Mission lunaire indienne - MàJ : Le contact a été perdu avec l'atterrisseur !

Le par  |  1 commentaire(s)
ISRO-Chandrayaan-2-Vikram-Pragyan

L'Inde touche presque au but. Pour sa mission lunaire Chandrayaan-2, l'atterrisseur Vikram vient de se séparer avec succès de l'orbiteur. MàJ : Lors de la tentative d'alunissage, le contact avec Vikram a été perdu.

MàJ : Lors de la tentative d'alunissage, l'agence spatiale indienne indique avoir perdu le contact avec l'atterrisseur Vikram.

" La descente de l'atterrisseur Vikram s'est déroulée comme prévu et des performances normales ont été observées jusqu'à une altitude de 2,1 km. Par la suite, la communication entre l'atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue. "

L'ISRO ajoute que les données sont en cours d'analyse. A priori, c'est donc un échec pour cette tentative d'alunissage en douceur. L'Inde pouvait devenir le quatrième pays à réussir cet exploit.

-----

Actualité publiée le 2 septembre

Non habitée, la mission Chandrayaan-2 a décollé depuis le centre spatial de Sriharikota en Inde le 22 juillet dernier. Injectée sur une orbite terrestre elliptique, la sonde a effectué une série de manœuvres orbitales pour son injection dans une trajectoire de transfert lunaire.

Le 20 août, la sonde indienne a réussi son insertion sur une orbite lunaire. Après une poignée de manœuvres orbitales lunaires, l'agence spatiale indienne (ISRO - Indian Space Research Organisation) annonce aujourd'hui que l'atterrisseur Vikram s'est séparé avec succès de l'orbiteur Chandrayan-2.

Selon l'ISRO, tous les systèmes de l'orbiteur et de l'atterrisseur sont " en bonne santé. " C'est à l'issue d'une série de manœuvres de freinage qualifiées de complexes que Vikram devrait se poser en douceur près du pôle sud de la Lune le 7 septembre.

chandrayaan-2
Si tout se passe comme prévu, un rover à six roues Pragyan fonctionnant à l'énergie solaire sera déployé avec la capacité de parcourir 500 m. La mission doit aider à mieux comprendre l'origine et l'évolution de notre satellite naturel grâce à des études topographiques, des analyses minéralogiques et diverses autres expériences.

D'ici 2022, l'Inde ambitionne d'envoyer dans l'espace une mission habitée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2076771
Je suis fier de vous les indiens, j'espère que le 4x4 nous fournira de belles images et que vos analyses seront couronnées de réussite.
Peut-être vous verra-t-on à Turbo ?
Freinez bien, freinez avec mesure...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme