Facebook : un désamour pour les utilisateurs américains

Le par  |  28 commentaire(s)
Facebook-reaction-colere

Davantage d'utilisateurs américains font une pause avec Facebook, voire suppriment l'application de leur smartphone. Un désamour exprimé dans un sondage qui ne se répercute pas nécessairement dans les chiffres du réseau social.

Pour le Pew Research Center, les Américains sont en train de changer leur relation avec le réseau social Facebook. Un constat qui émane d'un sondage réalisé de fin mai à début juin auprès d'un échantillon de 3 412 utilisateurs de Facebook issus d'un panel de 4 594 personnes majeures aux États-Unis.

Au total, 74 % ont au moins effectué une des trois actions suivantes au cours des douze derniers mois : modification de leurs paramètres de confidentialité (54 %), pas de consultation pendant quelques semaines ou plus (42 %), suppression de l'application du smartphone (26 %).

L'étude avait été réalisée à la suite des révélations sur l'affaire Cambridge Analytica du nom d'une entreprise britannique de communication stratégique et d'analyse de données. En ayant diffusé des contenus ciblés sur la base de profils, elle est accusée d'avoir exploité des données Facebook pour notamment influencer le vote de la campagne présidentielle américaine de 2016.

Grâce à un quiz de personnalité effectué par près de 300 000 personnes via leur compte Facebook, un chercheur universitaire a pu recueillir des données sur 87 millions d'utilisateurs du réseau social (en tenant compte de données d'amis Facebook). Elles ont été ultérieurement fournies à Cambridge Analytica.

Facebook avait autorisé le quiz en 2014 et 2015. Son manque de diligence dans la protection des renseignements personnels et de transparence sur la façon dont des données de personnes sont recueillies par d'autres ont été pointés du doigt.

De quoi déclencher une prise de conscience qui d'après le Pew Research Center est davantage marquée du côté des jeunes utilisateurs de Facebook. Les 18 - 29 ans sont notamment 44 % à avoir supprimé l'application de leur smartphone. Près de quatre fois plus que chez les plus de 65 ans (12 %).

Pew-Research-Center

Les résultats du deuxième trimestre pour Facebook (hors Instagram, WhatsApp et Oculus) montrent toutefois que le nombre d'utilisateurs actifs par mois (2,23 milliards) et par jour (1,47 milliard) ont progressé dans le monde. Sur le marché nord-américain (USA et Canada), le nombre d'utilisateurs a stagné. Ce n'est qu'en Europe où il y a eu une baisse (-1 million d'utilisateurs actifs par mois et -3 millions d'utilisateurs actifs par jour).

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2030334
Excusez-moi mais j'ai toujours autant de mal avec les réseaux sociaux, voyez-vous même :

https://gph.is/2wMDYIo

PS : On m'a dit que si ça tournait aux couleurs arc en ciel, fallait que je consulte.
Le #2030339
Luxus a écrit :

Excusez-moi mais j'ai toujours autant de mal avec les réseaux sociaux, voyez-vous même :

https://gph.is/2wMDYIo

PS : On m'a dit que si ça tournait aux couleurs arc en ciel, fallait que je consulte.


c'est rien, tu as du manger un chat ...
Le #2030340
Luxus a écrit :

Excusez-moi mais j'ai toujours autant de mal avec les réseaux sociaux, voyez-vous même :

https://gph.is/2wMDYIo

PS : On m'a dit que si ça tournait aux couleurs arc en ciel, fallait que je consulte.


Tu passes ta vie sur GIPHY
Le #2030348
skynet a écrit :

Luxus a écrit :

Excusez-moi mais j'ai toujours autant de mal avec les réseaux sociaux, voyez-vous même :

https://gph.is/2wMDYIo

PS : On m'a dit que si ça tournait aux couleurs arc en ciel, fallait que je consulte.


Tu passes ta vie sur GIPHY


Giphy des idées de génie !

...oups...
Le #2030357
"notamment influencer le vote de la campagne présidentielle américaine de 2016"

Car c'est trop dur d'admettre le résultat d'un vote ?
Faut-il absolument un responsable ?
Le #2030358
Dams5703 a écrit :

"notamment influencer le vote de la campagne présidentielle américaine de 2016"

Car c'est trop dur d'admettre le résultat d'un vote ?
Faut-il absolument un responsable ?


Bah t'sais, ils sont pas capables d'assumer leurs actes (ne pas être aller voter, ou avoir voté pour un petit candidat ) du coup ils rejette ça sur les Russes ou les réseaux sociaux, c'est plus simple
Le #2030359
Influencer un vote en saturant la communication autour de sujets précis c'est très efficace. C'est vieux comme la démocratie

Surtout que ça c'est joué à très très peu. Donc une toute petite influence peut faire tout basculer.
Tiens, au fait qui concocte l'algo qui fabrique l'ordre du fil d'actualité des utilisateurs de FB ? Qui connaît cet algo ? Personne à part FB
Le #2030361
@Safirion:

Aux USA ce sont les grands électeurs qui élisent le président. Ce n'est pas un suffrage direct comme ton commentaire le suppose. Je comprends pas.
Le #2030362
FreeSoftUser a écrit :

Influencer un vote en saturant la communication autour de sujets précis c'est très efficace. C'est vieux comme la démocratie

Surtout que ça c'est joué à très très peu. Donc une toute petite influence peut faire tout basculer.
Tiens, au fait qui concocte l'algo qui fabrique l'ordre du fil d'actualité des utilisateurs de FB ? Qui connaît cet algo ? Personne à part FB


Ca y a sûrement participer, c'est sûr. Mais bon, c'est comme ça...

En france, nos média nous ont martelé la tête avec Macron, il est président, c'est comme ça. Mais ce fait n'en revient pas à 100% aux médias... C'est juste un élément d'influence.

Donc dire que c'est "notamment" FB qui a fait que Trump a été élu, c'est exagérer les choses.
Le #2030363
Safirion a écrit :

FreeSoftUser a écrit :

Influencer un vote en saturant la communication autour de sujets précis c'est très efficace. C'est vieux comme la démocratie

Surtout que ça c'est joué à très très peu. Donc une toute petite influence peut faire tout basculer.
Tiens, au fait qui concocte l'algo qui fabrique l'ordre du fil d'actualité des utilisateurs de FB ? Qui connaît cet algo ? Personne à part FB


Ca y a sûrement participer, c'est sûr. Mais bon, c'est comme ça...

En france, nos média nous ont martelé la tête avec Macron, il est président, c'est comme ça. Mais ce fait n'en revient pas à 100% aux médias... C'est juste un élément d'influence.

Donc dire que c'est "notamment" FB qui a fait que Trump a été élu, c'est exagérer les choses.


"
Ca y a sûrement participer, c'est sûr. Mais bon, c'est comme ça..."

Oui c'est le sujet de la news: et du coup y a des gens qui disent "non, ça sera pas comme ça, j'en veux plus de ce truc".

Plus les gens prendront conscience de ce qui se passe dans l'arrière boutique, plus les gens se libéreront de ces géants de l'informatique et iront vers des outils plus vertueux. C'est un exemple parfait.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme