Avec HarmonyOS 2.0, Huawei pourrait s'inviter dans les PC

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Huawei Central
HarmonyOS 02

Huawei pourrait bientôt remplacer Windows par son propre système HarmonyOS 2.0 dans certains PC vendus en Chine avec ses processeurs Kunpeng.

Vers des systèmes informatiques d'origine complètement chinoise ? Depuis 2019 et les restrictions imposées sur son utilisation d'Android, le groupe Huawei travaille sur un OS alternatif HarmonyOS (ou Hongmeng en Chine) qui sera suffisamment modulaire pour pouvoir fonctionner dans des smartphones, des objets connectés ou des ordinateurs.

Pour le moment, la firme a plutôt fait le choix de continuer à utiliser Android dans ses smartphones mais avec des services mobiles Huawei (HMS) plutôt que ceux de Google (GMS).

HarmonyOS

HUAWEI P40

699.99€€ sur Amazon* * Prix initial : 699.99€€.

Elle se donne ainsi le temps de finaliser son système d'exploitation, ce qui ne l'empêche pas d'avoir déjà des vues sur le monde du PC.

Selon un leaker chinois sur Weibo, Huawei devrait bientôt commencer à proposer son environnement HarmonyOS 2.0 dans des ordinateurs vendus en Chine.

Cette nouvelle version doit être lancée cette année, selon la roadmap officielle, et elle pourrait équiper des ordinateurs exploitant les processeurs Kunpeng de Huawei. Les premières itérations concernent des processeurs ARM pour serveurs mais la firme pourrait en dériver une série de processeurs pour PC grand public.

C'est peut-être lors de sa conférence Huawei Developer Conference 2020 que ces annonces seront faites mais la confirmation de sa tenue comme sa date ne sont pas encore connues, même si le mois d'août semble probable.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2098229
J'espère que ce sera pas un Harmony OS inexistant comme ils avaient fait avec Android, curieux de voir.
Le #2098232
J'espère que ça restera cantonné à la Chine, pas envie de voir arriver des systèmes d'exploitation espions chinois dans le milieu professionnel ou privé.
Le #2098235
Crevax a écrit :

J'espère que ça restera cantonné à la Chine, pas envie de voir arriver des systèmes d'exploitation espions chinois dans le milieu professionnel ou privé.


Faut arrêter, qui n'espionne pas aujourd'hui ?

Les Américains c'est pareil et avec ACTA et le Patriot ACT, ça pique pas mal aussi là-bas, je te parle pas des routeurs Cisco non plus !
Le #2098252
Crevax a écrit :

J'espère que ça restera cantonné à la Chine, pas envie de voir arriver des systèmes d'exploitation espions chinois dans le milieu professionnel ou privé.


Je dirais plus j’espère que ce sera ouvert et basé sur Linux . Pour le reste comme dit plus haut, qu’on soit sur du Microsoft , Apple c’est pareil. La NSA avec le cloud Act et le patriot Act se régale

A quand une Europe numérique souveraine ?
Le #2098253
Trump prive Huawei d’android de Windows & Co. Il se tire une balle dans le pied. Il a ouvert la boîte de Pandore qui oblige la chine à développer ses propres OS et du coup faire entrer un loup dans la bergerie.
Android et Windows vont maintenant avoir des concurrents sérieux.
Du coup contre productif par rapport aux objectifs court-termistes de Trump .... ce monsieur n’a pas une stratégie pour son pays mais pour lui même.
Le #2098262
ALGDGADLU a écrit :

Crevax a écrit :

J'espère que ça restera cantonné à la Chine, pas envie de voir arriver des systèmes d'exploitation espions chinois dans le milieu professionnel ou privé.


Faut arrêter, qui n'espionne pas aujourd'hui ?

Les Américains c'est pareil et avec ACTA et le Patriot ACT, ça pique pas mal aussi là-bas, je te parle pas des routeurs Cisco non plus !


Certes, mais on arrive encore à être plus ou moins protégé par l'UE là dessus, et comme les US sont des "alliés", ils ne vont pas trop chercher la merde là dessus, alors que la Chine, tout le monde sait qu'elle espionne tout le monde, tout le monde lui demande d'arrêter et tout ce qu'ils répondent c'est: "C'est même pas vrai d'abord, na!".
Alors bon lui laisser développer et promouvoir ses propres outils c'est comme se dire que le loup fait trop de dégats dans ma clôture pour aller manger mes moutons, du coup, je vais le laisser se construire une petite porte...

Et un autre aspect plus technique, c'est que plus il y aura d'OS dans en circulation plus les chercheurs en sécurité ou les White Hat auront du boulot pour trouver de potentielles failles ou backdoors...
Le #2098310
Crevax a écrit :

ALGDGADLU a écrit :

Crevax a écrit :

J'espère que ça restera cantonné à la Chine, pas envie de voir arriver des systèmes d'exploitation espions chinois dans le milieu professionnel ou privé.


Faut arrêter, qui n'espionne pas aujourd'hui ?

Les Américains c'est pareil et avec ACTA et le Patriot ACT, ça pique pas mal aussi là-bas, je te parle pas des routeurs Cisco non plus !


Certes, mais on arrive encore à être plus ou moins protégé par l'UE là dessus, et comme les US sont des "alliés", ils ne vont pas trop chercher la merde là dessus, alors que la Chine, tout le monde sait qu'elle espionne tout le monde, tout le monde lui demande d'arrêter et tout ce qu'ils répondent c'est: "C'est même pas vrai d'abord, na!".
Alors bon lui laisser développer et promouvoir ses propres outils c'est comme se dire que le loup fait trop de dégats dans ma clôture pour aller manger mes moutons, du coup, je vais le laisser se construire une petite porte...

Et un autre aspect plus technique, c'est que plus il y aura d'OS dans en circulation plus les chercheurs en sécurité ou les White Hat auront du boulot pour trouver de potentielles failles ou backdoors...


Qu'importe le nombre de systèmes en circulation, des failles il y en a toujours eu et il y en aura toujours, du coup je comprends pas bien ton rapprochement entre les white hat et la charge de travail, on dirait que tu utilises des mots pour faire joli sans en comprendre le sens.
Le #2098369
ALGDGADLU a écrit :

Crevax a écrit :

ALGDGADLU a écrit :

Crevax a écrit :

J'espère que ça restera cantonné à la Chine, pas envie de voir arriver des systèmes d'exploitation espions chinois dans le milieu professionnel ou privé.


Faut arrêter, qui n'espionne pas aujourd'hui ?

Les Américains c'est pareil et avec ACTA et le Patriot ACT, ça pique pas mal aussi là-bas, je te parle pas des routeurs Cisco non plus !


Certes, mais on arrive encore à être plus ou moins protégé par l'UE là dessus, et comme les US sont des "alliés", ils ne vont pas trop chercher la merde là dessus, alors que la Chine, tout le monde sait qu'elle espionne tout le monde, tout le monde lui demande d'arrêter et tout ce qu'ils répondent c'est: "C'est même pas vrai d'abord, na!".
Alors bon lui laisser développer et promouvoir ses propres outils c'est comme se dire que le loup fait trop de dégats dans ma clôture pour aller manger mes moutons, du coup, je vais le laisser se construire une petite porte...

Et un autre aspect plus technique, c'est que plus il y aura d'OS dans en circulation plus les chercheurs en sécurité ou les White Hat auront du boulot pour trouver de potentielles failles ou backdoors...


Qu'importe le nombre de systèmes en circulation, des failles il y en a toujours eu et il y en aura toujours, du coup je comprends pas bien ton rapprochement entre les white hat et la charge de travail, on dirait que tu utilises des mots pour faire joli sans en comprendre le sens.


Au contraire, c'est toi qui ne semble pas comprendre ce que je dit et mes mots compliqués...
Plus il y a d'OS, plus la charge de travail sera élevée pour y trouver les failles. Le fait qu'on créé de nouveaux systèmes ne va pas diminuer le nombre de failles dans les autres OS, et ne va pas non plus augmenter le nombre de chercheurs en sécurité.
Au final, ça ne fera que diviser leur attention et multiplier leur charge de travail.
C'est des maths assez basiques...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme