Fake news : à l'orée de l'élection présidentielle, le gouvernement veut rencontrer Google et Facebook

Le par  |  17 commentaire(s) Source : L'Express
BuzFeed Fake News

L'élection présidentielle américaine a été marquée par l'influence des fausses informations diffusées via Internet. Pour éviter qu'il en soit de même pour l'élection présidentielle françaises, plusieurs instances gouvernementales veulent rencontrer les dirigeants de Facebook et Google.

L'élection de Donald Trump aux Etats-Unis a été marquée par la multiplication de fake news, ces fausses informations diffusant des ragots mais présentées comme des articles légitimes et diffusés comme tels sur les canaux d'information du Web et des réseaux sociaux.

Si Facebook et Google se sont défendus d'avoir participé à la diffusion de ces informations visant à influencer les électeurs en jouant sur l'émotion, tous deux ont annoncé vouloir prendre des mesures pour limiter la visibilité des fake news, tandis que l'ex-président Barack Obama a estimé que les fake news représentaient un véritable danger pour la démocratie.

BuzFeed Fake News
Quand les fake news ont été plus suivies sur les réseaux sociaux que les informations légitimes (source : Buzzfeed)

Alors que se prépare cette année l'élection présidentielle française, les autorités s'inquiètent de possibles dérives. Ministère de l'Intérieur, DNISIC (Direction interministérielle du numérique et des systèmes d'information et de communication) et Anssi (Agence nationale de sécurité des systèmes d'information) comptent rencontrer les représentants de groupes comme Facebook et Google.

La crainte de voir ces fausses informations influencer les électeurs en cas de scrutin très serré incite à la mise en place de dispositifs et de contre-mesures. Si l'effet concret des fake news sur les élections américaines au point de faire basculer l'opinion des votants reste à démontrer; une étude de l'Université de Stanford a montré combien il était difficile pour les collégiens et étudiants de faire la distinction entre vraie et fausse information.

A noter que l'Anssi a organisé pour la première fois en octobre dernier un séminaire destiné à alerter les partis politiques sur les dangers de piratages cherchant à récupérer des informations exploitables pour déstabiliser d'éventuels candidats durant le processus électoral.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1946536
MDR ! Ils veulent s'assurer que les fake news provenant d'eux restent bien diffusées ouais.
Le #1946542
Et surtout s'assurer que leurs "casseroles" ne seront pas facilement accessibles
Le #1946545
Safirion a écrit :

MDR ! Ils veulent s'assurer que les fake news provenant d'eux restent bien diffusées ouais.


Le jour où les candidats seront FORCES une fois élu d'appliquer leurs promesses électorales, alors y a des chances que je voterai un jour ...
Le #1946547
Et les fake news venant du gouvernement (celles qui provoquent des monstruosités) et des sources mainstream ? Pourquoi cette opposition sur le graphe ?
Le #1946548
Par contre si les médias nous reservirait un petit florilège de Valls, du genre "tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos", et ses différentes sorties sur le 49.3, et ce juste avant les élections (supposons qu'il passe la primaire), ce serait sympa .
Ce ne serait pas du "fake news" ça (vous avez perdu le terme français ?), juste une piqûre de rappel.
Le #1946549
Y'a de quoi s'inquiéter sérieusement quand on voit des choses comme ça : https://www.buzzfeed.com/ryanhatesthis/inside-the-private-chat-rooms-trump-supporters-are-using-to

Le #1946554
Un joli bouc émissaire qui tombe pil poil pour masquer l’incompétence latente
Le #1946555
mrs google et fb doivent se chier dessus à l'idée de cette rencontre
Le #1946562
Outpox a écrit :

Y'a de quoi s'inquiéter sérieusement quand on voit des choses comme ça : https://www.buzzfeed.com/ryanhatesthis/inside-the-private-chat-rooms-trump-supporters-are-using-to



c'est le même site qui annonçait 35 pages contre Trump et une vidéo pisseuse.
ce genre de site c'est de la merde .
Pour l'essentiel quand on commence à parler de censure pour notre bien j'ai plus qu'un gros doute.
Le #1946563
@ Outbox

T'es sérieux ? Nan parce que il suffit de TRENTE secondes, montre en main pour bousiller l'un des premiers points bidons de cet article.

Déjà dans le premier message, il est fait mention d'une page FB "La France sur ta peau" qui aurait presqu'un million de followers.......... Ouh là, là, ça fait peur, hein ? Sauf qu'il s'agit d'une page communautaire de... 15 000 personnes.

Et le "rédacteur" de l'article ne remets même pas en cause ce qui est écrit (si ça se trouve, par lui ?) et n'a visiblement même pas été vérifier si jamais on avait pas juste affaire à 3 mecs un peu tarés qui se tapent un délire.

Niveau déontologie et authenticité journalistique, même un escroc récidiviste ferait mieux.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]