La France va aussi créer un commandement de l'espace

Le par  |  80 commentaire(s)
stormtrooper

Un commandement de l'espace à la française verra le jour en septembre prochain. Il sera rattaché à l'armée de l'air.

À l'occasion d'un discours adressé aux armées et à l'occasion du 14 juillet, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé qu'en septembre prochain, la France disposera d'un " grand commandement de l'espace. "

Installé à Toulouse, où se situe notamment le Centre national d'études spatiales (Cnes), ce commandement de l'espace sera créé au sein de l'armée de l'air. Cette annonce n'est pas une surprise.

Lors d'un discours prononcé au Cnes en septembre dernier, la ministre des Armées avait révélé qu'un satellite russe Louch-Olymp s'était rapproché de très près du satellite civilo-militaire Athena-Fidus développé par la France et l'Italie, sans pour autant récupérer des données sensibles.

Florence Parly avait alors déclaré qu'il faut " surveiller ce qui se passe dans l'espace et pouvoir le cas échéant se mettre en situation de pouvoir y répondre. " Dans un entretien au Parisien, elle revient sur cet incident et justifie ainsi la création du commandement de l'espace.

" L'espace est devenu lui aussi un espace de conflictualité entre des puissances qui ont des satellites. Environ 1 500 satellites tournent autour de la terre, civils ou militaires. S'ils sont détournés de leur trajectoire ou perturbés, ils peuvent compromettre le fonctionnement des sociétés modernes ou des opérations militaires. "

Elle ajoute : " Nous avons compris que l'espace n'est plus simplement un bien commun au service du progrès technologique humain, c'est aussi un espace disputé, contesté, et la sécurité de nos sociétés et de nos opérations militaires exige de renforcer notre vigilance. "

Le dernier document d'orientation de l'innovation de défense (PDF) faisait déjà état d'une stratégie spatiale de défense avec notamment le renouvellement des satellites de renseignement CSO (CSO-1 a été lancé en décembre 2018) et CERES (Capacité d'écoute et de renseignement électromagnétique spatiale), la protection de nos satellites et moyens d'action dans l'espace pour contrer une menace.

Ce commandement de l'espace pour la France fait penser au commandement de l'espace (Space Command) ordonné par le président des États-Unis, et la volonté de Donald Trump de créer ultérieurement une Space Force. Faut-il aussi attendre une force spatiale française ? Manifestement pas, mais il y aura la création de l'armée de l'Air et de l'Espace.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 8

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2071831
Si on arrive déjà à protéger nos satellites c'est déjà bien.
Le #2071833
Il faudra un satellite lazer pour supprimer les satellites espions
Le #2071838
skynet a écrit :

Si on arrive déjà à protéger nos satellites c'est déjà bien.


Afin de remplir cette mission je propose une lune artificielle équipé d'un laser géant capable d'anéantir toute menace venant de l'extérieur sur nos satellites.

Bon le seul point faible serai de réussir à protéger le générateur d'énergie afin que personne ne puisse s'introduire au sein de cette lune afin d'y larguer des charges explosives et de faire péter notre étoile artificielle
Le #2071847
Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)
Le #2071860
iinconnu a écrit :

Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)


Et apporter aussi quelques emplois bien qualifiés
Le #2071867
skynet a écrit :

iinconnu a écrit :

Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)


Et apporter aussi quelques emplois bien qualifiés


ou un rappatriement de nos Français à l'étranger (thales, CGI, Capgemini, ....) ont récupérés tout leurs consultant qui étaient basé UK et qui avec le brexit ont décidé de se faire transféré soit en France soit aux Pays-Bas.

Chez nous on en a récupéré une cinquantaine sur toute l'Europe Est
Le #2071869
iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

iinconnu a écrit :

Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)


Et apporter aussi quelques emplois bien qualifiés


ou un rappatriement de nos Français à l'étranger (thales, CGI, Capgemini, ....) ont récupérés tout leurs consultant qui étaient basé UK et qui avec le brexit ont décidé de se faire transféré soit en France soit aux Pays-Bas.

Chez nous on en a récupéré une cinquantaine sur toute l'Europe Est


Yess c'est une bonne nouvelle ça !
T'as quelques sources ?
Le #2071875
skynet a écrit :

iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

iinconnu a écrit :

Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)


Et apporter aussi quelques emplois bien qualifiés


ou un rappatriement de nos Français à l'étranger (thales, CGI, Capgemini, ....) ont récupérés tout leurs consultant qui étaient basé UK et qui avec le brexit ont décidé de se faire transféré soit en France soit aux Pays-Bas.

Chez nous on en a récupéré une cinquantaine sur toute l'Europe Est


Yess c'est une bonne nouvelle ça !
T'as quelques sources ?


en termes de ?
- Je peux te dire quel type d'emploi vont être recherché plus ou moins.
- si tu veux plutôt parler des "rapatriements", c'est des constatations que je fait dans ma boite. Pour les autres, il y a certains projets en collaboration où on travail avec les autres boites et ca parle beaucoup (et on voit physiquement les nouveaux arrivant).


Et puis c'est pas la première fois qu'un site du genre va être installé en France / Europe
Le #2071886
iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

iinconnu a écrit :

Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)


Et apporter aussi quelques emplois bien qualifiés


ou un rappatriement de nos Français à l'étranger (thales, CGI, Capgemini, ....) ont récupérés tout leurs consultant qui étaient basé UK et qui avec le brexit ont décidé de se faire transféré soit en France soit aux Pays-Bas.

Chez nous on en a récupéré une cinquantaine sur toute l'Europe Est


:Parenthèse on:
Ceux qui ont entamé ces démarches parce que le royaume uni sort du traité de fonctionnement de l'union européenne ainsi que du traité sur l'union européenne ont eu une bien mauvaise idée. Je parie que leur taux de croissance qui était de 0.5% au premier trimestre 2019 va justement grimper grâce à cette désolidarisation. De plus, me semble t-il que les salaires ont justement augmenté (certes peu relativisons, mais ça a augmenté).

Des grosses boites comme Apple ou Toyota ont déjà reniflé cette tendance et ont désormais investi au royaume uni. Une dévaluation du Pound donnera encore d'avantage de pouvoir d'achat aux citoyens..
Bref, mauvais "move" de ces gens .
:Parenthèse off:

Bon chance pour réguler tout ce merdier là-haut, c'est clafit de saloperies en tout genre dans des orbites improbables. A qui appartient l'écrou, la clé à molette, le morceau de fuselage, etc..
Le #2071888
EzioAuditore a écrit :

iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

iinconnu a écrit :

Et pour les intéressé cette "annonce" n'est pas sans arrière pensé, étant donné que l'ESA veut faire de même pour toute l'Europe le fait que la France ai juste commencé à faire les travaux cela peux faire pencher la balance afin que ce système de défense Européen soit installé lui aussi a Toulouse et donc réduire grandement les frais engagés par la France =)


Et apporter aussi quelques emplois bien qualifiés


ou un rappatriement de nos Français à l'étranger (thales, CGI, Capgemini, ....) ont récupérés tout leurs consultant qui étaient basé UK et qui avec le brexit ont décidé de se faire transféré soit en France soit aux Pays-Bas.

Chez nous on en a récupéré une cinquantaine sur toute l'Europe Est


:Parenthèse on:
Ceux qui ont entamé ces démarches parce que le royaume uni sort du traité de fonctionnement de l'union européenne ainsi que du traité sur l'union européenne ont eu une bien mauvaise idée. Je parie que leur taux de croissance qui était de 0.5% au premier trimestre 2019 va justement grimper grâce à cette désolidarisation. De plus, me semble t-il que les salaires ont justement augmenté (certes peu relativisons, mais ça a augmenté.

Des grosses boites comme Apple ou Toyota ont déjà reniflé cette tendance et ont désormais investi au royaume uni. Une dévaluation du Pound donnera encore d'avantage de pouvoir d'achat aux citoyens..
Bref, mauvais "move" de ces gens .
:Parenthèse off:

Bon chance pour réguler tout ce merdier là-haut, c'est clafit de saloperies en tout genre dans des orbites improbables. A qui appartient l'écrou, la clé à molette, le morceau de fuselage, etc..


Oui, il faut rapidement sortir de l'UE pour éviter tout ce bordel, comme ça on restera maître de ces projets, un gros gain en efficacité.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme