Google renonce au pistage individuel avec l'abandon des cookies tiers

Le par Jérôme G.  |  9 commentaire(s)
google-logo

Après l'élimination des cookies tiers, Google promet qu'il ne pistera les utilisateurs lors de la consultation de différents sites. La publicité ciblée prendra une autre forme pour Google qui défend la confidentialité… comme Apple.

Progressivement, Google abandonne à son tour les cookies tiers avec son navigateur Chrome le plus utilisé au monde. Ils permettent aux annonceurs d'opérer un suivi de la navigation entre différents sites web.

De manière explicite désormais, Google assure que cette suppression des cookies tiers ne sera pas suivie de la mise en place d'autres outils pour pister les internautes et qui sont à l'origine d'un déficit de confiance de leur part.

" Une fois les cookies tiers supprimés, nous ne créerons pas d'autres identifiants pour suivre les individus lorsqu'ils naviguent sur le Web, et nous ne les utiliserons pas non plus dans nos produits ", déclare David Temkon, en charge des produits publicitaires et de la confidentialité chez Google.

cookie-ordinateur

Google se fait ainsi le porte-étendard d'un Web gratuit et ouvert avec la confidentialité d'abord. Une initiative déjà connue autour de la Privacy Sandbox, avec Google qui ne va pas quitter pour autant le secteur de la publicité ciblée. Si ce n'est qu'il ne s'agira plus d'un pistage individuel.

Avec des ingrédients utilisés par Apple

Afin de remplacer les cookies tiers, Google a déjà mis en avant l'API Federate Learning of Cohorts (FloC). Pour cette technologie d'apprentissage fédéré par cohortes, de grands ensembles de personnes avec des habitudes de navigation similaires font partie de groupes.

Une cohorte est créée avec des algorithmes de machine learning sur l'appareil en analysant l'historique de navigation web qui demeure privé grâce à de l'apprentissage fédéré. L'apprentissage fédéré est notamment exploité par Apple.

" Nos derniers tests de FloC montrent un moyen de retirer efficacement les cookies tiers de l'équation publicitaire et de cacher les individus au sein de foules de personnes ayant des intérêts communs. " La promesse de publicités pertinentes sans connaissance de données à caractère personnel pour les sites et annonceurs.

Des tests avec les annonceurs dans Google Ads vont débuter au cours du deuxième trimestre.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
sebastien31 offline Hors ligne Vétéran icone 1153 points
Le #2123795
Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.
Anonyme
Le #2123798
Mouais, ils ont trouvé mieux et plus efficace pour nous pister individuellement ?
cityhunter67 offline Hors ligne Vétéran icone 1924 points
Le #2123799
Les français aiment qu'ont leur mentent

Mettre des milliards de dollars à la poubelle j'en doute
Cest pas poue rien que la première lettre de GAFAM commence par un G
Wanezgeen offline Hors ligne Héroïque icone 984 points
Le #2123805
cityhunter67 a écrit :

Les français aiment qu'ont leur mentent

Mettre des milliards de dollars à la poubelle j'en doute
Cest pas poue rien que la première lettre de GAFAM commence par un G


Les français aiment surtout râler
Mouve92 away Absent VIP icone 9984 points
Le #2123807
.
Ah zut, FireFox aurait fait tout ça pour rien ! (FireFox 86.0).
.
Google renonce à ce qu'ils ne contrôlent déjà plus !!!
.
Oh, merci....Google !!!
.
FRANCKYIV away Absent VIP icone 58204 points
Premium
Le #2123810
Google renonce au pistage


Ah non y a un truc derrière ...
mokocchi offline Hors ligne Vétéran icone 1037 points
Le #2123821
Plus de machine-learning et d'analyse comportementale pour définir des cohortes d'utilisateurs ayant des intérêts similaires...Ça va être un problème d'équilibrer ce qui peut être pris en compte et ce qui ne peut pas l'être, au risque de faire une discrimination illicite. Par exemple en cas de l'usage de FloC pour diffuser de la pub pour une agence de recrutement. Vu que c'est du Machine-learning, il est possible que le système apprenne non pas en fonction du contenu, mais en fonction d'autres aspects comme le niveau d'accessibilité, qui varie fortement d'un site à un autre. Si un certain nombre d'internautes visitent un groupe de sites ayant un niveau d'accessibilité similaire, il se peut que le machine-learning regroupe ces utilisateurs/trices dans une cohorte reflétant une possession d'une certaine incapacité.
smalldick offline Hors ligne VIP icone 7376 points
Le #2123836
C'est qu'ils ont sûrement mis pire en place et qu'ils peuvent abandonner ce truc qui date de la préhistoire du web.
information1 offline Hors ligne Habitué avatar 184 points
Le #2127025
cityhunter67 a écrit :

Les français aiment qu'ont leur mentent

Mettre des milliards de dollars à la poubelle j'en doute
Cest pas poue rien que la première lettre de GAFAM commence par un G


Quels milliards?
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire