Facebook, Google+ et Twitter : Bruxelles ordonne une protection contre les arnaques

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s)
fessée

Facebook, Google+ et Twitter continuent d'enquiquiner la Commission européenne. Cette fois-ci, pour la présence d'arnaques et escroqueries.

La Commission européenne et les autorités de protection des consommateurs de l'UE exigent que Facebook, Google+ et Twitter mettent en place une protection contre les fraudes et escroqueries susceptibles de tromper les consommateurs sur les réseaux sociaux.

commission-europenneÀ cet effet, ces trois plates-formes doivent apporter une clarification à leurs conditions d'utilisation, notamment sur le fait que les réseaux sociaux " ne peuvent pas contraindre les consommateurs à renoncer à leurs droits impératifs, tels que le droit de se rétracter d'un achat effectué en ligne ", et que les contenus sponsorisés doivent être facilement identifiables.

La Commission européenne demande également que ces réseaux sociaux retirent toute arnaque publiée dès qu'ils en ont connaissance. Parmi les exemples cités, la commercialisation d'articles de contrefaçon, les escroqueries impliquant des paiements des consommateurs, les pièges à l'abonnement via la souscription à un essai gratuit, les fausses promotions. Si, si, le fameux : " Gagnez un smartphone pour 1 euro. "

Sous peine d'action en justice, Facebook, Google et Twitter ont un mois pour proposer des solutions en conformité avec le cadre réglementaire de l'Union européenne.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Vikingfr offline Hors ligne Vénéré avatar 3682 points
Le #1957637
Faudrait aussi virer les pages "énergie gratuite" avec des faux moteurs qui alimentent de fausses dynamo, mais après vrai vente de plans.
Anonyme
Le #1957670
"Bruxelles ordonne une protection contre les arnaques"
=>Vous reprendrez une dose d'Etat-nounou avec ça ?
logredunord offline Hors ligne VIP icone 5392 points
Le #1957680
Ce n'est pas demain la veille que ce sera clean niveau arnaque. Au vu des nouvelles exactions par des photos chocs, qui appellent à une appréciation et à un partage. Le tout pour remonter à votre adresse email, afin de la saturer de multiples mails frauduleux.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire