Alunissage raté : la sonde israélienne s'écrase sur la Lune

Le par  |  40 commentaire(s)
Beresheet-selfie

L'atterrisseur Beresheet s'est écrasé sur la Lune. Un alunissage raté pour la mission privée israélienne qui aura néanmoins réussi à se placer en orbite lunaire.

La sonde lunaire israélienne Beresheet - ou Bereshit - avait décollé le 22 février à bord d'une fusée de SpaceX. À l'issue d'une série d'orbites elliptiques autour de la Terre, elle a réussi son insertion dans une orbite lunaire le 4 avril. Ce 11 avril, elle aurait dû permettre à Israël de devenir la quatrième pays à réussir l'alunissage d'un engin après la Russie, les États-Unis et la Chine.

Cette première tentative d'Israël a échoué. Les communications avec Beresheet ont été perdues à seulement 150 mètres de la surface de notre satellite naturel. À cause d'une panne moteur, la sonde s'est écrasée sur la Lune.

L'engin de 585 kg, et pour un budget de 100 millions de dollars, avait été développé par une société privée SpaceIL, avec le soutien de l'entreprise aéronautique IAI (Israel Aerospace Industries) et des autorités israéliennes. Le projet avait germé dans le cadre du concours Google Lunar XPrize qui s'était terminé sans vainqueur.

" Nous n'avons pas réussi, mais nous avons vraiment essayé ", a déclaré Morris Kahn, le président de SpaceIL. " Je pense que l'accomplissement d'arriver là où nous sommes est vraiment énorme. Je pense que nous pouvons être fiers. "

Pour le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a assisté à la tentative ratée d'alunissage depuis la salle de contrôle à Israël : " Nous allons réessayer. Nous avons atteint la Lune, mais nous voulons atterrir plus en douceur et ce sera pour notre prochaine tentative. Cette tentative est un accomplissement énorme. Nous serons le quatrième pays à atterrir sur la Lune si nous persistons. "

L'alunissage était l'objectif principal de la mission, même si l'atterrisseur israélien devait notamment mesurer le champ magnétique au site d'alunissage avec un magnétomètre et partager les mesures avec la Nasa.

Administrateur de l'agence spatiale américaine, Jim Bridenstine regrette l'échec de l'alunissage, mais adresse néanmoins ses félicitations à SpaceIL, Israel Aerospace Industries et l'État d'Israël pour " l'incroyable réussite de l'envoi de la première mission privée en orbite lunaire. "

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2058555
Il est vrai que c'est déjà un exploit en soi !!
Le #2058559
ouep, c'est dommage. Mais au moins, cela ne les a pas refroidi et ils vont retenter le coup c'est bien !

Le #2058568
Le #2058570
sansimportance a écrit :

"100 millions de dollars"
Je pense qu'ils auraient pu en faire autre chose
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190103-israel-inegalites-sociales-plus-une-personne-cinq-vit-sous-le-seuil-pauvrete


Continue la phrase : "L'engin de 585 kg, et pour un budget de 100 millions de dollars, avait été développé par une société privée SpaceIL, avec le soutien de l'entreprise aéronautique IAI (Israel Aerospace Industries) et des autorités israéliennes. "

Ces 100 millions de dollars ne sont pas de l'argent public (en tout cas pour une bonne partie).
Et c'est toujours drôle de voir comment la science peut être vite sacrifiée sur l'autel de l'économie : demande à ton four micro ou ton smartphone d'où proviennent ces innovations.
Le #2058571
Kiriito a écrit :

sansimportance a écrit :

"100 millions de dollars"
Je pense qu'ils auraient pu en faire autre chose
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190103-israel-inegalites-sociales-plus-une-personne-cinq-vit-sous-le-seuil-pauvrete


Continue la phrase : "L'engin de 585 kg, et pour un budget de 100 millions de dollars, avait été développé par une société privée SpaceIL, avec le soutien de l'entreprise aéronautique IAI (Israel Aerospace Industries) et des autorités israéliennes. "

Ces 100 millions de dollars ne sont pas de l'argent public (en tout cas pour une bonne partie).
Et c'est toujours drôle de voir comment la science peut être vite sacrifiée sur l'autel de l'économie : demande à ton four micro ou ton smartphone d'où proviennent ces innovations.


Trop facile : Ce sont les aliens, regarde MIB 1 tu as la réponse

Le #2058576
Peut on dire qu'ils ont fait un four ?
Le #2058579
Sûrement parce que c'était un atterisseur, qui n'est donc pas capable d'allunir ; il aurait fallu mettre un allunisseur.
Le #2058580
Kiriito a écrit :

sansimportance a écrit :

"100 millions de dollars"
Je pense qu'ils auraient pu en faire autre chose
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190103-israel-inegalites-sociales-plus-une-personne-cinq-vit-sous-le-seuil-pauvrete


Continue la phrase : "L'engin de 585 kg, et pour un budget de 100 millions de dollars, avait été développé par une société privée SpaceIL, avec le soutien de l'entreprise aéronautique IAI (Israel Aerospace Industries) et des autorités israéliennes. "

Ces 100 millions de dollars ne sont pas de l'argent public (en tout cas pour une bonne partie).
Et c'est toujours drôle de voir comment la science peut être vite sacrifiée sur l'autel de l'économie : demande à ton four micro ou ton smartphone d'où proviennent ces innovations.


Oui, tu as raison, c'est bien une société privée, mais quand une société privée à les moyens de "jeter" 100 millions de $ et que le "petit peuple" meurt de faim, ça me fait un peu tiquer.

Il faut bien qu'il y ait des innovations, mais pas forcément au dépend d'autres besoin vitaux ! (ce n'est que mon simple avis )
Le #2058583
sansimportance a écrit :

Kiriito a écrit :

sansimportance a écrit :

"100 millions de dollars"
Je pense qu'ils auraient pu en faire autre chose
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190103-israel-inegalites-sociales-plus-une-personne-cinq-vit-sous-le-seuil-pauvrete


Continue la phrase : "L'engin de 585 kg, et pour un budget de 100 millions de dollars, avait été développé par une société privée SpaceIL, avec le soutien de l'entreprise aéronautique IAI (Israel Aerospace Industries) et des autorités israéliennes. "

Ces 100 millions de dollars ne sont pas de l'argent public (en tout cas pour une bonne partie).
Et c'est toujours drôle de voir comment la science peut être vite sacrifiée sur l'autel de l'économie : demande à ton four micro ou ton smartphone d'où proviennent ces innovations.


Oui, tu as raison, c'est bien une société privée, mais quand une société privée à les moyens de "jeter" 100 millions de $ et que le "petit peuple" meurt de faim, ça me fait un peu tiquer.

Il faut bien qu'il y ait des innovations, mais pas forcément au dépend d'autres besoin vitaux ! (ce n'est que mon simple avis )


Jeter ? L'argent disparait quoi ? Je pensais que c'était pour payer les ingenieurs, scientifique et tout le personnel derrière qui ont des bouches à nourrir et qui fais tourner l'économie en consommant et en payant des taxes et des impôts.
Le #2058584
Pas de drapeau israelien sur la Lune.
C'est une bonne chose.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme