Suprématie quantique : Google officialise ses résultats dans Nature

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Science News
Google suprématie quantique

Apparue précocement dans un article rapidement retiré en septembre, la suprématie quantique revendiquée par Google est officiellement documentée dans une publication dans la revue Nature.

Durant le mois de septembre, un article diffusé sur le portail de la NASA mais rapidement retiré affirmait que Google avait atteint la suprématie quantique, à savoir la résolution d'un problème (très spécifique) par un ordinateur quantique que les systèmes informatiques traditionnels ne peuvent résoudre dans un délai raisonnable.

Ce résultat est désormais précisé dans un article diffusé dans la revue Nature et vient valider la résolution du problème en un peu plus de 3 minutes là où le plus puissant supercalculateur au monde, Summit, aurait besoin de 10 000 ans pour pavenir au même résultat.

Google suprématie quantique

Le processeur quantique Sycamore utilisé exploite 54 qubits de type transmon dans une matrice les reliant à quatre qubits voisins mais l'expérience, menée à une température proche du zéro absolu, a été réalisée avec un total de 53 qubits, l'un d'entre eux n'ayant pas fonctionné correctement.

Le problème traité est très particulier et n'a pas un énorme intérêt en pratique, hormis le fait de pouvoir pousser le système quantique dans ses retranchements, et l'informatique traditionnelle a encore de beaux jours devant elle.

  

Google se félicite d'avoir atteint ce seuil de la suprématie quantique que l'on attendait avec des systèmes d'environ 50 qubits suffisamment stabilisés mais les résultats sont déjà questionnés, notamment par les chercheurs d'IBM qui affirment que le résultat en question aurait pu en fait être atteint en deux jours et demi avec le plus puissant supercalculateur à disposition simulant les algorithmes d'un système quantique...et que la suprématie quantique n'a donc pas encore été atteinte.

IBM utilise par ailleurs un autre marqueur des performances quantiques, qu'il nomme volume quantique et qui combine différents paramètres afin de ne pas tomber dans la trop grande simplification du seul nombre de qubits. La firme a d'ailleurs annoncé la mise en service d'un système quantique de 53 qubits accessible en cloud pour les entreprises et chercheurs désireux de mener des travaux et tester des algorithmes dans ce domaine.

La stabilité des qubits est en effet un élément essentiel influant fortement sur la qualité des résultats et le taux d'erreur associé et la notion de "suprématie quantique", aussi séduisante soit-elle, peut varier d'une définition à l'autre, tout en constituant un puissant facteur de motivation pour les spécialistes du domaine.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2081631
Un truc de malade quand même, la NSA doit kiffer elle va savoir quoi faire de ses ExaOctets (ou plus) chiffrés et archivés.
Le #2081632
Perso ça m'aurait plus intéressé de savoir ce qui était calculé pour que ça prenne "10 000 ans" à un supercalculateur...
Le #2081634
CodeKiller a écrit :

Perso ça m'aurait plus intéressé de savoir ce qui était calculé pour que ça prenne "10 000 ans" à un supercalculateur...


https://www.oezratty.net/wordpress/2019/interpreter-suprematie-quantique-google/
Le #2081642
LinuxUser a écrit :

CodeKiller a écrit :

Perso ça m'aurait plus intéressé de savoir ce qui était calculé pour que ça prenne "10 000 ans" à un supercalculateur...


https://www.oezratty.net/wordpress/2019/interpreter-suprematie-quantique-google/


Super intéressant, :merci
Le #2081643
En tout cas, ca avance dans le bon sens
Le #2081644
saepho a écrit :

Par contre, vous dites qu'un supercalculateur aurait mis plus de 10.000 ans.

Sauf que sur d'autres sites comme le huffingtonpost, on explique que les chercheurs d'IBM ont réussi à réaliser le même calcul en 2 jours et demi sur un supercalculateur.
Donc beaucoup plus rapide que les 10.000 ans évoqué par Google.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/google-vient-de-reussir-un-exploit-quantique-qui-pourrait-revolutionner-linformatique_fr_5db01aebe4b0422422ce4cb9?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680


Même si c'est le cas l'OQ reste supérieur et donc la suprématie aurait été atteinte (je dis bien aurait, je ne suis pas expert dans le domaine )
Le #2081647
skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

CodeKiller a écrit :

Perso ça m'aurait plus intéressé de savoir ce qui était calculé pour que ça prenne "10 000 ans" à un supercalculateur...


https://www.oezratty.net/wordpress/2019/interpreter-suprematie-quantique-google/


Super intéressant, :merci


Merci sherco40, je me suis juste rappelé de son com

https://www.generation-nt.com/google-suprematie-quantique-ordinateur-resolution-actualite-1968705.html#1968705_2_2078800
Le #2081702
Google ne précise pas si ce sont des qubits de rouge ou de rosé qui sont utilisés...
Le #2083214
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme