Huawei renonce finalement à remplacer Android

Le par  |  30 commentaire(s)
Huawei P30 Pro_40

Après avoir tenté de garder la face suite à l'embargo américain, Huawei change de position et renoncerait à remplacer Android.

Joy Tan, un des dirigeants de Huawei a récemment pris la parole pour annoncer que la marque ne cherchait plus à développer son propre OS. HongMeng OS, Ark OS, Harmony OS, voilà les différents plans B annoncés avec fierté par Huawei ces derniers mois pour tenter de sauver la face suite aux sanctions américaines, et pourtant la confiance affichée au lendemain de l'embargo américain n'est désormais plus de rigueur.

huawei-nova-5t

Huawei a ainsi confirmé souhaiter continuer à utiliser Android dans ses terminaux, qu'il s'agisse de la version Open Source ou de celle de Google. La marque a par ailleurs confirmé ne pas pouvoir utiliser les services qui aident les applications à se lancer sur la plateforme, en clair le Play Store Google.

On sait que Trump a récemment levé une partie de l'embargo qui pèse sur Huawei, permettant à certaines entreprises américaines de renouer des liens commerciaux avec la marque. Néanmoins, on ne sait toujours pas si Google est concerné par cette levée des sanctions.

Huawei n'a actuellement plus aucun nouveau smartphone disposant de licence Android. Après plusieurs dérogations permettant d'enregistrer quelques appareils auprès de Google, on a vu le Mate 30 se dévoiler sans Play Store, puis une tentative de faire passer un Honor 20 Pro pour un Huawei Nova 5T avec les services Google... Mais la situation ne peut pas durer au-delà, et Huawei se voit contraint de faire des choix.

Huawei P30 Pro_35

L'abandon des différents OS mis en avant par la marque est simple : l'adoption d'un OS différent sur le marché international prend du temps et les ventes de la marque risquent d'en souffrir. Par ailleurs, les tentatives de différents OS par le passé se sont soldées par des échecs dans les marchés sur lesquels Android et iOS sont parfaitement ancrés.

Désormais, tout le travail de Huawei se concentre donc à développer des solutions de remplacement des services principaux de Google : Gmail, Maps, Play Store... Le marché applicatif de la marque, App Gallery s'étoffe ainsi de nouvelles applications chaque jour, dopé par un programme d'investissement important de la part de Huawei et d'une collaboration renforcée avec les développeurs.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2081718
Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.
Le #2081719
yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.




Que ça serve d'exemple à l'UE et qu'ils prennent MAINTENANT de bonnes décisions.
Le #2081720
yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.


Encore qui prend son idéologie pour la réalité et qui ne sait pas lire : c'est le gouvernement US et sa politique de protectionnisme obsolète qui sont à l'origine du problème, pas Google (et encore moins les "GAFA").
Le #2081721
yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.


Le problème ne vient pas de Google mais de l'administration Américaine, je doute fortement que Google aime cette situation...
Avoir des contrats commerciaux avec la Chine, qui est un acteur économique dès plus important et bien plus intéressant financièrement que le protectionnisme que fait Trumps...
Le #2081723
Lisez bien la subtilité que j'ai écrit à la fin : "Instrument de la politique américaine".
Je n'ai pas pour habitude de faire du Magic2016 ou de l'Allègrolobbying.
Le #2081724
tmtisfree a écrit :

yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.


Encore qui prend son idéologie pour la réalité et qui ne sait pas lire : c'est le gouvernement US et sa politique de protectionnisme obsolète qui sont à l'origine du problème, pas Google (et encore moins les "GAFA".


Qu'importe, le résultat est là, Huawei n'a plus accès à la plateforme Google parce que Trump a pété un câble.

Ca peut très bien nous arriver en UE.
Le #2081726
yam103 a écrit :

Lisez bien la subtilité que j'ai écrit à la fin : "Instrument de la politique américaine".
Je n'ai pas pour habitude de faire du Magic2016 ou de l'Allègrolobbying.


La législation et les décisions des gouvernements sont" l'Instrument de la politique" partout depuis que les tyrans existent.

Je ne vois pas en quoi énoncer une telle banalité devrait justifier de faussement transformer la victime (Google ici) en coupable.

Pour être objectif et plus précis il aurait fallu ajouter "involontaire" voire même "contre son gré".
Le #2081727
skynet a écrit :

tmtisfree a écrit :

yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.


Encore qui prend son idéologie pour la réalité et qui ne sait pas lire : c'est le gouvernement US et sa politique de protectionnisme obsolète qui sont à l'origine du problème, pas Google (et encore moins les "GAFA".


Qu'importe, le résultat est là, Huawei n'a plus accès à la plateforme Google parce que Trump a pété un câble.

Ca peut très bien nous arriver en UE.


Exactement : voilà pourquoi je ne donne pas ma parcelle de pouvoir à des scélérats élus par des cancres.
Le #2081728
tmtisfree a écrit :

yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.


Encore qui prend son idéologie pour la réalité et qui ne sait pas lire : c'est le gouvernement US et sa politique de protectionnisme obsolète qui sont à l'origine du problème, pas Google (et encore moins les "GAFA".


Oui c'est vrai; mais les Gafa se voient contraints de suivre les directives du gouvernement sous peine de sanctions....donc...la responsabilité du gouvernement US a un impact direct sur leur hégémonie dans le monde. Ce qui revient au meme.
Le #2081730
Narcos a écrit :

tmtisfree a écrit :

yam103 a écrit :

Un bon cas d'école sur pourquoi il ne faut pas laisser les GAFAM prendre le contrôle sur tout.
Une fois trop puissant, ils auront droit de vie ou de mort sur une entreprise étrangère. Instrument de la politique américaine, personne n'a bronché sur l'embargo imposé à huawei.


Encore qui prend son idéologie pour la réalité et qui ne sait pas lire : c'est le gouvernement US et sa politique de protectionnisme obsolète qui sont à l'origine du problème, pas Google (et encore moins les "GAFA".


Oui c'est vrai; mais les Gafa se voient contraints de suivre les directives du gouvernement sous peine de sanctions....donc...la responsabilité du gouvernement US a un impact direct sur leur hégémonie dans le monde. Ce qui revient au meme.


Quelles sanctions le gouv US pourrait il bien infliger à Google ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme