HarmonyOS : une simple copie d'Android 10 avec services Huawei ? MAJ

Le par Christian D.  |  14 commentaire(s) | Source : Ars Technica
huawei-harmonyos-hdc-2109

Huawei prétend créer un nouvel OS mobile alternatif avec HarmonyOS mais Ars Technica n'y voit qu'une copie conforme d'Android 10 avec les services du groupe chinois au lieu de ceux de Google.

Face aux restrictions commerciales imposées par les Etats-Unis, le groupe chinois Huawei ne peut plus utiliser les services mobiles de Google. Il s'est alors lancé dans le développement de ses propres services et a annoncé en 2019 le développement d'un système d'exploitation mobile alternatif baptisé HarmonyOS (ou HongmengOS en Chine).

La firme l'assure, il ne s'agit pas d'une simple récupération d'Android avec un peu de personnalisation, mais un vrai système doté de ses propres mécanismes de fonctionnement et capable à terme de constituer une alternative à Android ou iOS.

Huawei compte le proposer dès cette année sur plusieurs de ses smartphones de référence et le déployer largement plus tard, tout en laissant pour le moment la porte ouverte à une normalisation des relations avec les Etats-Unis qui permettrait de réintégrer pleinement l'écoystème Android.

HarmonyOS 01

De nombreux OS ont déjà tenté de jouer le rôle du troisième OS mobile du marché, jusqu'à Windows Mobile soutenu par Microsoft, mais aucun n'a réussi à résister au duopole Android / iOS. Huawei devra donc avoir de solides arguments et une puissance de feu importante pour imposer son système d'exploitation, au moins hors de Chine.

Rien de plus qu'une fork d'Android ?

Mais pour le site Ars Technica, qui a récupéré et analysé HarmonyOS 2.0 proposé aux développeurs, on serait très loin d'un OS mobile tout nouveau et bien plus proche d'une simple fork d'Android mâtinée d'une couche de personnalisation.

Déjà agacé par un processus d'accès qui réclame des documents d'identité et une vérification de deux jours des informations personnelles collectées pour simplement récupérer le SDK, très loin de l'esprit d'ouverture prôné et de la facilité d'accès au SDK d'autres OS, l'auteur de l'article d'Ars Technica découvre que l'émulateur en question n'est pas un logiciel, mais un téléphone avec HarmonyOS  accessible quelque part depuis la Chine avec essentiellement un système Android 10 dont le nom est changé en HarmonyOS et une surcouche EMUI.

HarmonyOS

Bon nombre d'applications en fond portent d'ailleurs toujours la mention Android et l'ensemble est trop riche de fonctionnalités avancées pour n'être qu'une version beta d'un HarmonyOS tout neuf repensé de zéro.

D'ailleurs, l'auteur de l'article a passé des heures à chercher un quelconque code original ou des réécritures de fonctions qui justifieraient la nouveauté proclamée d'HarmonyOS. Mais si l'on est en présence d'une simple fork, pourquoi ne pas l'avouer directement, s'interroge-t-il.

La documentation technique n'aidera pas beaucoup non plus, entre galimatias et confusions entre HarmonyOS 2.0 et OpenHarmony 1.0, ce dernier fonctionnant sur LiteOS.

La conclusion générale de cette immersion dans le SDK est rude : HarmonyOS n'est là que pour "sauver les apparences", mais n'est rien d'autre qu'une fork Android 10 avec les services mobiles du fabricant, et en aucun cas un OS mobile alternatif capable de faire trembler les deux autres par son originalité et son inventivité, du moins dans la forme présentée aux développeurs.


Mise à jour du 4 février 14h : Huawei nous a contactés pour exercer un droit de réponse concernant cet article, que nous publions ci-dessous :

Conçu à partir de la technologie distribuée de Huawei, HarmonyOS est un tout nouveau système d'exploitation spécialement pensé pour répondre aux nouveaux besoins d'un avenir où des objets connectés variés seront massivement interconnectés. Ce système d’exploitation peut être déployé à la demande sur une grande variété d’appareils et s'adapter avec une grande flexibilité à différentes ressources logicielles et applicatives.

Tout en garantissant le strict respect de toutes les règles applicables aux ressources libres de droits, HarmonyOS tire parti d'un grand nombre de ressources libres de droits tierces, dont Linux, pour accélérer le développement d'une architecture complète.

Bien que certains éléments de l'interface utilisateur EMUI 11 soient conservés dans la version bêta actuellement proposée aux développeurs, HarmonyOS sera lancé avec une toute nouvelle interface utilisateur en même temps que les prochains smartphones Huawei. Le programme de développement bêta est toujours en cours et nous sommes heureux de recevoir les commentaires des développeurs et des partenaires qui travaillent à nos côtés pour donner vie à notre vision « Tous scénarios.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Le #2120316
"Rien de plus qu'une fork d'Android ?"

C'est à dire qu'à la base, Android est un fork de Linux.

"HarmonyOS tout neuf repensé de zéro"

Quel en serait l'intérêt ? Huawei semble avoir compris qu'ils n'avaient qu'à répliquer ce que fait Google, c'est à dire continuer à customiser Linux pour leurs appareils.
Junpei Hors ligne Héroïque icone 932 points
Le #2120322
Pourquoi réinventer la roue ? Android est open source et n'importe qui peut le forker et l'utiliser à sa guise. Amazon le fait déjà.
Mouve92 Absent VIP icone 7843 points
Le #2120324
norwy a écrit :

"Rien de plus qu'une fork d'Android ?"

C'est à dire qu'à la base, Android est un fork de Linux.

"HarmonyOS tout neuf repensé de zéro"

Quel en serait l'intérêt ? Huawei semble avoir compris qu'ils n'avaient qu'à répliquer ce que fait Google, c'est à dire continuer à customiser Linux pour leurs appareils.


.
HarmonyOS est une restructuration du noyau Linux.
Il a été créé un sous ensemble de base, le micro noyau, complété par les auitres modules répartis dans le EMUI 11 et les HMS.
.
Le micro noyau est commun aux appareils connectés IoT, aux téléviseurs, aux montres connectées, aux automobiles et aux smartphones. Il permet l'interconnexion de tout les éléments de cet univers.
.
Ulysse2K Connecté VIP icone 44920 points
Le #2120326
Maintenant on a le choix : se faire espionner par les ricains ou par les chinois. C'est comme chez nous, on va avoir aussi le choix de se faire arrêter par des policiers un "peu" brutaux ou d'aller en prison parce qu'on les aura filmé.

C'est si bon de se sentir libre dans ce confinement... Ca fait du bien à ce qui nous reste de notre joie de vivre. Merci pour tout cela messieurs !
Desaunay Hors ligne Vétéran avatar 1100 points
Le #2120327
Par contre, ils feront comme les autres et devront payer des royalties à Maquereausoft pour les technologies incluses qui sont brevetées.
Mouve92 Absent VIP icone 7843 points
Le #2120329
Desaunay a écrit :

Par contre, ils feront comme les autres et devront payer des royalties à Maquereausoft pour les technologies incluses qui sont brevetées.


.
Ben non, il utilise la version Android OpenSource.
.
Nanard71 Hors ligne Vétéran icone 1708 points
Le #2120373
Vivement un "fork" viable de Windows Phone !!

Ah zut, on est pas Dredi !
olivier59 Hors ligne Vétéran icone 2356 points
Le #2120403
Mouve92 Absent VIP icone 7843 points
Le #2120447
olivier59 a écrit :

Ils ne s'en sont jamais caché, plusieurs articles de 2019 et 2020 font référence d'un HarmonyOS basé sur AOSP.
https://lanouvelletribune.info/2019/11/sanctions-us-lultime-avertissement-de-huawei-a-ladministration-trump/
https://www.phonandroid.com/huawei-menace-remplacer-android-harmony-os-mai-2020.html


.
J'ai trois smartphones Honor qui fonctionnent avec Android AOSP, mais ce n'est pas HarmonyOS.
Une béta HarmonyOS fonctionne seulement sur le Huawei P30 pour les utilisateurs.
La généralisation aura lieu en Octobre.
kiligoum Hors ligne Senior avatar 460 points
Le #2120559
Moai bof,

la communication de Huawei sur le sujet est quand même bancale, "oui c'est pas juste un fork avec nos propres services mais on redéveloppe un OS..."

Disons que si un Apple ou Microsoft faisait ce genre de communications je crois que certaines personnes défendant bec et ongles Huawei ne les louperaient pas...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar