu'on cite la première phrase de notre article"
Étape 2 ´ intervention de l'état pour aider leurs amis journalistes.
Etape 3 : Google ne cite plus la première phrase des articles
Étape 4 : "Ouain plus personne ne vient lire nos articles ! On veut que Google cite la première phrase de notre article et aussi être payés par Google !"

Mais que va faire l'état providence ?


L'état providence va faire plaisir à ses amis médias qui eux ne se privent pas de faire de la propagande pour la pensée unique.
Le #2082036
kerlutinoec a écrit :

Je me marre.

Étape 1 : "Ouain on nous paye pas alors qu'on cite la première phrase de notre article"
Étape 2 ´ intervention de l'état pour aider leurs amis journalistes.
Etape 3 : Google ne cite plus la première phrase des articles
Étape 4 : "Ouain plus personne ne vient lire nos articles ! On veut que Google cite la première phrase de notre article et aussi être payés par Google !"

Mais que va faire l'état providence ?


etape 5 : on va se prendre un taxe (si elle existe pas déjà pour aider les journaleux
Le #2082179
kerlutinoec a écrit :

Je me marre.

Étape 1 : "Ouain on nous paye pas alors qu'on cite la première phrase de notre article"
Étape 2 ´ intervention de l'état pour aider leurs amis journalistes.
Etape 3 : Google ne cite plus la première phrase des articles
Étape 4 : "Ouain plus personne ne vient lire nos articles ! On veut que Google cite la première phrase de notre article et aussi être payés par Google !"

Mais que va faire l'état providence ?


Tu n'as visiblement pas compris la problématique...
Le #2082203
VVonderVVoman a écrit :

kerlutinoec a écrit :

Je me marre.

Étape 1 : "Ouain on nous paye pas alors qu'on cite la première phrase de notre article"
Étape 2 ´ intervention de l'état pour aider leurs amis journalistes.
Etape 3 : Google ne cite plus la première phrase des articles
Étape 4 : "Ouain plus personne ne vient lire nos articles ! On veut que Google cite la première phrase de notre article et aussi être payés par Google !"

Mais que va faire l'état providence ?


Tu n'as visiblement pas compris la problématique...


Eclaire moi de ta compréhension affinée. (Une réponse du type je n'instruit pas les cons sera interprétée comme une absence de réflexion supérieure.)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme