Pour un aller-retour d'un an vers Mars, comptez 60% des rayonnements reçus dans toute une vie

Le par  |  25 commentaire(s) Source : The Register
Mars Society 1

Devenir le premier colon de la planète Mars sera sans nul doute glorifiant mais l'aller-retour vers la planète rouge soumettra l'organisme à de sévères rayonnements propices aux dégradations de l'ADN.

Alors que l'idée de coloniser Mars fait l'objet d'études de faisabilité et ne semble plus si lointain, une étude sur l'accumulation de rayonnements par les organismes durant le temps de trajet aller-retour vers la planète rouge fera peut-être réfléchir les futurs colons.

ExoMars2016-TGO-separation-SchiaparelliD'après les données récoltées par le dosimètre de l'instrument FREND (Fine Resolution Epithermal Neutron Detector) de la mission ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO), qui a mesuré les radiations reçues durant son trajet vers Mars, un aller-retour vers Mars d'un an (6 mois aller, 6 mois retour) exposera les astronautes à des radiations équivalentes à 60% du total des rayonnements reçus par un astronaute durant toute sa carrière.

Les mesures ont été réalisées durant une phase d'activité déclinante du soleil, correspondant à de hauts niveaux de radiations cosmiques. Une période plus active pourrait réduire le potentiel de ces rayonnements mais les astronautes risqueraient alors d'être encore plus dangereusement soumis aux effets des éruptions solaires.

Selon les auteurs de l'étude, les radiations accumulées pour un seul aller-retour vers Mars seraient plusieurs centaines de fois supérieures à celles subies par les humains à la surface de la Terre et plusieurs fois au-dessus des valeurs supportées par les astronautes de la station spatiale internationale sur la même période.

Ces intenses rayonnements risquent de provoquer des dégâts dans l'ADN, accélérant les mutations et les risques de cancer, en plus des nombreux effets indésirables des voyages spatiaux au long cours, du mal de l'espace aux douleurs dorsales par atrophie de certains muscles à cause de l'apesanteur en passant par les troubles cognitifs.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2032291
bref on risuqe pas dy aller mars
Le #2032293
Attention, c'est un chiffre extrapolé à partir de données brutes qui viennent d'une sonde, je suppose que si l'on construit un vaisseau pour aller sur Mars, les quartiers habitables seront protégées à minima (derrière les différents réservoirs par exemple), donc même s'il est probable que l'on prendra plus cher que sur Terre, le chiffre sera plus bas, 60% d'une vie est un maximum si il n'y a aucune protection.

Il me semble que sur l'ISS, en cas de tempête solaire, les astro/cosmo/spatio/-nautes doivent se réfugier dans un module russe qui est derrière des réservoirs justement.
Le #2032294
60% d'une vie en terme de rayonnement, c'est pas énorme non plus... on n'est pas sur du 1000% et comme le dit LinuxUser, les vaisseaux seront adaptés pour de tels voyages si jamais on en fait un.
Le #2032295
LinuxUser a écrit :

Attention, ce sont les données brutes, je suppose que si l'on construit un vaisseau pour aller sur Mars, les quartiers habitables seront protégées à minima (derrière les différents réservoirs par exemple), donc même s'il est probable que l'on prendra plus cher que sur Terre, le chiffre sera plus bas, 60% d'une vie est un maximum.

Il me semble que sur l'ISS, en cas de tempête solaire, les astro/cosmo/spatio/-nautes doivent se réfugier dans un module russe qui est derrière des réservoirs justement.


+1

Combinaisons adaptées, habitacles, fusées, etc .. adaptées également.
On sait se protéger des radiations, personne ne fera de bain de soleil en slip de bain sur la surface ...
Le #2032298
belaid12002 a écrit :

bref on risuqe pas dy aller mars


c'est sans prendre en compte toutes les améliorations qui peuvent être apporter au vaisseau.

rien que le positionnement des divers appareils et des stock d'eau montre un réduction significative de l’exposition. D'autres montres que l'utilisation des futurs moteurs a plasma peuvent générer un bouclier capable de stopper les radiations.
Le #2032323
salut

oui mais les réservoirs vont ce vidé donc exit la protection et puis un réservoir qui fait 90% du vaisseau !!! aïe bobo , la meilleure solution et un propulseur rapide sans carburant liquide ou solide moins on mettra de temps pour atteindre mars mieux sait
Le #2032327
il parrait qu'on est jamais allé sur la lune (vrai ou pas on ne peut que confirmé que les videos sont de pietre qualité et qu'il y a pas mal d'incohérences (ou des soucis d'editions)

De plus mars etant bien plus loin que la lune
et le moindre pepin risque d'etre catastrophique...
on ne parle pas d'un voyage de quelques jours, mais bien de plusieurs mois.

Bref pas sur qu'on va sur mars avant une bonne paire d'années....
Anonyme
Le #2032338
Il est toujours plus simple de contourner un problème plutôt que de l'affronter !

Déjà que l'homme déprime l'hiver... alors vivre dans lun paysage monotone encore un fantasme qui nous détourne de la réalité.

En attendant, SAVE THE PLANET plutôt que GO to mars.
Le #2032341
alain57 a écrit :

il parrait qu'on est jamais allé sur la lune (vrai ou pas on ne peut que confirmé que les videos sont de pietre qualité et qu'il y a pas mal d'incohérences (ou des soucis d'editions)

De plus mars etant bien plus loin que la lune
et le moindre pepin risque d'etre catastrophique...
on ne parle pas d'un voyage de quelques jours, mais bien de plusieurs mois.

Bref pas sur qu'on va sur mars avant une bonne paire d'années....


Les vidéos sont certes de piètre qualité, mais je ne vois pas de problèmes de cohérence.
Certaines choses peuvent paraître (a première vue) incohérentes mais reproductibles avec de simples expériences sur Terre.

Sachant que si il y avait le moindre début de soupçon de preuve qu'on y est pas allé, les premiers qui auraient mis ça en avant seraient les russes, ils ne l'ont pas fait, et je vois mal la russie comploter avec les américains en pleine guerre froide.

Donc a part quelques urluberlus qui:
- ne comprennent pas la notion d'exposition
- ne comprennent pas que les ombres sont déformées par la surface sur laquelle elles apparaissent
- ne comprennent pas que la lumière est reflétée par le sol
- ne comprennent pas que si on photographie un miroir, le photographe apparait sur la photo
- ne comprennent pas qu'un bon complot est un complot qui implique le moins de personnes possible
- etc..

A part eux, personne n'a de doute.


Le #2032344
LinuxUser a écrit :

alain57 a écrit :

il parrait qu'on est jamais allé sur la lune (vrai ou pas on ne peut que confirmé que les videos sont de pietre qualité et qu'il y a pas mal d'incohérences (ou des soucis d'editions)

De plus mars etant bien plus loin que la lune
et le moindre pepin risque d'etre catastrophique...
on ne parle pas d'un voyage de quelques jours, mais bien de plusieurs mois.

Bref pas sur qu'on va sur mars avant une bonne paire d'années....


Les vidéos sont certes de piètre qualité, mais je ne vois pas de problèmes de cohérence.
Certaines choses peuvent paraître (a première vue) incohérentes mais reproductibles avec de simple expériences sur Terre.

Sachant que si il y avait le moindre début de soupçon de preuve qu'on y est pas allé, les premiers qui auraient mis ça en avant seraient les russes, ils ne l'ont pas fait, et je vois mal la russie comploter avec les américains en pleine guerre froide.

Donc a part quelques urluberlus qui:
- ne comprennent pas la notion d'exposition
- ne comprennent pas que les ombres sont déformées par la surface sur laquelle elle apparaissent
- ne comprennent pas que la lumière est reflétée par le sol
- ne comprennent pas que si on photographie un miroir, le photographe apparait sur la photo
- ne comprennent pas qu'un bon complot est un complot qui implique le moins de personnes possible
- etc..

A part eux, personne n'a de doute.



Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme