Montres connectées : Google obtient le feu vert européen pour racheter Fitbit

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
Fitbit Versa 3

Après avoir donné l'assurance de concessions sur l'utilisation des données personnelles, Google obtient le feu vert de la Commission européenne pour racheter Fitbit et ses montres connectées.

Initié fin 2019, l'annonce du rachat du spécialiste des montres et bracelets connectés sportifs FitBit par Google pour 2,1 milliards de dollars avait fait tiquer le régulateur européen.

En cause, l'accès qu'obtiendrait Google aux données personnelles des utilisateurs des services Fitbit, reflet de leur activité quotidienne et sportive, dans un contexte de défiance grandissante vis à vis de la capacité des grands groupes du Web à capter de gigantesques quantités d'information.

La conception européenne des données personnelles et l'importance reconnue de leur protection ont conduit la Commission européenne à inspecter avec soin le dossier et à conditionner son feu vert à un certain nombre de concessions de la part de Google sur son accès et son utilisation de ces informations, notamment dans le cadre de ses services publicitaires.

Fitbit Versa 3

Google a accepté de procéder aux aménagements requis et la Commission ne trouve plus rien à redire à cette acquisition qui peut aussi avoir un impact significatif sur le secteur des montres / bracelets connectés étant donné le poids économique du géant américain.

Ce dernier devra notamment bien séparer l'activité (et les données) de Fitbit des siennes et donner la possibilité aux utilisateurs d'accepter ou non l'utilisation de leurs données pour d'autres services de Google.

Il s'engage aussi à maintenir l'API Fitbit en parallèle de celle l'API Android et à ne pas faire de modifications à son kit de développement susceptibles de dégrader les performances ou les fonctions d'objets connectés de tierces parties reliés à Android, afin de ne pas verrouiller le marché à son profit.

Même si c'est surtout l'arrière-boutique des algorithmes et les silos de données de Fitbit qui l'intéressent pour mieux cibler ses publicités, le groupe de Mountain View trouve aussi là de quoi renforcer son système Wear OS pour montres connectées mais aussi un savoir-faire dans la conception de ces objets connectés.

Malgré les rumeurs, Google n'a toujours pas lancé de montres Pixel Watch alors qu'il s'est aventuré sur d'autres segments (tablettes, smartphones, écouteurs sans fil, Chromecast...).

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire